Parashot Tazria- Métsora, Orgueil et pouvoir

Jordan River – Jordan River at the Hazbani, one of the streams feeding the main Jordan in the North of Israel

« L’homme est l’orgueil du cèdre emplissant le roseau » (Victor Hugo)

Les deux parashot Tazria-Métsora[1] développent longuement la notion de lèpre – TsaRA’aT / צָרָעַת qui est au cœur de notre lecture shabbatique. Cette plaie contagieuse, selon les Sages d’Israël, n’est en aucune manière d’ordre physique mais spirituel. Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Shemini, fanatisme et feu dévorant 

« Rien n’égale la puissance de surdité volontaire des fanatismes. » (Victor Hugo)

Comment expliquer qu’au jour le plus solennel et le plus joyeux, le jour où est édifiée la Tente du Rendez-Vous, l’Eternel décide de mettre à mort NaDaV et AVIHOu, les deux fils de AHaRoN ?

Quelle peut être la raison de ce châtiment divin et pourquoi est-il advenu le jour même de l’inauguration du Tabernacle ?[1] Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Shabbat 7e jour de Pessah, le miracle de la mer fendue

Au septième jour de la fête de Pessah[1], le peuple d’Israël commémore la traversée de la mer des Joncs, l’un des passages bibliques les plus saisissants.

L’Eternel requiert la participation active de Moïse pour, en scindant la mer en deux, montrer à la face du monde la grandeur de la protection divine : Continuer la lecture

Publié dans Fêtes d'Israël | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Tsav, le sang animal ou le Devoir de respect du Vivant !

« Tout ce verbiage sur la dignité, la compassion, la culture ou la morale semble ridicule lorsqu’il sort de la bouche même de ceux qui tuent des créatures innocentes, pourchassent des renards que leurs chiens ont épuisés, ou même encouragent l’existence des combats de taureaux et des abattoirs. Toutes ces explications, selon lesquelles la nature est cruelle et donc nous sommes en droit d’être cruels, sont hypocrites. Rien ne prouve que l’homme soit plus important qu’un papillon ou qu’une vache. Je considère le fait d’être devenu végétarien comme la plus grande réussite de ma vie. Je ne prétends pas sauver beaucoup d’animaux de l’abattoir, mais mon refus de manger de la viande est une protestation contre la cruauté… Personnellement, je ne crois pas qu’il puisse y avoir de paix dans ce monde tant que les animaux seront traités comme ils le sont aujourd’hui ». (Isaac Bashevis Singer, « The Letter Writer« ). Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , , , | Un commentaire

Pessah, l’épreuve de l’esclavage

La fête de Pessah marque la naissance du peuple d’Israël. Cette naissance émerge dès lors que les Beney Israël, les fils d’Israël prennent conscience de leur origine. Dispersés en Egypte après la mort de Joseph et menacés d’assimilation par la civilisation égyptienne, ils vont, par leur condition d’esclaves, revenir progressivement à la source de leur identité première. Continuer la lecture

Publié dans Fêtes d'Israël | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat VaYikra, Quand le leader s’efface

« Nous ne pouvons rien faire ou rien obtenir sans en payer le prix, comme on le dirait dans le langage commercial ou, en d’autres termes, sans sacrifice. Cela garantirait le salut de la communauté à laquelle nous appartenons ; nous devons payer pour cela, c’est-à-dire se sacrifier. »   (Mahatma Gandhi) Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashot VaYaqhel-Pékoudey, Les miroirs de Sainteté

« Les femmes vont parfois trop loin, c’est vrai. Mais c’est seulement quand vous allez trop loin que les autres écoutent. » (Indira Gandhi, ex-premier ministre de l’Inde).

La parashah VaYaqhel[1] semble débuter comme la parashah Téroumah. Elle rappelle la noblesse d’esprit des enfants d’Israël dans leur généreuse et gracieuse contribution à l’édification de la Tente du Rendez-Vous. Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Ki Tissa, « Du peuple, par le peuple, pour le peuple »

Signature of Abraham Lincoln on the Gettysburg address

« La démocratie, c’est le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple » (Abraham Lincoln, Discours de Gettysburg, 19 novembre 1863).

Après que les Hébreux aient érigé le veau d’or, l’Eternel enjoint à Moïse de redescendre du mont Sinaï où, pendant quarante jours et quarante nuits, il demeura pour recevoir les Tables de l’Alliance. Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Qui est Assuérus, אֲחַשְׁוֵרוֹשׁ Ahashverosh, le roi du rouleau d’Esther ?

Persian Achaemenid soldier

La majorité des chercheurs semble être d’accord pour affirmer qu’il s’agit de Xerxès, roi de Perse entre les années 485-465 avant notre ère. Tout semble correspondre : le nom, la capitale, Suse, la prospérité de la Perse et la taille de l’empire à son époque. Continuer la lecture

Publié dans Fêtes d'Israël | Marqué avec , , , , , , , , | Un commentaire

Parashat Tétsavé, Allumer le monde, un impératif !

« Je n’ai qu’une passion, celle de la lumière au nom de l’Humanité qui a tant souffert et qui a droit au bonheur. Qu’on ose donc me traduire en cour d’assises et que l’enquête ait lieu au grand jour ! J’attends. » (J’accuse, Emile Zola dans l’Affaire Dreyfus). Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Pourim, le secret de l’éternité d’Israël

En ce jour de la fête de Pourim, le peuple juif dans le monde entier va lire et entendre la lecture du Rouleau d’Esther. Il y est relaté comment Haman, l’Amalécite, élevé au rang de premier conseiller du roi Assuérus, prépare l’extermination totale d’Israël. Il initie ce que l’on pourrait appeler la première « solution finale » qui n’est point sans rappeler la célèbre et funeste Conférence de Wannsee lors de laquelle Hitler décida de décimer l’ensemble des Juifs d’Europe[1]. Continuer la lecture

Publié dans Fêtes d'Israël | Marqué avec , , , , , | 2 commentaires

Parashat Téroumah, Au cœur du dialogue


« Oui, ce qu’il faut combattre aujourd’hui, c’est la peur et le silence, et avec eux la séparation des esprits et des âmes qu’ils entraînent. Ce qu’il faut défendre, c’est le dialogue et la communication universelle des hommes entre eux. La servitude, l’injustice, le mensonge sont les fléaux qui brisent cette communication et interdisent ce dialogue ».
(Albert Camus, Vers le Dialogue, 1946, publié dans le Journal Combat) Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Mishpatim, Aime l’étranger comme toi-même !

« Est considéré comme immigrant tout étranger qui arrive dans un pays pour y chercher du travail et dans l’intention exprimée ou présumée de s’y établir de façon permanente ; est considéré comme simple travailleur tout étranger qui arrive dans le seul but de s’y établir temporairement » (Convention internationale de Rome, 1924). Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Yitro, A la racine du Mal, à la racine du Bien

« Nos souffrances viennent non de la pauvreté, mais de la convoitise. » (Epictète)

Moïse entend l’appel de l’Eternel sur le mont Sinaï et y monte pour recevoir les Dix Paroles.

Une lecture attentive du texte laisse apparaître la dixième Parole comme se distinguant des neuf autres Paroles. Ainsi, alors que les neuf premières Paroles ne sont prononcées qu’une seule fois, la dixième Parole est, quant à elle, répétée à deux reprises : Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , | Un commentaire

Parashat BéShala’h, le refugié, un homme libre


« Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l’asile en d’autres pays. » (Déclaration universelle des Droits de l’Homme, 10 décembre 1948, article 14. 1).

La parashah BéShala’h relate le miracle de la traversée de la Mer des Joncs et expose plus généralement la voie qu’emprunte l’Eternel afin que les enfants d’Israël ne retournent en aucune manière en Egypte. Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Bo, la naissance d’une Nation

« La liberté ne tombe pas du ciel… elle se prend et se conquiert » (Discours d’Aimé Césaire, 1948).

 Comment les Hébreux[1] vont-ils se libérer d’Egypte ? Quel est le secret de la libération d’Egypte ?

Les dix fléaux de l’Eternel frappant la puissance totalitaire égyptienne ne peuvent point, à eux seuls, suffire à libérer les Hébreux. Ceux-ci, après l’avertissement de l’Eternel leur enjoignant de sacrifier un agneau avant que la dixième plaie n’atteigne les garçons premiers-nés, comprennent qu’ils devront, cette fois-ci, être actifs et devenir maîtres de leur propre libération en se réappropriant leur identité d’hommes et de femmes nés libres. Alors que les derniers fléaux avaient préservé les Hébreux, le dixième et dernier fléau est appelé à frapper tous les premiers-nés : Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat VaEra, Laisse partir Mon peuple!

 

« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres

Il est vrai qu’au commencement on sert contraint et vaincu par la force ; mais les successeurs servent sans regret et font volontiers ce que leurs devanciers avaient fait par contrainte. Les hommes nés sous le joug, puis nourris et élevés dans la servitude, sans regarder plus avant, se contentent de vivre comme ils sont nés et ne pensent point avoir d’autres biens ni d’autres droits que ceux qu’ils ont trouvés ; ils prennent pour leur état de nature l’état de leur naissance ». (Etienne de la Boétie, Discours de la servitude volontaire, 1576). Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Shémot, Désobéissance, au nom du devoir moral

En hommage à ma disciple et amie Monique-Lise Cohen – Zal (Ahouva)                                                                                               

«Le fait que l’accusé a agi conformément aux instructions de son Gouvernement ou d’un supérieur hiérarchique ne le dégagera pas de sa responsabilité, mais pourra être considéré comme un motif de diminution de la peine, si le Tribunal décide que la justice l’exige». (Accord concernant la poursuite et le châtiment des grands criminels de guerre des Puissances européennes de l’Axe et statut du tribunal international militaire. Londres, 8 août 1945). Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Parashat VaYéhi, pour l’honneur de la Justice

« Ce que nous demandons à l’avenir, ce que nous voulons de lui, c’est la justice, ce n’est pas la vengeance. » (Victor Hugo)

ז אָרוּר אַפָּם כִּי עָז וְעֶבְרָתָם כִּי קָשָׁתָה אֲחַלְּקֵם בְּיַעֲקֹב וַאֲפִיצֵם בְּיִשְׂרָאֵל. (בראשית מט: ז).ש

7 Maudite soit leur colère, car elle fut malfaisante et leur indignation, car elle a été funeste ! Je veux les séparer dans Jacob, les disperser en Israël. (Genèse 49 : 7).

Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat VaYigash, le temps de la réconciliation

 

« Monsieur le Président, Monsieur le Président de la Knesset, Mesdames, Messieurs,

Je sais ce que cela signifie pour certains d’entre vous d’entendre la langue allemande parlée dans cette Assemblée. Votre décision de m’inviter ici m’emplit de gratitude. Elle témoigne, je crois, de votre détermination à ne jamais supprimer le passé et de votre courage de chercher, malgré ce passé, à surmonter la paralysie induite par ses horreurs.

Devant le peuple d’Israël, je rends un humble hommage à ceux qui ont été assassinés, qui n’ont pas de tombes où je pourrais demander leur pardon. Je demande pardon pour ce que des Allemands ont fait, pour moi et ceux de ma génération, pour l’amour de nos enfants et des enfants de nos enfants, dont je voudrais voir l’avenir aux côtés des enfants d’Israël… Ce nouveau siècle devrait devenir un siècle de paix : paix pour les fils et filles d’Abraham et pour notre monde entier ! » (Extrait du Discours de Johannes Rau, Président allemand à la Knesset, 16 février 2000). Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Miqets, La puissance du rêve

« Action sur l’économie d’abord. Le 20 juillet au plus tard, je vous soumettrai un programme cohérent de redressement et d’expansion destiné à assurer progressivement le relèvement des conditions de vie et l’indépendance économique du pays, le développement de notre agriculture par une politique coordonnée de la production et des débouchés, un effort accru et dynamique dans l’ordre du logement et des habitations à loyer modéré. Ce plan élargira et amplifiera tout à la fois les objectifs du plan de 18 mois amorcé par le précédent gouvernement et les moyens destinés à assurer son succès. Les propositions détaillées qui vous seront alors soumises constitueront la base d’un nouveau contrat en vertu duquel mon gouvernement disposera des pouvoirs nécessaires pour réaliser ses objectifs économiques dans le minimum de temps… Notre but est de refaire de la France une nation forte et prospère dont le progrès soit une promesse de justice et de bonheur à sa jeunesse impatiente. » (Discours d’investiture de Pierre Mendes France. 17 juin 1954). Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat VaYeshev, A la poursuite de la Paix

« Je crois que des hommes inspirés par l’amour du prochain pourront reconstruire ce qu’ont détruit des hommes inspirés par l’amour de soi… Je continue de croire qu’un jour viendra où l’humanité s’inclinera devant les autels de Dieu pour recevoir la couronne de la victoire sur la guerre et l’effusion de sang, où la bonne volonté animée par la non-violence rédemptrice dictera la loi sur la terre. « Et le lion habitera avec l’agneau et chaque homme s’assoira sans crainte sous sa propre vigne ou son propre figuier et nul n’aura rien à redouter. » Je continue de croire que nous vaincrons. » (Martin Luther King, Discours du Prix Nobel de la Paix, 10 décembre 1964). Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat VaYshla’h, la puissance du dialogue

«Nous en étions convaincus : si les vainqueurs de 1945 n’opéraient pas une réconciliation rapide et totale avec l’Allemagne, les plaies d’une Europe déjà déchirée entre l’Est et l’Ouest ne cicatriseraient jamais et le monde courrait alors vers un nouveau conflit, plus dévastateur encore que les précédents ; un point de vue d’ailleurs partagé par de nombreuses victimes directes de la guerre dont on sortait, anciens prisonniers ou déportés, qui voyaient dans l’entente franco-allemande la seule façon de tourner la page des horreurs vécues.  » (Simone Veil, « Une Vie »). Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , | Un commentaire

Parashat VaYétsé, Jacob, le triomphe de la dignité

« Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude ; l’esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes. » (Article 4 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, 1948).

מא זֶה-לִּי עֶשְׂרִים שָׁנָה בְּבֵיתֶךָ עֲבַדְתִּיךָ אַרְבַּע-עֶשְׂרֵה שָׁנָה בִּשְׁתֵּי בְנֹתֶיךָ וְשֵׁשׁ שָׁנִים בְּצֹאנֶךָ וַתַּחֲלֵף אֶת-מַשְׂכֻּרְתִּי עֲשֶׂרֶת מֹנִים. (בראשית לא: מא). ש

41 J’ai passé ainsi vingt années dans ta maison ! Je t’ai servi quatorze ans pour tes deux filles et six ans pour ton menu bétail et tu as changé dix fois mon salaire. (Genèse 31 : 41).

Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Tolédot, A l’écoute de l’appel du futur !

L’aînesse nobiliaire[1] et roturière fondée sur les règles coutumières sera abolie en principe en 1791 :

« Tous privilèges, toute féodalité et nobilité de biens étant détruits, les droits d’aînesse et de masculinité à l’égard des fiefs, domaines et alleux nobles, et les partages inégaux à raison de la qualité des personnes, sont abolis». (Article 11, Décret du 15 mars 1791).
Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël, TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Hayé Sarah, derniers honneurs

En hommage au Rabbi Lord Jonathan Sacks (Zal)

« Ce n’est que tardivement, lorsque Simone Veil passait 50 ans, que la France découvrit que les racines de son engagement plongeaient dans la noirceur absolue, innommable des camps de la mort. C’est là qu’elle trouva en elle, pour survivre, cette part profonde, secrète, inaliénable qu’on appelle dignité. C’est là que malgré les malheurs et les deuils, elle conçut la certitude qu’à la fin, l’humanité l’emporte sur la barbarie. Toute sa vie fut l’illustration de cet invincible espoir. Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat VaYéra, Avraham le premier révolutionnaire

« J’ai fait la plus grande erreur de ma vie, lorsque j’ai signé la lettre destinée au Président Roosevelt recommandant la fabrication de la bombe atomique » (Albert Einstein)[1].

Alors même que l’Eternel s’apprête à détruire totalement les cinq cités de Sodome[2], de Gomorrhe, Tsevoïm, Admah et Tsoar (qui par la suite est épargnée) (Deutéronome 29 : 23) en raison de la corruption et du mal y régnant, Avraham prend la courageuse initiative de s’interposer entre l’Eternel et les Hommes : Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Lekh Lekha, Avraham, la Marche vers le Futur

 

 

Pour la guérison du Rav Jonathan Sacks

« Supposez que les peuples d’Europe, au lieu de se défier les uns des autres, de se jalouser, de se haïr, se fussent aimés : supposez qu’ils se fussent dit qu’avant même d’être Français, ou Anglais, ou Allemand, on est homme, et que, si les Nations sont des patries, l’Humanité est une famille » (Extrait du Discours de Victor Hugo au Congrès de la Paix 1849). Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , , | 2 commentaires

 Parashat No’ah, le Principe de Vie

« L’Homme a une responsabilité particulière dans la sauvegarde et la sage gestion du patrimoine constitué par la flore et la faune sauvage et leur habitat, qui sont aujourd’hui gravement menacés par un concours de facteurs défavorable. La conservation de la nature, et notamment de la flore et de la faune sauvages, doit donc tenir une place importante dans la planification pour le développement économique ». (Déclaration de Stockholm, 1972. Principe 4). Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Béréshit, Le Principe d’Egalité

« Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde… » (Préambule de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, 10 décembre 1948).

« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. » (Premier article de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, 10 décembre 1948). Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , | Un commentaire

Parashat VéZot HaBérakha, Méditation sur le nom d’Israël

Dans le cadre de la Parashat VéZot HaBérakha[1] clôturant l’ensemble de la Tora (Pentateuque), notre méditation portera sur le nom « Israël » dont la racine שׂ.ר.י.[ה] signifie « lutter, vaincre, triompher ».

כט אַשְׁרֶיךָ יִשְׂרָאֵל מִי כָמוֹךָ עַם נוֹשַׁע בַּיהוָה מָגֵן עֶזְרֶךָ וַאֲשֶׁר-חֶרֶב גַּאֲוָתֶךָ וְיִכָּחֲשׁוּ אֹיְבֶיךָ לָךְ וְאַתָּה עַל-בָּמוֹתֵימוֹ תִדְרֹךְ. (דברים לג: כט).  ש

29 Heureux es-tu, Israël ! Qui est ton égal, peuple que protège le Seigneur ? Bouclier qui te sauve, il est aussi le glaive qui te fait triompher : tes ennemis ramperont devant toi, et toi, tu fouleras leurs hauteurs. » (Deutéronome 33 : 29).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , | Un commentaire

Shabbat Soukkot (1er Jour), les quatre plantes de la Délivrance

La fête de Soukkot[1], fête des Cabanes, se caractérise par la pratique de deux mitsvoth essentielles : la construction de la cabane rappelant la traversée du désert par les Hébreux (Lévitique 23 : 42) et le loulav, composé de quatre espèces végétales :

מ וּלְקַחְתֶּם לָכֶם בַּיּוֹם הָרִאשׁוֹן פְּרִי עֵץ הָדָר כַּפֹּת תְּמָרִים וַעֲנַף עֵץ-עָבֹת וְעַרְבֵי-נָחַל וּשְׂמַחְתֶּם לִפְנֵי יְהוָה אֱלֹהֵיכֶם שִׁבְעַת יָמִים. (ויקרא כג: מ).ש

40 Et vous prendrez, le premier jour, du fruit de l’arbre hadar, des branches de palmier, des rameaux de l’arbre aboth et des saules de rivière ; et vous vous réjouirez, en présence de l’Éternel votre Seigneur, pendant sept jours. (Lévitique 23 : 40).

Continuer la lecture

Publié dans Fêtes d'Israël | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Yom Kippour, la voix du silence

Selon la tradition d’Israël, Moïse, après la faute du veau d’or par les Hébreux dans le désert, réussit à obtenir le pardon de l’Eternel le Jour même de Yom Kippour.

יט סְלַח-נָא לַעֲוֺן הָעָם הַזֶּה כְּגֹדֶל חַסְדֶּך וְכַאֲשֶׁר נָשָׂאתָה לָעָם הַזֶּה מִמִּצְרַיִם וְעַד-הֵנָּה. כ וַיֹּאמֶר יְהוָה סָלַחְתִּי כִּדְבָרֶךָ. (במדבר יד: יט-כ).ש

19 Pardonne, je te prie, le crime de ce peuple selon ta clémence infinie, et comme tu as pardonné à ce peuple depuis l’Egypte jusqu’ici ! » 20 Et l’Éternel répondit : « Je pardonne, selon ta demande. (Nombres 14 : 19-20).

Continuer la lecture

Publié dans Fêtes d'Israël | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Ha’azinou, Méditation sur le pardon

Dans le cadre de la Parashat Ha’azinou[1], nous méditerons sur la racine verbale כ.פ.ר./ K. Ph. R. signifiant « couvrir, recouvrir » :

יד עֲשֵׂה לְךָ תֵּבַת עֲצֵי-גֹפֶר קִנִּים תַּעֲשֶׂה אֶת-הַתֵּבָה וְכָפַרְתָּ אֹתָהּ מִבַּיִת וּמִחוּץ בַּכֹּפֶר. (בראשית ו: יד).ש

14 Fais-toi une arche de bois de gôfèr ; tu distribueras cette arche en cellules, et tu l’enduiras, en-dedans et en-dehors, de poix. (Genèse 6 : 14).

 Cette racine verbale כ.פ.ר./K. Ph. R. signifie également « pardonner » : Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , , | 3 commentaires

Yom Kippour, une poule pour le pardon ?

Lors de la période des « Dix jours de Retour vers l’Eternel » (עֲשֶׂרֶת יְמֵי תְּשׁוּבָה Asseret Yémé Teshouva), entre Rosh HaShana et Yom Kippour, le Jour du Grand Pardon, ou même à la veille de ce jour, certaines communautés religieuses poursuivent une ancienne tradition consistant à faire tournoyer au-dessus de la tête une poule, qui, envoyée ensuite à la she’hita (abattage rituel) sera finalement réservée et consommée par les plus démunis. Continuer la lecture

Publié dans Fêtes d'Israël | Marqué avec , , , | Un commentaire

Rosh HaShana, Méditation sur la Paix

Accords d'Abraham- Photo: Wikipedia

Accords d’Abraham- Photo: Wikipedia

Washington D.C. 15 Septembre 2020. Israël et le monde entier assistent à la double signature historique d’accords de Paix entre l’Etat d’Israël, les Emirats arabes unis et le Bahreïn (Accords d’Abraham).  Or il s’avère que, par la providence du calendrier hébraïque, cette rencontre au sommet entre le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou et les deux ministres arabes des Affaires étrangères sous la tutelle de Donald Trump, Président des Etats-Unis d’Amérique, intervient la semaine même du Jour solennel de Rosh Ha-Shana, le jour du nouvel an hébraïque, au cours duquel s’effectue la lecture du chapitre extrait de la Parasha VaYera, Genèse 21 : 1 à 34. Continuer la lecture

Publié dans Fêtes d'Israël | Marqué avec , , , , , , , | 2 commentaires

Le plateau vegan de Rosh HaShana

Nombreux sont les végétaliens juifs à se poser la question relative à la tête de poisson généralement et au miel d’abeilles placés sur le plateau de Rosh HaShana lors des deux soirées de la fête.

Comment remplacer la tête de poisson et le miel d’abeilles ? Continuer la lecture

Publié dans Fêtes d'Israël | Marqué avec , , , | 2 commentaires

Parashot Nitsavim et VaYelekh, Méditation sur la Téshouva

En hommage au Grand-Rabbin et penseur Abraham Isaac haCohen Kook.

Dans le cadre de nos deux parashot[1], nous porterons notre méditation sur la racine ש.ו.ב. / Sh. Ou. V. signifiant « revenir, retourner vers ».

Cette racine ש.ו.ב. / Sh. Ou. V. traverse l’ensemble de la parashah Nitsavim, et plus particulièrement les dix premiers versets qui en constituent l’introduction générale. Elle y apparaît pas moins de sept fois, chiffre typologique évoquant la notion de  בְּרִית BéRiT, d’Alliance avec l’Eternel. C’est la raison pour laquelle le Shabbat précédant le temps de Rosh Ha-Shana, le Jour du Nouvel an juif est appelé Shabbat ShouVaH (שַׁבָּת שׁוּבָה), « le Shabbat du Retour ». Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Ki Tavo, Méditation sur le lait et le miel

Dans le cadre de la Parashat Ki Tavo[1], notre méditation se focalisera sur deux mots, à savoir « חָלָב /HaLaV, le lait » et « דְּבַשׁ/DéVaSh, le miel ».

La parashat Ki Tavo mentionne pas moins de trois fois l’expression « אֶרֶץ זָבַת חָלָב וּדְבַשׁ, le pays où coulent le lait et le miel » (Deutéronome 26 : 9 ; 15 ; 27 : 3). Cette expression célèbre apparaît pour la première fois au moment même où l’Eternel se révèle au Prophète Moïse (Exode 3 : 8) afin qu’il libère les Hébreux et les conduise en Erets Israël, « le pays où coulent le lait et le miel ». Elle est de nouveau mentionnée en Josué 5 : 6, passage concluant la traversée du désert pendant quarante ans et s’achevant par la réalisation de la promesse divine. Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , , | Un commentaire

Parashat Ki Tétsé, Méditation sur l’empathie


Dans le cadre de la Parashat Ki Tétsé[1], nous méditerons sur la racine ע.ל.מ. /Ayin. L. M. signifiant « cacher, dissimuler ».

La parashat Ki Tétsé mentionne à trois reprises la racine ע.ל.מ. /Ayin. L. M. sous la forme réflexive du Hitpaël, forme rarement employée dans l’ensemble du corpus biblique : Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Shofétim, Méditation sur la Pleine Conscience

Dans le cadre de la Parashat Shofétim[1], notre méditation portera sur la racine ת.מ.מ. / T.M.M. signifiant « achever, terminer, finir », racine à partir de laquelle est tiré le mot תָּמִים/ TaMiM dont le sens est « parfait, complet, intègre ».

יג תָּמִים תִּהְיֶה עִם יְהוָה אֱלֹהֶיךָ. (דברים יח: יג).ש

13 Tu seras intègre avec l’Éternel, ton Seigneur (Deutéronome 18 : 13)

Que signifie donc cette intégrité ? Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Ré’éh, Méditation sur la Présence divine

Dans le cadre de la Parashat Ré’éh [1], nous méditerons sur la racine verbale ש.כ.נ. / Sh.Kh.N. signifiant « habiter, résider, être voisin ».

יא וְהָיָה הַמָּקוֹם אֲשֶׁר-יִבְחַר יְהוָה אֱלֹהֵיכֶם בּוֹ לְשַׁכֵּן שְׁמוֹ שָׁם שָׁמָּה תָבִיאוּ אֵת כָּל-אֲשֶׁר אָנֹכִי מְצַוֶּה אֶתְכֶם עוֹלֹתֵיכֶם וְזִבְחֵיכֶם מַעְשְׂרֹתֵיכֶם וּתְרֻמַת יֶדְכֶם וְכֹל מִבְחַר נִדְרֵיכֶם אֲשֶׁר תִּדְּרוּ לַיהוָה. (דברים יב: יא).ש

11 c’est alors, au lieu choisi par l’Éternel, votre Seigneur, pour y asseoir sa résidence, c’est là que vous apporterez tout ce que je vous prescris : vos holocaustes et vos sacrifices, vos dîmes et vos offrandes, et tous les présents de choix que vous aurez voués au Seigneur. (Deutéronome 12 : 11).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , | Un commentaire

Parashat Eikev, Méditation sur l’adhésion divine

Dans le cadre de notre étude relative à la Parashat Eikev[1], nous méditerons sur la racine ד.ב.ק./ D. B [V]. K. signifiant « s’attacher à, se coller à » :

כ אֶת-יְהוָה אֱלֹהֶיךָ תִּירָא אֹתוֹ תַעֲבֹד וּבוֹ תִדְבָּק וּבִשְׁמוֹ תִּשָּׁבֵעַ. (דברים י: כ).ש

20 C’est l’Éternel, ton Seigneur, que tu dois révérer, c’est lui que tu dois servir ; tu t’attacheras à lui seul, tu ne prêteras serment que par son nom. (Deutéronome 10 : 20).

 Que peut donc signifier « דָּבַק s’attacher » au Seigneur ? La Torah ne nous enseigne-t-elle point que toute approche au Divin est sanctionnée par la mort ? L’abîme nous séparant du Divin peut-il être comblé et comment ? Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , | Un commentaire

Parashat VaEt’hannan, Méditation sur l’identité

Dans le cadre de la Parashat VaEt’hannan[1], nous méditerons sur la racine verbale ע.ב.ר. / ‘. B. R. signifiant « passer, traverser ».

כה אֶעְבְּרָה-נָּא וְאֶרְאֶה אֶת-הָאָרֶץ הַטּוֹבָה אֲשֶׁר בְּעֵבֶר הַיַּרְדֵּן הָהָר הַטּוֹב הַזֶּה וְהַלְּבָנֹן. (דברים ג: כה).ש

25 Je désire traverser et voir cette belle terre qui est au-delà du Jourdain, cette belle montagne, et le Liban ! » (Deutéronome 3 : 25).

Moïse supplie l’Eternel d’entrer en Erets Israël. Pourtant l’Eternel ne lui avait-il donc point interdit l’entrée en terre promise pour avoir à deux reprises frappé le rocher ? Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , | 2 commentaires

Résurrection de la synagogue de la ‘Hourva

Inscription sur la Parokhet: "Si je t’oublie jamais, Jérusalem, que ma droite m'oublie! " – Ps. 135: 7 (Haïm Ouizemann, Jérusalem 2020 ©)

Inscription sur la Parokhet: « Si je t’oublie jamais, Jérusalem, que ma droite m’oublie!  » – Ps. 135: 7 (Haïm Ouizemann, Jérusalem 2020 ©)

La synagogue de la ‘Hourva dénommée Beit ha-Knesset ha-Hourva, « la synagogue de la ruine » est totalement détruite, en 1948, par la légion arabe lors de la Guerre d’Indépendance. Erigée à partir de 1856 et achevée en 1868, la synagogue est appelée du nom « Beis Yaa’kov » (« Maison de Jacob ») en hommage à James (Ya’akov) Rothschild, l’un des plus grands bienfaiteurs de la cause sioniste. Cette synagogue de rite ashkénaze est alors considérée comme la plus grande et la plus prestigieuse synagogue d’Erets Israël.   Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , | 6 commentaires

Parashat Dévarim, Méditation sur le Serment

Dans le cadre de cette Parashat Devarim[1], notre méditation se concentrera sur la racine verbale ש.ב.ע.  signifiant « jurer, prêter serment ».

ח רְאֵה נָתַתִּי לִפְנֵיכֶם אֶת-הָאָרֶץ בֹּאוּ וּרְשׁוּ אֶת-הָאָרֶץ אֲשֶׁר נִשְׁבַּע יְהוָה לַאֲבֹתֵיכֶם לְאַבְרָהָם לְיִצְחָק וּלְיַעֲקֹב לָתֵת לָהֶם וּלְזַרְעָם אַחֲרֵיהֶם. (דברים א: ח). ש

8 Vois, je donne devant vous cette terre ! Allez prendre possession de la terre que l’Éternel a juré à vos pères, Abraham, Isaac et Jacob, de donner à eux et à leur postérité après eux. » (Deutéronome 1 : 8).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , , , | 3 commentaires

Parashot Mattot-Massei, Méditation sur le mouvement

Dans le cadre de ces deux parashot[1] achevant le livre de BeMidbar (Nombres), nous méditerons sur la notion de mouvement.

יא וַתִּהְיֶינָה מַחְלָה תִרְצָה וְחָגְלָה וּמִלְכָּה וְנֹעָה בְּנוֹת צְלָפְחָד לִבְנֵי דֹדֵיהֶן לְנָשִׁים. (במדבר לו: יא).ש

11 Et Mahla, Tirça, Hogla, Milka et Noa se marièrent avec les fils de leurs oncles. (Nombres 36 : 11).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , | 2 commentaires

Mordecaï Emanuel Noah, précurseur de Herzl

Nombreuses furent les tentatives d’édifier un état pour les Juifs dans le dessein de trouver une réponse historique aux persécutions dont ils furent victimes en diaspora. Celle de Mordecaï Emanuel Noah en est une parmi tant d’autres.

  1. New York City. Mordecaï Emanuel Noah (14 juillet 1785- 22 mai 1851) délivre un discours très apprécié aux accents pré-herzliens où après avoir relaté l’histoire de la persécution juive dans le monde, il argue de l’établissement du peuple juif en nation indépendante avec son propre gouvernement comme solution à l’antisémitisme récurrent.

  Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Pin’has, Méditation sur l’Alliance

Dans le cadre de la Parashah Pin’has[1], notre méditation se concentrera sur la racine verbale [ב.ר.י[ה signifiant « manger ».

יב לָכֵן אֱמֹר הִנְנִי נֹתֵן לוֹ אֶת-בְּרִיתִי שָׁלוֹם. יג וְהָיְתָה לּוֹ וּלְזַרְעוֹ אַחֲרָיו בְּרִית כְּהֻנַּת עוֹלָם תַּחַת אֲשֶׁר קִנֵּא לֵאלֹהָיו וַיְכַפֵּר עַל-בְּנֵי יִשְׂרָאֵל. (במדבר כה: יב-יג).ש

12 C’est pourquoi, tu annonceras que je lui accorde [à Pin’has] mon alliance de paix. 13 Lui et sa postérité après lui posséderont, comme alliance, le sacerdoce à perpétuité ; parce qu’il a pris parti pour son Seigneur et procuré expiation aux enfants d’Israël. » (Nombres 25 : 12-13).

L’Eternel promet à Pin’has fils d’Eléazar et petit-fils de Aharon, le Grand-Prêtre, de conclure une alliance éternelle avec lui alors qu’il vient de tuer Salou ben Zimri qui transgressa l’interdit de cohabiter avec une Midianite à cause du danger d’idolâtrie.

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , | Un commentaire

Parashat Balak, Méditation : transformer la malédiction en bénédiction !

Dans le cadre de la Parashat Balak[1], notre méditation portera sur la racine de la malédiction נ.ק.ב./ N.K.B. ou ק.ב.ב./ K.B.B. signifiant « maudire ».

Balak, roi de Moav, recrute les services du prophète des Nations Bil’am, dans le dessein de maudire Israël :

ז וַיִּשָּׂא מְשָׁלוֹ וַיֹּאמַר מִן-אֲרָם יַנְחֵנִי בָלָק מֶלֶךְ-מוֹאָב מֵהַרְרֵי-קֶדֶם לְכָה אָרָה-לִּי יַעֲקֹב וּלְכָה זֹעֲמָה יִשְׂרָאֵל. (במדבר כג: ז).ש

7 Et il proféra son oracle en disant : « Il me fait venir d’Aram, BaLaK roi de Moab ; il m’appelle des monts de l’orient : « Viens maudire pour moi Jacob ! Oui, viens menacer Israël ! » (Nombres 23 : 7).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , | 2 commentaires

Parashat Houkat, Méditation sur le pur et l’impur

Dans le cadre de la Parashah Houkat[1], notre méditation portera sur deux racines verbales, la première ט.ה.ר. / T. H. R. signifiant « purifier, épurer » ; la seconde ט.מ.א. signifiant « souiller, profaner, déshonorer ».

יא הַנֹּגֵעַ בְּמֵת לְכָל-נֶפֶשׁ אָדָם וְטָמֵא שִׁבְעַת יָמִים. יב הוּא יִתְחַטָּא-בוֹ בַּיּוֹם הַשְּׁלִישִׁי וּבַיּוֹם הַשְּׁבִיעִי יִטְהָר וְאִם-לֹא יִתְחַטָּא בַּיּוֹם הַשְּׁלִישִׁי וּבַיּוֹם הַשְּׁבִיעִי לֹא יִטְהָר. (במדבר יט: יא-יב).ש

11 celui qui touchera au cadavre d’un être humain quelconque sera impur durant sept jours. 12 Qu’il se purifie au moyen de ces cendres, le troisième et le septième jour, et il sera pur ; mais s’il ne s’est pas purifié, le troisième et le septième jour, il ne sera point pur. (Nombres 19: 11-12).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Korah, Méditation sur l’être et l’avoir

Dans le cadre de la Parashat Korah[1], notre méditation se concentrera sur la racine ל.ק.ח. / L. K. H. signifiant « prendre, saisir, emporter, conquérir ».

א וַיִּקַּח קֹרַח בֶּן-יִצְהָר בֶּן-קְהָת בֶּן-לֵוִי וְדָתָן וַאֲבִירָם בְּנֵי אֱלִיאָב וְאוֹן בֶּן-פֶּלֶת בְּנֵי רְאוּבֵן. (במדבר טז: א).ש

1 Et Coré, fils de Yitsar, fils de Kehath, fils de Lévi, prit Dathan et Avirâm, fils d’Elïav, et On, fils de Péleth, descendants de Reouven. (Nombres 16 : 1).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , | 2 commentaires

Parashat Shéla’h LéKha, Méditation sur la médisance

Dans le cadre de la parashah Shéla’h LéKha[1], nous méditerons sur le mot « דִבָּה DiBaH, calomnie, médisance », dont la racine est ד.ב.ב./ D. V[B]. V. [B] signifiant « parler, faire parler ».

י וְחִכֵּךְ כְּיֵין הַטּוֹב הוֹלֵךְ לְדוֹדִי לְמֵישָׁרִים דּוֹבֵב שִׂפְתֵי יְשֵׁנִים. (שיר השירים ז: י).ש

10 et ton palais comme un vin exquis… Qui coule doucement pour mon bien-aimé et fait parler même les lèvres assoupies (Cantique des Cantiques 7 : 10).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , | 3 commentaires

Parashat BéHa’alothékha, Méditation sur la grossesse

Dans le cadre de la Parasha BeHa’alothekha[1], notre méditation se tournera vers la racine verbale [ה.ר.י[ה/ H. R. Y [H] signifiant « être enceinte, concevoir un enfant ».

יב הֶאָנֹכִי הָרִיתִי אֵת כָּל-הָעָם הַזֶּה אִם-אָנֹכִי יְלִדְתִּיהוּ כִּי-תֹאמַר אֵלַי שָׂאֵהוּ בְחֵיקֶךָ כַּאֲשֶׁר יִשָּׂא הָאֹמֵן אֶת-הַיֹּנֵק עַל הָאֲדָמָה אֲשֶׁר נִשְׁבַּעְתָּ לַאֲבֹתָיו. (במדבר יא: יב).ש

12 Est-ce donc moi qui ai conçu tout ce peuple, moi qui l’ai enfanté, pour que tu me dises : Porte-le dans ton sein, comme le nourricier porte le nourrisson, jusqu’au pays que tu as promis par serment à ses pères ? (Nombres 11 : 12).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Nasso, Méditation sur l’abstinence

Dans le cadre de la parashah Nasso[1], nous méditerons sur la racine נ.ז.ר./ N. Z. R. signifiant « s’abstenir de … » :

א וַיְדַבֵּר יְהוָה אֶל-מֹשֶׁה לֵּאמֹר. ב דַּבֵּר אֶל-בְּנֵי יִשְׂרָאֵל וְאָמַרְתָּ אֲלֵהֶם אִישׁ אוֹ-אִשָּׁה כִּי יַפְלִא לִנְדֹּר נֶדֶר נָזִיר לְהַזִּיר לַיהוָה. (במדבר ו: א-ב). ש

1 Et l’Éternel parla ainsi à Moïse : 2 « Parle aux enfants d’Israël et dis-leur : Si un homme ou une femme fait expressément vœu d’être abstème, voulant s’abstenir en l’honneur de l’Éternel (Nombres 6 : 1-2).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Shavouot, l’Arbre de Vie

Shavouot, le cinquantième jour finalisant le comput de l’Omer, marque à la fois le temps des prémices, des premiers fruits d’Erets Israël que devait offrir l’agriculteur au Temple de Jérusalem comme signe de reconnaissance pour toutes les bénédictions dont l’Eternel l’avait comblé et le Don de la Tora au mont Sinaï :

יט רֵאשִׁית בִּכּוּרֵי אַדְמָתְךָ תָּבִיא בֵּית יְהוָה אֱלֹהֶיךָ …  (שמות כג: יט).ש

19 Les prémices nouvelles de ton sol, tu les apporteras dans la maison de l’Éternel ton Seigneur…Exode 23 : 19).

Continuer la lecture

Publié dans Fêtes d'Israël | Marqué avec , , , , , , | Un commentaire

Parashat BéMidbar, Méditation sur le dénombrement

Dans le cadre de la Parashat BéMidbar[1], nous méditerons sur la racine verbale פ.ק.ד. /P. K. D. signifiant « dénombrer ». Cette racine revient plusieurs fois dans notre parashah.

ב שְׂאוּ אֶת-רֹאשׁ כָּל-עֲדַת בְּנֵי-יִשְׂרָאֵל לְמִשְׁפְּחֹתָם לְבֵית אֲבֹתָם בְּמִסְפַּר שֵׁמוֹת כָּל-זָכָר לְגֻלְגְּלֹתָם. (במדבר א: ב).ש

2 « Faites le relevé de toute la communauté des enfants d’Israël, selon leurs familles et leurs maisons paternelles, au moyen d’un recensement nominal de tous les mâles, comptés par tête. (Nombres 1 : 2).

Cette racine est présente de manière cyclique dans quasiment chaque verset car le thème majeur de ce livre réside dans le recensement des fils d’Israël à leur sortie d’Egypte. Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , | Un commentaire

Parashot BéHaR-BéHoukotay, Méditation sur le Jubilé

Dans le cadre de la parashat BéHaR[1], nous méditerons sur la racine

 י.ב.ל./ Y. V [B]. L. signifiant « couler, flotter, offrir ».

י וְקִדַּשְׁתֶּם אֵת שְׁנַת הַחֲמִשִּׁים שָׁנָה וּקְרָאתֶם דְּרוֹר בָּאָרֶץ לְכָל-יֹשְׁבֶיהָ יוֹבֵל הִוא תִּהְיֶה לָכֶם וְשַׁבְתֶּם אִישׁ אֶל-אֲחֻזָּתוֹ וְאִישׁ אֶל-מִשְׁפַּחְתּוֹ תָּשֻׁבוּ. (ויקרא כו: י).ש

10 Et vous sanctifierez cette cinquantième année, en proclamant, dans le pays, la liberté pour tous ceux qui l’habitent : cette année sera pour vous le Jubilé, où chacun de vous rentrera dans son bien, où chacun retournera à sa famille. (Lévitique 25 : 10).

La cinquantième année, synonyme de « Liberté דְּרוֹר/ DRoR » en hébreu, marque le temps de la rémission absolue par le créancier de toutes les dettes accumulées ainsi que la restitution de tous les biens fonciers à leur propriétaire d’origine. Ce principe de Jubilé est celui-même que le Fonds Monétaire International met en œuvre lorsqu’il approuve, en raison de la crise économique causée par le coronavirus,  « l’allègement immédiat du service de la dette pour vingt-cinq pays membres… » (Déclaration de la Directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , , | 2 commentaires

Parashat Emor, Méditation sur la faute et sa réparation

Dans le cadre de la parashat Emor[1], nous méditerons sur la racine verbale ח.ט.א.  / ‘H. T. A signifiant « pécher, commettre une faute ».

ט וְשָׁמְרוּ אֶת-מִשְׁמַרְתִּי וְלֹא-יִשְׂאוּ עָלָיו חֵטְא וּמֵתוּ בוֹ כִּי יְחַלְּלֻהוּ אֲנִי יְהוָה מְקַדְּשָׁם. (ויקרא כב: ט).ש

9 Et qu’ils respectent mon observance et ne s’exposent pas, à cause d’elle, à un péché, car ils mourraient pour l’avoir violée : je suis l’Éternel qui les sanctifie. (Lévitique 22 : 9).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , , | 2 commentaires

Parashot Aharei-Mot-Quédoshim, Méditation sur l’Amour

Dans le cadre de notre lecture shabbatique[1], nous méditerons sur la racine א.ה.ב. / A. H. V. signifiant « aimer ».

L’un des plus célèbres versets de la Tora nous enjoignant d’aimer notre prochain se trouve dans la parashah Quedoshim relative à la sainteté :

יח לֹא-תִקֹּם וְלֹא-תִטֹּר אֶת-בְּנֵי עַמֶּךָ וְאָהַבְתָּ לְרֵעֲךָ כָּמוֹךָ אֲנִי יְהוָה. (ויקרא יט: יח).ש

18 Ne te venge ni ne garde rancune aux enfants de ton peuple, mais aime ton prochain comme toi-même : je suis l’Éternel. (Lévitique 19 : 18).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , | 4 commentaires

Yom HaAtSMaOuT: Signez la Déclaration d’Indépendance de l’Etat d’Israël!

Version française

Version hebraïque originale

Eliezer Kaplan signe la Déclaration d'Indépendance de l'Etat d'Israël à Tel-Aviv avec David ben Gourion et Moshe Shertok.

Eliezer Kaplan signe la Déclaration d’Indépendance de l’Etat d’Israël à Tel-Aviv avec David ben Gourion et Moshe Shertok.

En ce jour historique où l’Etat  d’Israël commémore son 72e anniversaire d’Indépendance, je vous invite à témoigner votre soutien à notre nation qui, tel le Phoenix a, en 1948, ressuscité de ses cendres.

Venez apposer votre signature (au-bas de la page) auprès de celle des Fondateurs de l’Etat hébreu.

Inscrivez (dans la rubrique commentaires) votre Prénom et Nom, votre pays ainsi qu’une réflexion personnelle en l’honneur de la Création de l’Etat d’Israël. Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , | 43 commentaires

Parashot Tazria- Métsora, méditation sur le confinement

En ce shabbat au cours duquel nous lirons les parashot Tazria- Métsora, je vous invite à méditer sur la racine verbaleב.ד.ד. /B. D. D. signifiant « isoler ».

Les deux parashot Tazria-Métsora décrivent avec force détails l’apparition de la maladie de la lèpre chez l’homme, ses multiples formes ainsi que le strict et complexe processus de pureté confirmant sa disparition.

L’homme atteint de lèpre est mis à part. Il est isolé :

מו כָּל-יְמֵי אֲשֶׁר הַנֶּגַע בּוֹ יִטְמָא טָמֵא הוּא בָּדָד יֵשֵׁב מִחוּץ לַמַּחֲנֶה מוֹשָׁבוֹ. (ויקרא יג: מו). ש

46 Tant qu’il gardera cette plaie, il sera impur, parce qu’elle est impure ; il demeurera isolé, sa résidence sera hors du camp. (Lévitique 13 : 46)[1].

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , | 4 commentaires

Dans le souffle des petits enfants, Monique Lise-Cohen

Sur le chemin du retour, nous n’avons rien entendu, aucune vision miraculeuse ne vint troubler le silence

au-dessus du lac des cendres à Birkenau

Le monde était très calme et notre mémoire n’était plus à vif

Les noms des lieux de l’horreur avaient pu être épelés,

Auschwitz

Birkenau

Treblinka

Maïdanek

Chelmno

Sobibor

Belzec

Terreur de nos enfances quand nos lèvres étaient sales

Mais le soir, nos esprits studieux se penchent sur ce passé que nous avons à transmettre,

à analyser, à produire, à écrire

                   Le monde était calme ce jour-là

                   Et la pliure de nos fronts

                   dans cette clarté,

                   Près du lac des cendres à Birkenau

 Nous avons mangé le pain du récit. Dans les temps enfiévrés de notre apprentissage, nous avons écouté, nous avons lu. Ô combien de lectures dans l’infini. Chaque récit était différent. Unique. Nous avons engrangé l’immensité des témoignages

 Mais le silence était plus grand au bord du lac des cendres à Birkenau

 C’est vers le soir que nous avons voulu devenir savants

Comme un vœu qui nous engage au-delà de la solitude,

afin que l’immensité du ciel laisse se déployer une terre de connaissance

Ô mon Dieu, par ta justice et par ta miséricorde,

                                    jusqu’où ira notre science ?

 

Les âmes sont patientes et accueillent le silence

                                     Mais d’où viendra notre espérance ?

Comme Moïse le transmit aux oreilles de Josué,

                                    il nous faudra nous souvenir d’Amalec,

      pour effacer son nom de dessous les cieux

 

Nous effacerons les noms

                                                      des lieux

                        de l’horreur

                        de dessous les cieux

 

Nous écrirons, nous épèlerons les noms des victimes,

                                mes frères et mes sœurs,

  fleuve de toute bonté

  rameau de la miséricorde

  endurance de votre âme

  palpitation visible

 

Paradoxe de votre incarnation

 

Vous êtes un ciel

et ma main surprend le battement de votre sang dans la boue et les écorces

 

                     Vous me regardez

                     et un nom monte à mes lèvres

 

Votre regard est dans le nom

                                                    car l’air

                      était sans yeux

               ce jour-là

 

Qui serons-nous pour vivre

alors,

quand le ciel très haut surplombe le lac des cendres à Birkenau ?

Nous nous appartenons mutuellement

                                             lorsque nous quittons ces terres désolées

               Qu’y aurait-il à faire de l’horreur ?

               Rien,

               sinon

               transmettre le souffle de l’enseignement

               le souffle de vie

 

Car le monde se tient dans le souffle des petits enfants qui vont à l’école

 

Adam, il s’appelle

le souffle qui parle

 

ruah memalela

ruah memalela

ruah memalela

 

Dans le retrait de Celui qui exhala en nous l’âme de vie,

                             nous le maintiendrons cet espace

 

Chivitti Adonaï lenegedi tamid

 

J’ai placé Adonaï

                                                             devant moi

                             toujours

 

                                                             Alors

                               perpétuellement

                               il vient,

                               dans l’infini,

                               le souffle des petits enfants.

  

Monique Lise Cohen

  (octobre-décembre 2001)

Avec l’amicale autorisation de Monique que je tiens à remercier.

A propos de Monique:

Monique Lise Cohen a fait des études de philosophie à Toulouse. Docteur en lettres, elle est poète et auteur de plusieurs ouvrages et études sur des thèmes littéraires, philosophiques, religieux et historiques.

Elle a fait son doctorat sous la direction d’Henri Meschonnic, en 1989 : « Le thème de l’émancipation des Juifs : archéologie de l’antisémitisme ». Ce texte a été publié en 1992 aux éditions Vent Terral, sous le titre : « Les Juifs ont-ils du cœur ? », avec une préface d’Henri Meschonnic.

Elle a été bibliothécaire à la Bibliothèque de Toulouse où elle a créé un secteur « Hebraica-Judaica » et animé un Centre d’Etude et de Recherche sur la Résistance toulousaine.

Elle a participé au travaux de l’ISTR (Institut de Science et de Théologie des religions) de Toulouse, et animé une Unité de recherche : « Herméneutiques bibliques ».

Présidente de l’Association : « Mémoires : les Juifs dans la Résistance ». Association gérant, autour d’un site internet, les archives de l’Organisation juive de Combat pendant la Seconde Guerre mondiale (collection Joseph-Georges Cohen) : http://www.resistancejuive.org

Zone contenant les pièces jointes

Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Parashat Shémini, Abolition de la peine de mort animale

Dans le cadre la Parashat Shémini, la racine verbale  ש.ח.ט. / Sh.’H.T. signifiant « immoler, égorger » inspirera notre méditation du Shabbat.

ח וַיִּקְרַב אַהֲרֹן אֶל-הַמִּזְבֵּחַ וַיִּשְׁחַט אֶת-עֵגֶל הַחַטָּאת אֲשֶׁר-לוֹ. (ויקרא ט: ח).ש

8 Et Aaron s’approcha de l’autel, et il immola le veau expiatoire destiné à lui-même (Lévitique 9 : 8)[1].

Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , | 2 commentaires

Parashat Hol Hamoëd Pessa’h, Quand Moïse parle à l’Eternel

Moïse de Chagall

Moïse de Chagall

Il n’est point rare d’entendre l’assertion selon laquelle le plus grand des Prophètes, Moïse, « rencontra l’Eternel face à face ». Cette assertion est-elle juste et reflète-t-elle les dires de la source biblique ?

Lisons ensemble le texte extrait de la Parasha Ki Tissa[1] :

יח וַיֹּאמַר הַרְאֵנִי נָא אֶת-כְּבֹדֶךָ. יט וַיֹּאמֶר אֲנִי אַעֲבִיר כָּל-טוּבִי עַל-פָּנֶיךָ וְקָרָאתִי בְשֵׁם יְהוָה לְפָנֶיךָ וְחַנֹּתִי אֶת-אֲשֶׁר אָחֹן וְרִחַמְתִּי אֶת-אֲשֶׁר אֲרַחֵם. כ וַיֹּאמֶר לֹא תוּכַל לִרְאֹת אֶת-פָּנָי:  כִּי לֹא-יִרְאַנִי הָאָדָם וָחָי. (שמות לג: יח-כ).ש

18 Moïse reprit : « Découvre-moi donc ta Gloire. » 19 Il répondit : « C’est ma bonté tout entière que je veux dérouler à ta vue, et, toi présent, je nommerai de son vrai nom l’Éternel ; alors je ferai grâce à qui je devrai faire grâce et je serai miséricordieux pour qui je devrai l’être. » 20 Il ajouta : « Tu ne saurais voir ma face ; car nul homme ne peut me voir et vivre. » (Exode 33 : 18-20).

Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Un commentaire

Le Grand Shabbat, le Grand Seder

En ces temps de pandémie universelle, chacun est invité à rester chez soi, à rentrer en soi-même. C’est un temps privilégié pour réfléchir à ce qu’est le « Shabbat HaGadol », le « Jour du Repos du Grand ». En effet, alors que Pessah approche, temps où l’on se réunit en famille, il est probable que la plupart des familles juives vont devoir fêter chacune chez soi cette grande fête. Ce Shabbat, Shabbat HaGadol, est une bonne occasion pour faire retour sur notre lien avec l’Eternel, pour revenir au Divin pleinement, et non plus seulement du bout des lèvres.  Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , , , | 3 commentaires

Parashat VaYiKra, Méditation sur le sacrifice

Dans le cadre de la Parashah VaYiKra[1], nous méditerons sur la racine ק.ר.ב/ K. R.B. [V] signifiant « s’approcher, approcher, se présenter ».

Le livre du Lévitique, désigné également sous le nom de livre des Cohanim (serviteurs de l’Eternel) décrit maintes injonctions aussi bien d’ordre religieux qu’éthique. Le Lévitique donne une place importante à la pratique des sacrifices dont l’homme occidental a le plus grand mal à comprendre le sens. Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , , , | 4 commentaires

Parashot VaYakel- Pékoudei, Méditation sur le temps du Shabbat

Dans le cadre de ce Shabbat, au cours duquel le peuple d’Israël lira deux parashot[1], nous méditerons sur le sens de la racine verbale ש.ב.ת./ Sh. B. T. signifiant « interrompre, cesser de travailler, cesser d’élaborer ». Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | 3 commentaires

Parashat Ki Tissa, Méditation sur le masque

Dans le cadre de la Parashah Ki Tissa[1], nous méditerons sur la racine נ.ס.כ. / N. S. Kh. signifiant « couvrir, voiler » et même « fondre un métal ».

ד וַיִּקַּח מִיָּדָם, וַיָּצַר אֹתוֹ בַּחֶרֶט וַיַּעֲשֵׂהוּ עֵגֶל מַסֵּכָה וַיֹּאמְרוּ אֵלֶּה אֱלֹהֶיךָ יִשְׂרָאֵל אֲשֶׁר הֶעֱלוּךָ מֵאֶרֶץ מִצְרָיִם. (דמות לבז: ד).ש

4 Et Ayant reçu cet or de leurs mains, il le jeta en moule et en fit un veau de métal fondu ; et ils dirent : « Voilà tes dieux, ô Israël, qui t’ont fait sortir du pays d’Égypte ! » (Exode 32 : 4).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , , , | 5 commentaires

Parashat Tétsavé, Méditation sur la Tente du Rendez-vous

Dans le cadre de la parashat Tétsavé[1], nous méditerons sur la racine א.ה.ל. / A. H. L. signifiant « dresser une tente ».

L’Eternel enjoint à Moïse d’ordonner aux fils d’Israël de fabriquer une huile d’olive pure qui servira à allumer la ménora (candélabre) à sept branches, disposée dans le Saint :

כ וְאַתָּה תְּצַוֶּה אֶת-בְּנֵי יִשְׂרָאֵל וְיִקְחוּ אֵלֶיךָ שֶׁמֶן זַיִת זָךְ כָּתִית לַמָּאוֹר לְהַעֲלֹת נֵר תָּמִיד. כא בְּאֹהֶל מוֹעֵד מִחוּץ לַפָּרֹכֶת אֲשֶׁר עַל-הָעֵדֻת יַעֲרֹךְ אֹתוֹ אַהֲרֹן וּבָנָיו מֵעֶרֶב עַד-בֹּקֶר לִפְנֵי יְהוָה חֻקַּת עוֹלָם לְדֹרֹתָם מֵאֵת בְּנֵי יִשְׂרָאֵל. (שמות כז:כ-כא).ש

20  » Et tu ordonneras aux enfants d’Israël de te choisir une huile pure d’olives concassées, pour le luminaire, afin d’alimenter les lampes en permanence. 21 C’est dans la Tente de la Rencontre, en dehors du voile qui abrite le Témoignage, qu’Aaron et ses fils les disposeront, pour brûler du soir jusqu’au matin en présence du Seigneur : règle invariable pour leurs générations, à observer par les enfants d’Israël. (Exode 27 : 20-21).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Limoud France 2020. Conférence : Végétalisme, pour une Révolution non-violente

Limoud France 2020. Conférence : Végétalisme, pour une Révolution non-violente

Limoud France 2020. Conférence : Végétalisme, pour une Révolution non-violente

Je veux, avant tout, remercier l’ensemble   des organisateurs de Limoud France du droit  de parole qui me fut accordé pour   défendre la cause animale à la lueur des  sources hébraïques. Continuer la lecture

Publié dans Opinion | Marqué avec , , , , , | Un commentaire

Parashat Térouma, Méditation sur le don

Dans le cadre de la parasha Térouma[1], nous méditerons sur la racine

ר.ו.ם / R.Ou. M. signifiant « s’élever, ériger, exalter ».

L’Eternel s’adresse à Moïse :

ב דַּבֵּר אֶל-בְּנֵי יִשְׂרָאֵל וְיִקְחוּ-לִי תְּרוּמָה מֵאֵת כָּל-אִישׁ אֲשֶׁר יִדְּבֶנּוּ לִבּוֹ תִּקְחוּ אֶת-תְּרוּמָתִי. ג וְזֹאת הַתְּרוּמָה אֲשֶׁר תִּקְחוּ מֵאִתָּם זָהָב וָכֶסֶף וּנְחֹשֶׁת. (שמות כה, ב-ג). ש

2 « Parle aux enfants d’Israël afin qu’ils prennent pour moi une offrande de la part de quiconque y sera porté par son cœur, vous recevrez mon offrande. 3 Et voici l’offrande que vous recevrez d’eux : or, argent et cuivre (Exode 25 : 2- 3).

Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël, Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Mishpatim, Méditation sur l’altruisme

Dans le cadre de la Parashah Mishpatim, nous méditerons sur la racine .ע.ז.ב/ ‘.Z.B [V] signifiant « abandonner ».

La parashah Mishpatim, qui succède immédiatement à la parashah Yitro dans laquelle l’Eternel révèle ses Dix Paroles à Israël, décrit de nombreuses lois visant à maintenir l’équilibre de l’ordre social et à renforcer ce même tissu social :

ה כִּי-תִרְאֶה חֲמוֹר שֹׂנַאֲךָ רֹבֵץ תַּחַת מַשָּׂאוֹ וְחָדַלְתָּ מֵעֲזֹב לוֹ עָזֹב תַּעֲזֹב עִמּוֹ. (שמות כג: ה).  ש

5 « Si tu vois l’âne de ton ennemi succomber sous sa charge, garde-toi de l’abandonner ; aide-lui au contraire à le décharger. (Exode 23 : 5).[1]

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , | 2 commentaires

Parashat Yitro, Méditation sur la Sainteté

Dans le cadre de la parashat Yitro[1], nous méditerons sur la racine /ק.ד.ש. K.D.Sh traduite généralement par « sanctifier ».

ה וְעַתָּה אִם-שָׁמוֹעַ תִּשְׁמְעוּ בְּקֹלִי וּשְׁמַרְתֶּם אֶת-בְּרִיתִי וִהְיִיתֶם לִי סְגֻלָּה מִכָּל-הָעַמִּים כִּי-לִי כָּל-הָאָרֶץ. ו וְאַתֶּם תִּהְיוּ-לִי מַמְלֶכֶת כֹּהֲנִים וְגוֹי קָדוֹשׁ אֵלֶּה הַדְּבָרִים, אֲשֶׁר תְּדַבֵּר אֶל-בְּנֵי יִשְׂרָאֵל. (שמות יט: ה-ו).ש

5 Désormais, si vous écoutez ma voix, si vous gardez mon Alliance, vous serez mon trésor entre tous les peuples ! Car toute la terre est à moi, 6 mais vous, vous serez pour moi un royaume de cohanim serviteurs et une nation sainte.’ Telles sont les paroles que tu tiendras aux enfants d’Israël. » (Exode 19 : 5-6).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , | 2 commentaires

Parashat BéShalah, Méditation sur l’émerveillement

Dans le cadre de la Parashat BéShalah, nous méditerons sur le substantif « manne », signifiant « Qu’est-ce que ? Quoi ? »:

La traversée du désert est marquée par l’un des plus grands miracles qu’aient connu les Hébreux, la manne :

יד וַתַּעַל שִׁכְבַת הַטָּל וְהִנֵּה עַל-פְּנֵי הַמִּדְבָּר דַּק מְחֻסְפָּס דַּק כַּכְּפֹר עַל-הָאָרֶץ. טו וַיִּרְאוּ בְנֵי-יִשְׂרָאֵל וַיֹּאמְרוּ אִישׁ אֶל-אָחִיו מָן הוּא כִּי לֹא יָדְעוּ מַה-הוּא וַיֹּאמֶר מֹשֶׁה אֲלֵהֶם הוּא הַלֶּחֶם אֲשֶׁר נָתַן יְהוָה לָכֶם לְאָכְלָה. (שמות טז, יד-טו).ש

14 Et cette couche de rosée ayant disparu, on vit sur le sol du désert quelque chose de menu, de floconneux, fin comme le givre sur la terre. 15 A cette vue, les enfants d’Israël se dirent les uns aux autres : « Manne, Qu’est ceci ? » car ils ne savaient ce que c’était. Et Moïse leur dit : « C’est là le pain que l’Éternel vous donne pour nourriture. (Exode 16 : 14-15).[1]

Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , , | 4 commentaires

Parashat Bo, Méditation sur le pain de l’humilité

Dans le cadre de notre Parashat Bo, nous méditerons sur la racine ח.מ.צ./ H. M. Ts signifiant : « lever » au sens de « fermenter ».

Au moment même où les Hébreux sortent d’Egypte en tant qu’êtres libres, leur pain n’a point le temps de fermenter :

לד וַיִּשָּׂא הָעָם אֶת-בְּצֵקוֹ טֶרֶם יֶחְמָץ מִשְׁאֲרֹתָם צְרֻרֹת בְּשִׂמְלֹתָם עַל-שִׁכְמָם. (שמות יב: לד).ש

34 Et le peuple emporta sa pâte non encore levée, leurs pétrins sur l’épaule, enveloppées dans leurs vêtements. (Exode 12 : 34).

Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat VaEra, Méditation sur la réconciliation entre chair et esprit

Dans le cadre de notre parashat VaEra[1], nous méditerons à partir de la racine /ע.ר.ל.  ‘. R. L. signifiant « incirconcis ».

ל וַיֹּאמֶר מֹשֶׁה לִפְנֵי יְהוָה  הֵן אֲנִי עֲרַל שְׂפָתַיִם וְאֵיךְ יִשְׁמַע אֵלַי פַּרְעֹה. (שמות ו: ל).ש

30 Et Moïse avait dit devant l’Éternel : « Certes, j’ai la parole embarrassée, comment donc Pharaon m’écouterait-il ?  » (Exode 6 : 30).

Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , , , | Un commentaire

Parashat Shémot, Méditation sur l’émancipation du pauvre

Neot Quedoumim (H. Ouizemann ©)

Neot Quedoumim (H. Ouizemann ©)

Dans le cadre de la Parashat Shémot[1], nous méditerons à partir de la racine ד.ל.י. [ה] / D. L. Y. [H] signifiant « puiser de l’eau ».

יט וַתֹּאמַרְןָ אִישׁ מִצְרִי הִצִּילָנוּ מִיַּד הָרֹעִים וְגַם-דָּלֹה דָלָה לָנוּ וַיַּשְׁקְ אֶת-הַצֹּאן. (שמות ב: יט).ש

19 Et elles [les filles de Yitro] répondirent : « Un certain Égyptien [Moïse] nous a défendues contre les pâtres ; bien plus, il a même puisé pour nous et a fait boire le bétail. » (Exode 2 : 19).

Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat VaYéhi, Méditation sur le sens de la Vie

Je tiens à dédier cette méditation à mon très cher beau-père Michel Simon (Zal) qui en 2014, disparut tragiquement en montagne… Il aimait tant les êtres et respectait la Vie d’autrui…

Dans le cadre de cette parashah[1], nous méditerons sur la racine biblique ח.י.י. signifiant « vivre ».

כח וַיְחִי יַעֲקֹב בְּאֶרֶץ מִצְרַיִם שְׁבַע עֶשְׂרֵה שָׁנָה וַיְהִי יְמֵי-יַעֲקֹב שְׁנֵי חַיָּיו שֶׁבַע שָׁנִים וְאַרְבָּעִים וּמְאַת שָׁנָה. (בראשית מז: כח).ש

28 Et Jacob vécut dans le pays d’Égypte dix-sept ans ; la durée de la vie de Jacob fut donc de cent quarante-sept années. (Genèse 47 : 28).

Pourquoi la source biblique précise-t-elle que le Patriarche a vécu dix-sept ans en Egypte ? La parashah n’aurait-elle pu débuter sur le modèle de la parashah Haye Sara où le nombre d’années de la Matriarche Sarah est immédiatement mentionné ? Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , , , , | 3 commentaires

Parashat VaYigash, Méditation sur la parité

Dans le cadre de la Parashat VaYgash[1], nous méditerons sur la racine quadrilatère כ.ל.כ.ל.  / K. L. K. L. signifiant « nourrir, subvenir aux besoins de… [2] ».

יב וַיְכַלְכֵּל יוֹסֵף אֶת-אָבִיו וְאֶת-אֶחָיו וְאֵת כָּל-בֵּית אָבִיו לֶחֶם לְפִי הַטָּף. (בראשית מז: יב).ש

12 Et Joseph nourrit son père, ses frères et toute la maison de son père, donnant des vivres selon le nombre des enfants (Genèse 47 : 12).

YoSsePh, ne privilégiant en aucune manière personne en particulier parmi les membres de sa famille, distribue à chacun d’entre eux le blé équitablement. La racine quadrilatère כ.ל.כ.ל.  / K. L. K. L. tirant son origine de la racine trilitère כּוּל signifie « mesurer » avec précision et recouvre un sens de partage équitable : Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , , , , , , , | 3 commentaires

Parashat Mikets, Méditation sur la crise et la croissance

Dans le cadre de la parasha Mikets[1], nous méditerons sur la racine verbale            ְ שִׁ.ב.ר./ Sh. B. R. signifiant « acquérir du blé, vendre du blé ».

נו וְהָרָעָב הָיָה עַל כָּל-פְּנֵי הָאָרֶץ וַיִּפְתַּח יוֹסֵף אֶת-כָּל-אֲשֶׁר בָּהֶם וַיִּשְׁבֹּר לְמִצְרַיִם וַיֶּחֱזַק הָרָעָב בְּאֶרֶץ מִצְרָיִם. נז וְכָל-הָאָרֶץ בָּאוּ מִצְרַיְמָה לִשְׁבֹּר אֶל-יוֹסֵף כִּי-חָזַק הָרָעָב בְּכָל-הָאָרֶץ. (בראשית מא: נו-נז). ש

56 Et il advint que la famine régnait sur toute la contrée, c’est alors que Joseph ouvrit tous les greniers et vendit du blé aux Égyptiens. La famine persista dans le pays d’Égypte. 57 Et de tous les pays on venait en Égypte pour acheter à Joseph, car la famine était grande dans toute la contrée. (Genèse 41 : 56-57).

Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , , , , | 2 commentaires

Parashat VaYéshev, Méditation sur l’indifférence

Dans le cadre de notre lecture hebdomadaire[1], nous méditerons sur la racine biblique א.ל.מ./ A.L.M. signifiant « lier des gerbes de blé ».

YoSsePh raconte à ses frères son premier rêve :

ז וְהִנֵּה אֲנַחְנוּ מְאַלְּמִים אֲלֻמִּים בְּתוֹךְ הַשָּׂדֶה וְהִנֵּה קָמָה אֲלֻמָּתִי וְגַם-נִצָּבָה וְהִנֵּה תְסֻבֶּינָה אֲלֻמֹּתֵיכֶם וַתִּשְׁתַּחֲוֶיןָ לַאֲלֻמָּתִי. ש

7 Et voici que nous composions des gerbes au milieu du champ, lorsque soudain ma gerbe se dressa; elle resta debout tandis que vos gerbes se rangèrent à l’entour et s’inclinèrent devant ma gerbe. » (Genèse 37 : 7).

Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat VaIshlah, Méditation sur le nom d’Israël

Le rabbin Abraham Joshua Heschel en compagnie du pasteur Martin Luther King: Marche de Selma à Montgomery (1965)

Au cours de cette méditation relative à la péricope VaIshlah[1], nous porterons notre attention sur la racine שׂ.ר.י [ה] / S. R. Y [H] ou  שׂ.וּ.ר / S. Ou. R., toutes deux signifiant « lutter, se rendre maître de ». Cette racine est au cœur du nom « ISRaËL »,  יִשְׂרָאֵל.

Ya’AQoV [Jacob], fuyant alors de devant son frère ESsaV [Ésaü] dévoré par la haine et la jalousie à l’encontre de celui qui lui aurait « dérobé » les bénédictions divines et la promesse d’Alliance éternelle, se retrouve abandonné et confronté à lui-même. Encore dans la nuit de l’exil, avec l’espoir de retrouver son foyer et les siens, Ya’AQoV passe le gué du YaBoQ. Après avoir été contraint de lutter avec « un homme », Ya’AQoV est béni par cette mystérieuse figure, qui lui répond : Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat VaYétsé, Méditation sur la Gratitude

Dans le cadre de la parashat VaYétsé[1], nous méditerons à partir de la racine verbale (י.ד.י (ה / Y. D. Y (H) signifiant « lancer ». A la forme factitive du hif’il, elle équivaut à « remercier » :

לה וַתַּהַר עוֹד וַתֵּלֶד בֵּן וַתֹּאמֶר הַפַּעַם אוֹדֶה אֶת-יְהוָה עַל-כֵּן קָרְאָה שְׁמוֹ יְהוּדָה וַתַּעֲמֹד מִלֶּדֶת. (בראשית כט: לה).ש

35 Et elle (Léa) conçut encore et mit au monde un fils et elle dit : « Cette fois-ci, je rends grâce à l’Éternel ! » C’est pourquoi elle le nomma YéHOuDaH (Juda). Alors elle cessa d’enfanter. (Genese 29 : 35).

Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Tolédot, Méditation sur le rire

Au cours de cette étude relative à la parashah Toledot[1], nous méditerons à partir de la racine צ.ח.ק./Ts.’H. K. signifiant « rire ».

La parashah Tolédot est la seule péricope qui soit consacrée au deuxième Patriarche d’Israël, Its’hak. Trois parashot (sections shabbatiques) sont consacrées à Avraham, le premier Patriarche et six autres à Ya’akov, le troisième Patriarche d’Israël.

La racine verbale צ.ח.ק./ Ts.’H. K. (« rire ») peut également revêtir un sens de remise en question, un sens lié au doute : « צָחַק בְּקֶרֶב…, rire en son for intérieur de… , rire à propos de…». Sarah, avancée en âge, donc étant ménopausée depuis fort longtemps, ne comprend point comment elle pourrait un jour prochain connaître le plaisir. Elle met l’accent sur le moyen (le plaisir) mais point sur l’objectif : enfanter, mettre un petit être au monde.

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Hayé Sarah, Méditation sur la Méditation

Dans le cadre de notre parasha Hayé Sarah, nous méditerons à partir de la racine verbale שׂ.ו.ח. / S.Ou.’H. [שׂוּחַ]signifiant généralement « méditer, prier ».

סג וַיֵּצֵא יִצְחָק לָשׂוּחַ בַּשָּׂדֶה לִפְנוֹת עָרֶב וַיִּשָּׂא עֵינָיו וַיַּרְא וְהִנֵּה גְמַלִּים בָּאִים. (בראשית כד: סג).ש

63 Et Isaac était sorti dans les champs pour se livrer à la méditation, à l’approche du soir. En levant les yeux, il vit que des chameaux s’avançaient. (Genèse 24 : 63)[1].

L’hébreu biblique connaît plusieurs racines verbales relatives à la prière. En quoi celle-ci se caractérise-t-elle des autres? La réponse à cette interrogation permettra de savoir ce que revêt cette méditation d’Isaac. Cette prière méditative est-elle toute tournée vers l’Eternel ? Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , , | 2 commentaires

Parashat VaYéra, Méditation sur l’épreuve

 

Dans le cadre de notre parashah, nous méditerons à partir de la racine verbale (נ.ס.ה. (י /N. S. H (Y), traduite par « mettre à l’épreuve, éprouver ».[1]

א וַיְהִי אַחַר הַדְּבָרִים הָאֵלֶּה וְהָאֱלֹהִים נִסָּה אֶת-אַבְרָהָם וַיֹּאמֶר אֵלָיו אַבְרָהָם וַיֹּאמֶר הִנֵּנִי. (בראשית כב: א).ש

1 Et il advint, après ces faits, que le Seigneur éprouva Abraham. Il lui dit : « Abraham ! » Il répondit : « Me voici. » (Genèse 22 : 1).

La Parashah VaYera s’achève par l’un des passages les plus insaisissables, à savoir l’épreuve du « sacrifice » d’Its’hak. Cette épreuve, considérée comme la dixième et ultime épreuve touchant le Patriarche Avraham, est dénommée « la ligature d’Its’hak, עֲקֵדַת יִצְחָק Akédat Itshak ».

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Parashat Lekh Lékha, Méditation sur la Bénédiction

Dans le cadre de cette parashah, nous méditerons à partir de la racine verbale ב.ר.כ./ B. R. Kh signifiant « Bénir ».

L’Eternel promet au Patriarche Avraham qu’il deviendra une bénédiction pour toutes les Familles de la Terre :

ג וַאֲבָרְכָה מְבָרְכֶיךָ וּמְקַלֶּלְךָ אָאֹר וְנִבְרְכוּ בְךָ כֹּל מִשְׁפְּחֹת הָאֲדָמָה. (בראשית יב: ג).ש

3 Et Je bénirai ceux qui te béniront, et qui te maudira je le maudirai ; et par toi seront bénies toutes les Familles de la terre. » (Genèse 12 : 3).

Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , , , , | 3 commentaires

Parashat Noa’h, Méditation sur le progrès

Nous méditerons, dans le cadre de cette parashah, sur deux racines verbales : la racine כ.פ.ר. / K. Ph. R. et la racine ח.מ.ר./ ‘H. M. R. signifiant respectivement «enduire» et « argile ; matière ».

La parashat Noah[1] relate le récit de la construction de deux grandes œuvres architecturales : d’une part l’arche de Noé, d’autre part la Tour édifiée par les hommes de la génération de Babel (Babylone).

Que distingue ces deux constructions ?

Après la corruption totale de l’Humanité, l’Eternel s’adresse à Noah et lui ordonne de construire une arche de bois :

יד עֲשֵׂה לְךָ תֵּבַת עֲצֵי-גֹפֶר קִנִּים תַּעֲשֶׂה אֶת-הַתֵּבָה וְכָפַרְתָּ אֹתָהּ מִבַּיִת וּמִחוּץ בַּכֹּפֶר. (בראשית ו: יד).ש

14 Fais-toi une arche de bois de gôfèr ; tu distribueras cette arche en cellules, et tu l’enduiras, en dedans et en dehors, de poix. (Genèse 6 : 14),

 

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , , , | Un commentaire

Rejoignez l’étude biblique avec Haïm Ouizemann

Très chers amies et amis shalom,

Si vous avez toujours aspiré  à étudier sérieusement la Bible en sa version originale dans une atmosphère communautaire, ouverte, pluraliste et respectueuse d’autrui, alors, votre place, que vous soyez débutants ou avancés, est avec nous. Continuer la lecture

Publié dans Cours d'Hébreu biblique | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Béréshit, Méditation sur la Création

Nous méditerons, dans le cadre de cette parasha[1], sur la racine ב.ר.א. -B. R. A. signifiant « créer » et ne se rapportant qu’à l’Eternel.

א בְּרֵאשִׁית בָּרָא אֱלֹהִים אֵת הַשָּׁמַיִם וְאֵת הָאָרֶץ.ש

1 Au commencement, le Seigneur créa le ciel et la terre. (Genèse 1 : 1).

Force est de constater que la majorité des traductions du TaNaKh débute ainsi : « Au commencement Dieu créa ». Cette traduction, généralement adoptée par les plus grands traducteurs, doit-elle être considérée comme correcte, si l’on s’en tient à la construction grammaticale ? Elle eût été certes correcte si le livre de la Genèse s’était ouvert en hébreu par le terme BaRéShIT. Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , | 2 commentaires

Shabbat Hol HaMoëd Soukkot, Enlacement divin, élancement  d’Israël

La fête de Souccot vient nous rappeler la protection divine שְׁכִינָה  enveloppant le croyant à chaque instant.  

כב וְהָיָה בַּעֲבֹר כְּבֹדִי וְשַׂמְתִּיךָ בְּנִקְרַת הַצּוּר וְשַׂכֹּתִי כַפִּי עָלֶיךָ עַד-עָבְרִי. (שמות לג: כב).ש

22 Puis, quand passera ma gloire, je te cacherai dans la cavité du roc et je te couvrirai de ma paume jusqu’à ce que je sois passé. (Exode 33 : 22).[1]

La paume du Seigneur כַּפִּי « recouvre »[2]  Moïse afin que le Prophète des prophètes ne puisse point directement contempler la lumière divine. Toutefois, ce terme כַּפִּי (« Ma paume »), outre le sens de « faire écran », évoque l’Eternel donnant « la main » à Moïse,  impliquant un très fort rapprochement de l’Eternel vers son fidèle serviteur Moïse. L’Eternel offre une place, un lieu à son bien-aimé. Continuer la lecture

Publié dans Fêtes d'Israël | Marqué avec , , , , , , , , | Un commentaire

Parashat Ha’azinou, une leçon de pédagogie

 

En hommage à tous mes étudiantes et étudiants !

Le cantique Ha’azinou expose la vocation d’Israël qui, en devenant un modèle d’éthique fondé sur la Justice divine (Deutéronome 32 : 4), témoigne de la Gloire rendue à l’Eternel (Deutéronome 32 : 3).

Moïse s’adresse aux cieux et à la terre, à l’ensemble de la Planète, qui l’écoutent attentivement :

א הַאֲזִינוּ הַשָּׁמַיִם וַאֲדַבֵּרָה  וְתִשְׁמַע הָאָרֶץ אִמְרֵי-פִי. (דברים לב: א).ש

1 « Écoutez, cieux, je vais parler ; et que la terre entende les paroles de ma bouche. (Deutéronome 32 : 1).[1]

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , | 2 commentaires

Yom Kippour, Quand l’Eternel répond : « Me voici !»

Au Jour de Kippour, temps empreint d’une solennité associant la crainte révérencielle à la joie du pardon, l’intégrité du peuple d’Israël s’assemble dans les synagogues d’Israël et de diaspora. Tout au long de cette Journée de contrition, de jeûne total et de supplications, Israël s’adresse à l’Eternel afin que la rémission des fautes lui soit octroyée:

יח לְכוּ-נָא וְנִוָּכְחָה יֹאמַר יְהוָה אִם-יִהְיוּ חֲטָאֵיכֶם כַּשָּׁנִים כַּשֶּׁלֶג יַלְבִּינוּ אִם-יַאְדִּימוּ כַתּוֹלָע כַּצֶּמֶר יִהְיוּ. (ישעיהו א: יח).ש

18 Oh ! Venez, réconcilions-nous, dit l’Eternel ! Vos péchés fussent-ils comme le cramoisi, ils peuvent devenir blancs comme neige; rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine. (Isaïe 1 : 18).

Continuer la lecture

Publié dans Fêtes d'Israël | Marqué avec , , , , | 2 commentaires

Projet: Beit-Midrash avec Haïm Ouizemann

Si vous avez toujours aspiré à étudier sérieusement la Bible en sa version originale dans une atmosphère communautaire, ouverte, pluraliste et respectueuse d’autrui, alors, votre place, que vous soyez débutants ou avancés, est avec nous.

Dans le cadre de notre Beit-Midrash (Maison d’étude), je vous invite à rejoindre nos deux rendez-vous mensuels au cours desquels un thème biblique différent y sera à chaque fois étudié.

Venez avec nous vivre l’aventure spirituelle d’Israël! Continuer la lecture

Publié dans Cours d'Hébreu biblique | Marqué avec , , , , | Un commentaire

Parashat VaYélékh, Moïse, le chaînon de la transmission

Au moment[1] de rendre l’âme, Moïse, le plus grand des Prophètes, s’inquiète de transmettre le sceptre de la bénédiction à son successeur YéHoShOua (Josué) et, de ce fait, se doit de préparer le peuple en allant au-devant de lui:

א וַיֵּלֶךְ מֹשֶׁה וַיְדַבֵּר אֶת-הַדְּבָרִים הָאֵלֶּה אֶל-כָּל-יִשְׂרָאֵל. (דברים לא: א).ש

1 Moïse alla ensuite adresser les paroles suivantes à tout Israël, (Deutéronome 31 : 1).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Nitsavim, Au cœur de la bénédiction

 

La parashah Nitsavim[1] est toujours lue le Shabbat précédant la fête célébrant le nouvel an juif, Rosh-Ha-Shana. Quel peut être le sens de cet ordre de lecture, tradition instaurée par les Sages d’Israël ?

A Rosh-Ha-Shana, Jour solennel au cours duquel toutes les créatures sont jugées par l’Eternel, il incombe à ces dernières de faire acte d’introspection intérieure de תְּשׁוּבָה Téshouva, de Retour vers la Source suprême. Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Ki Tavo, Israël, les Prémices des Nations!

(Haïm Ouizemann, Neot Kedoumim Août 2019 ©)

Notre parasha fait référence aux  prémices –         uniquement des sept  espèces végétales   symbolisant le Pays d’Israël – qu’il incombe à   l’agriculteur hébreu d’offrir au Temple de   Jérusalem.

א וְהָיָה כִּי-תָבוֹא אֶל-הָאָרֶץ אֲשֶׁר יְהוָה אֱלֹהֶיךָ נֹתֵן לְךָ נַחֲלָה וִירִשְׁתָּהּ וְיָשַׁבְתָּ בָּהּ. ב וְלָקַחְתָּ מֵרֵאשִׁית כָּל-פְּרִי הָאֲדָמָה אֲשֶׁר תָּבִיא מֵאַרְצְךָ אֲשֶׁר יְהוָה אֱלֹהֶיךָ נֹתֵן לָךְ וְשַׂמְתָּ בַטֶּנֶא וְהָלַכְתָּ אֶל-הַמָּקוֹם אֲשֶׁר יִבְחַר יְהוָה אֱלֹהֶיךָ לְשַׁכֵּן שְׁמוֹ שָׁם. (דברים כו: א-ב).ש

1 « Et quand tu seras arrivé dans le pays que l’Éternel, ton Seigneur, te donne en héritage, quand tu en auras pris possession et y seras établi, 2 Et tu prendras des prémices de tous les fruits de la terre, récoltés par toi dans le pays que l’Éternel, ton Seigneur, t’aura donné, et tu les mettras dans une corbeille ; et tu te rendras à l’endroit que l’Éternel, ton Seigneur, aura choisi pour y faire régner son nom. (Deutéronome 26 : 1- 2).[1]

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Ki Tétsé, la dignité animale

A la mémoire des deux Justes des nations Dr. Jan et son épouse Antonina Zabinski qui, au péril de leur vie, sauvèrent près de trois cent juifs au zoo de Varsovie qu’ils dirigèrent au moment où sévissait la barbarie nazie.  

Lors de notre étude sur la parasha précédente- parashat Shophétim, nous avions mis l’accent sur le respect du monde végétal et plus particulièrement de l’arbre en montrant l’étroit rapport entre celui-ci et l’homme. La parasha Ki Tétsé, quant à elle, revient à maintes reprises sur les devoirs incombant à l’Homme de respect et de dignité à l’égard du monde animal.

Continuer la lecture
Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , | 2 commentaires

Parashat Shophétim, sauver la Planète

Au moment même où les grandes forêts de l’Amazonie brûlent par le fait de l’homme dans le dessein fou de transformer celles-ci en terres agricoles, le peuple d’Israël apprend et enseigne que le principe fondamental du respect de l’arbre constitue, même en temps de guerre, une priorité d’ordre moral :

יט כִּי-תָצוּר אֶל-עִיר יָמִים רַבִּים לְהִלָּחֵם עָלֶיהָ לְתָפְשָׂהּ לֹא-תַשְׁחִית אֶת-עֵצָהּ לִנְדֹּחַ עָלָיו גַּרְזֶן כִּי מִמֶּנּוּ תֹאכֵל וְאֹתוֹ לֹא תִכְרֹת  כִּי הָאָדָם עֵץ הַשָּׂדֶה לָבֹא מִפָּנֶיךָ בַּמָּצוֹר. (דברים כ: יט). 19 Si tu es arrêté longtemps au siège d’une ville que tu attaques pour t’en rendre maître, tu ne dois cependant pas en détruire les arbres en portant sur eux la hache car ce sont eux qui te nourrissent, tu ne dois pas les abattre. Car l’arbre du champ c’est l’homme même, tu l’épargneras dans les travaux du siège. (Deutéronome 20 : 19).

Pourquoi la Tora ordonne-t-elle que les arbres fruitiers soient protégés, fût-ce en temps de grave crise et de guerre meurtrière ?

Continuer la lecture
Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , | Un commentaire

Parashat Ré’éh, la joie de la mitsvah

Sasin Tipchai

Sasin Tipchai

Quelle peut être la plus grande des bénédictions ?

La Tora répond : la joie! La joie de l’accomplissement de la volonté divine et plus particulièrement celle de partager une part des bienfaits reçus par l’Eternel:

יא וְשָׂמַחְתָּ לִפְנֵי יְהוָה אֱלֹהֶיךָ אַתָּה וּבִנְךָ וּבִתֶּךָ וְעַבְדְּךָ וַאֲמָתֶךָ וְהַלֵּוִי אֲשֶׁר בִּשְׁעָרֶיךָ וְהַגֵּר וְהַיָּתוֹם וְהָאַלְמָנָה אֲשֶׁר בְּקִרְבֶּךָ בַּמָּקוֹם, אֲשֶׁר יִבְחַר יְהוָה אֱלֹהֶיךָ לְשַׁכֵּן שְׁמוֹ שָׁם. יד וְשָׂמַחְתָּ בְּחַגֶּךָ אַתָּה וּבִנְךָ וּבִתֶּךָ וְעַבְדְּךָ וַאֲמָתֶךָ וְהַלֵּוִי וְהַגֵּר וְהַיָּתוֹם וְהָאַלְמָנָה, אֲשֶׁר בִּשְׁעָרֶיךָ. (דברים טז: יא; יד).ש

11 Et tu te réjouiras en présence de l’Éternel, ton Seigneur, toi, ton fils et ta fille, ton esclave et ta servante, le Lévite qui sera dans tes murs, l’étranger, l’orphelin et la veuve qui seront près de toi, dans l’enceinte que l’Éternel, ton Seigneur, aura choisie pour y faire habiter son nom…14 et tu te réjouiras pendant la fête [de Soukkot] et, avec toi, ton fils et ta fille, ton serviteur et ta servante, et le Lévite, l’étranger, l’orphelin, la veuve qui seront dans tes murs. (Deutéronome 16 : 11 ; 14)[1].

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , | Un commentaire

Parashat Ekev, le pain de la vie

L’un des thèmes principaux sur lequel notre péricope[1] ne cesse de revenir est celui du pain, dans son sens premier de « nourriture pour laquelle il faut lutter », la racine du mot « pain » (לֶחֶם) étant la même que celle de « מִלְחָמָ֖ה » (« guerre, lutte ») :

ג וַיְעַנְּךָ וַיַּרְעִבֶךָ וַיַּאֲכִלְךָ אֶת-הַמָּן אֲשֶׁר לֹא-יָדַעְתָּ וְלֹא יָדְעוּן אֲבֹתֶיךָ  לְמַעַן הוֹדִיעֲךָ כִּי לֹא עַל-הַלֶּחֶם לְבַדּוֹ יִחְיֶה הָאָדָם כִּי עַל-כָּל-מוֹצָא פִי-יְהוָה יִחְיֶה הָאָדָם. (דברים ח: ג). ט אֶרֶץ אֲשֶׁר לֹא בְמִסְכֵּנֻת תֹּאכַל-בָּהּ לֶחֶם לֹא-תֶחְסַר כֹּל בָּהּ. (דברים ח: ט).ש

3 Oui, il t’a fait souffrir et endurer la faim, puis il t’a nourri avec cette manne que tu ne connaissais pas et que n’avaient pas connue tes pères ; pour te prouver que l’homme ne vit pas seulement de pain, mais qu’il peut vivre de tout ce que produit le verbe du Seigneur. (Deutéronome 8 : 3). 9 un pays où tu ne mangeras pas de pain dans la misère, où tu ne manqueras de rien… (Deutéronome 8 : 9).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , | 2 commentaires

Parashat VaEthannan, l’arme des larmes

Dès le début de cette parashah[1], nous assistons à l’un des instants les plus intimes et probablement à l’un des plus dramatiques qu’ait connu MoSheH. Implorant l’Eternel de tout son cœur et de toutes ses forces, Moïse, auquel l’Eternel refuse l’entrée en Erets Israël, ne désespère point de briser le décret divin afin de traverser le Jourdain et contempler au moins la terre promise aux Patriarches et aux ancêtres d’Israël : Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , | Un commentaire

Parashat Dévarim, un discours au futur

Selon le Rav Adin Steinsaltz[1], le dernier livre[2] de la Tora Dévarim (Deutéronome) se compose de trois grands discours. Dans le premier discours (1 : 1- 4 : 49), Moïse, tout en réprimandant Israël, récapitule toute la traversée du désert ; dans le deuxième (5 : 1- 27 : 8) et le troisième (27 : 9- 31 : 13), il rappelle respectivement l’importance de garder les Mitsvoth et l’Alliance.

La péricope Dévarim (« les paroles ») commence par la parole :

א אֵלֶּה הַדְּבָרִים אֲשֶׁר דִּבֶּר מֹשֶׁה אֶל-כָּל-יִשְׂרָאֵל בְּעֵבֶר הַיַּרְדֵּן בַּמִּדְבָּר בָּעֲרָבָה מוֹל סוּף בֵּין-פָּארָן וּבֵין-תֹּפֶל וְלָבָן וַחֲצֵרֹת וְדִי זָהָב. (דברים א: א).ש

1 Ce sont là les paroles que Moïse adressa à tout Israël en deçà du Jourdain, dans le désert, dans la plaine en face de Souf, entre Paran et Tofel, Labân, Hatséroth et Di-Zahav. (Deutéronome 1 :1)

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , , , | 2 commentaires

Parashat Mass’ey, la longue marche vers la terre promise

Cette dernière parashah du Livre des Nombres[1] relate toutes les étapes des Hébreux durant lesquelles ils stationnèrent sur l’ordre de l’Eternel. Il semble que le texte, loin de s’attarder sur les étapes mêmes de leur périple, mette en avant le déplacement des fils d’Israël. Le verbe וַיִּסְעוּ, dont la racine – נ.ס.ע. N. S. ‘ signifie « se déplacer, marcher d’un lieu à un autre », est mentionné pas moins de 42 fois au chapitre 33, nombre correspondant au nombre exact de stations où la nuée divine reposait en imposant aux hébreux un arrêt total. Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , | 3 commentaires

Parashat Mattot, solidarité, éducation et paix

50 000 Manifestants soutiennent Israël devant la Maison Blanche le 8 juin 1967

Au seuil de la terre promise, les tribus de RéOuVeN et de GaD sont attirées par la richesse et l’abondance du pays de Galaad, au-delà du Jourdain :

א וּמִקְנֶה רַב הָיָה לִבְנֵי רְאוּבֵן וְלִבְנֵי-גָד עָצוּם מְאֹד וַיִּרְאוּ אֶת-אֶרֶץ יַעְזֵר וְאֶת-אֶרֶץ גִּלְעָד וְהִנֵּה הַמָּקוֹם מְקוֹם מִקְנֶה. (במדבר לב: א).ש

1 Or, les enfants de Ruben et ceux de Gad possédaient de nombreux troupeaux, très considérables. Lorsqu’ils virent le pays de Yazer et celui de Galaad, ils trouvèrent cette contrée avantageuse pour le bétail. (Nombres 32 : 1)[1].

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , | Un commentaire

Parashat Pinhas, Josué le successeur de Moïse

Peut-on imaginer et croire que Moïse[1], le plus grand des Prophètes d’Israël, puisse, après sa mort, être remplacé ? Qui, parmi les fils d’Israël, aurait suffisamment d’autorité, de pouvoir, de grandeur et d’étoffe pour succéder à l’élu du Seigneur, à celui qui, sans voile, parlait à l’Eternel face à face ?

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, la réponse vient de Moïse en personne qui, de sa propre initiative s’adresse à l’Eternel et demande :

טז יִפְקֹד יְהוָה אֱלֹהֵי הָרוּחֹת לְכָל-בָּשָׂר אִישׁ עַל-הָעֵדָה. יז אֲשֶׁר-יֵצֵא לִפְנֵיהֶם וַאֲשֶׁר יָבֹא לִפְנֵיהֶם וַאֲשֶׁר יוֹצִיאֵם וַאֲשֶׁר יְבִיאֵם וְלֹא תִהְיֶה עֲדַת יְהוָה כַּצֹּאן אֲשֶׁר אֵין-לָהֶם רֹעֶה. (במדבר כז: טז-יז).ש

16 « Que l’Éternel, le Seigneur des esprits de toute chair, institue un chef sur cette communauté, 17 qui marche sans cesse à leur tête et qui dirige tous leurs mouvements, afin que la communauté de l’Éternel ne soit pas comme un troupeau sans pasteur. » (Nombres 27 : 16-17).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , , , | 3 commentaires

Parashat Balak, les sept autels de Bilam

Bilam[1], le prophète des nations, convoqué par Balak, roi de Moav dans le dessein de maudire Israël, ordonne à ce dernier d’élever sept autels :

א וַיֹּאמֶר בִּלְעָם אֶל-בָּלָק בְּנֵה-לִי בָזֶה שִׁבְעָה מִזְבְּחֹת וְהָכֵן לִי בָּזֶה שִׁבְעָה פָרִים וְשִׁבְעָה אֵילִים (במדבר כג: א). ש

1 Alors Bilam dit à Balak: « Dresse-moi ici sept autels, et prépare-moi ici sept taureaux et sept béliers. » (Nombres 23: 1).

Que cache l’intention de Bilam? Pourquoi Bilam requiert-il l’édification de sept autels? Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Houkat,  expiation et purification, l’Espoir d’Israël

Cette péricope biblique évoque la loi de la «vache rousse», probablement l’une des plus énigmatiques du livre des Nombres:

ב זֹאת חֻקַּת הַתּוֹרָה אֲשֶׁר-צִוָּה יְהוָה לֵאמֹר  דַּבֵּר אֶל-בְּנֵי יִשְׂרָאֵל וְיִקְחוּ אֵלֶיךָ פָרָה אֲדֻמָּה תְּמִימָה אֲשֶׁר אֵין-בָּהּ מוּם אֲשֶׁר לֹא-עָלָה עָלֶיהָ עֹל. (במדבר יט: ב).ש

2 « Ceci est un statut de la loi qu’a ordonné l’Éternel, savoir: adresse toi aux enfants d’Israël qu’ils prennent une vache rousse, parfaite sans aucun défaut, et qui n’ait pas encore porté le joug. (Nombres 19: 2).[1]

Les Sages d’Israël s’accordent  à penser que la signification profonde de cette loi de la vache rousse visant à purifier ceux qui auraient approché la mort (Nombres 19: 13-14; 16), demeure fermée à l’esprit même du roi ShéLoMoH (Salomon), de celui qui, de par sa sagesse, appréhendait la quasi-totalité des secrets de l’univers: Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , | Un commentaire

Parashat Kora’h, l’épreuve du sceptre de l’amandier

La fleur d’amandier – Ashkelon (Photo: ©Haïm Ouizemann)

Notre Parasha[1] débute sur la révolte de Kora’h qui, après avoir entendu le verdict de l’Eternel, selon lequel toute la génération qui sortit d’Egypte mourra dans le Désert, sauf les enfants et les adolescents, remet en question le gouvernement de MoShéH et de AHaRoN et projette de choisir d’autres chefs qui dirigeront le retour des Hébreux en Egypte. A ce sujet, les Sages enseignent:

«רַבִּי אֶלְעָזָר הַקַּפָּר אוֹמֵר, הַקִּנְאָה וְהַתַּאֲוָה וְהַכָּבוֹד מוֹצִיאִין אֶת הָאָדָם מִן הָעוֹלָם:» (פרקי אבות ד: כא).ש

«Rabbi Eléazar HaKapar enseigne: la jalousie, la convoitise et le désir des honneurs retirent l’homme de ce monde».  (Maximes des Pères 4: 21). Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , | Un commentaire

Parashat Shélah Lécha, Erets Israël, le suc de la Terre

Amandiers en fleurs – Ashkelon (Photo: ©Haïm Ouizemann)

ח וְאַתֶּם הָרֵי יִשְׂרָאֵל עַנְפְּכֶם תִּתֵּנוּ וּפֶרְיְכֶם תִּשְׂאוּ לְעַמִּי יִשְׂרָאֵל: כִּי קֵרְבוּ לָבוֹא. (יחזקאל לו: ח).ש

8 Et vous, montagnes d’Israël, vous donnerez votre frondaison et vous porterez votre fruit pour mon peuple d’Israël, car ils sont près de revenir. (Ezéchiel 36: 8).
8 Et vous, montagnes d’Israël, vous donnerez votre frondaison et vous porterez votre fruit pour mon peuple d’Israël, car ils sont près de revenir. (Ezéchiel 36: 8).

Les princes d’Israël[1], plus précisément dix parmi douze[2], après avoir contraint MoSheH de les laisser explorer la terre de Canaan avant d’y entrer, reviennent au camp d’Israël exposer leur rapport d’activité: Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat BéHa’alothékha, Pessah Shéni, le pouvoir de changer

Après qu’Israël ait offert l’offrande pascale au quatorzième jour du premier mois (Nombres 9: 4-5), soit en Nissan, une poignée d’hommes interdits du sacrifice obligatoire en raison d’impureté rituelle s’adresse à MoSheH dans le dessein de trouver un moyen d’offrir eux aussi le korban Péssah:

ו וַיְהִי אֲנָשִׁים אֲשֶׁר הָיוּ טְמֵאִים לְנֶפֶשׁ אָדָם וְלֹא-יָכְלוּ לַעֲשֹׂת-הַפֶּסַח בַּיּוֹם הַהוּא וַיִּקְרְבוּ לִפְנֵי מֹשֶׁה וְלִפְנֵי אַהֲרֹן בַּיּוֹם הַהוּא. ז וַיֹּאמְרוּ הָאֲנָשִׁים הָהֵמָּה אֵלָיו אֲנַחְנוּ טְמֵאִים לְנֶפֶשׁ אָדָם לָמָּה נִגָּרַע, לְבִלְתִּי הַקְרִיב אֶת-קָרְבַּן יְהוָה בְּמֹעֲדוֹ בְּתוֹךְ בְּנֵי יִשְׂרָאֵל. (במדבר ט: ו-ז).ש

6 Or, il y eut des hommes qui se trouvaient souillés par des cadavres humains, et qui ne purent faire la Pâque ce jour-là. Ils se présentèrent devant Moïse et devant Aaron, ce même jour, 7 et ces hommes lui dirent: « Nous sommes souillés par des cadavres humains; mais pourquoi serions-nous privés d’offrir le sacrifice du Seigneur en son temps, seuls entre les enfants d’Israël? » (Nombres 9: 6-7).[1]

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , | Un commentaire

Shavouoth, Ruth, le serment de conversion

Gustave Doré, Ruth et Boaz

En ce jour de Shavouoth, fête du Don de la Tora au mont Sinaï, de nombreuses communautés lisent le Rouleau de Ruth. ROuTh, la Moabite, future ancêtre du Messie, décide de son plein gré, contrairement à OFRaH, de suivre sa belle-mère devenue veuve et«orpheline» de ses  enfants, retourne seule en Juda- YEhOuDaH, d’où elle est originaire.

Que revêt le serment de conversion de ROuTh qui, par ailleurs, constituera le fondement de toutes les conversions futures au Judaïsme?

טז וַתֹּאמֶר רוּת אַל-תִּפְגְּעִי-בִי לְעָזְבֵךְ לָשׁוּב מֵאַחֲרָיִךְ  כִּי אֶל-אֲשֶׁר תֵּלְכִי אֵלֵךְ וּבַאֲשֶׁר תָּלִינִי אָלִין עַמֵּךְ עַמִּי וֵאלֹהַיִךְ אֱלֹהָי. (רות א: טז).ש

16 Mais Ruth répliqua: « N’insiste pas près de moi, pour que je te quitte et m’éloigne de toi; car partout où tu iras, j’irai; où tu demeureras, je veux demeurer; ton peuple sera mon peuple et ton Seigneur sera mon Seigneur (Ruth 1: 16)

Continuer la lecture

Publié dans Fêtes d'Israël | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Nasso, le secret du bonheur

La péricope Nasso[1], la plus longue de toutes les péricopes composant la Tora, renferme l’une des plus célèbres et probablement l’une des plus puissantes bénédictions du TaNaKH, la Bénédiction des Cohanim (Birkat HaCohanim /בִּרְכַּת הַכֹּהֲנִים):

כב וַיְדַבֵּר יְהוָה אֶל-מֹשֶׁה לֵּאמֹר. כג דַּבֵּר אֶל-אַהֲרֹן וְאֶל-בָּנָיו לֵאמֹר כֹּה תְבָרְכוּ אֶת-בְּנֵי יִשְׂרָאֵל  אָמוֹר לָהֶם. כד יְבָרֶכְךָ יְהוָה וְיִשְׁמְרֶךָ. כה יָאֵר יְהוָה פָּנָיו אֵלֶיךָ וִיחֻנֶּךָּ. כו יִשָּׂא יְהוָה פָּנָיו אֵלֶיךָ וְיָשֵׂם לְךָ שָׁלוֹם. כז וְשָׂמוּ אֶת-שְׁמִי עַל-בְּנֵי יִשְׂרָאֵל וַאֲנִי אֲבָרְכֵם.  (במדבר ו: כב-כז).ש

22 L’Éternel parla à Moïse en ces termes: 23 « Parle ainsi à Aaron et à ses fils: Voici comment vous bénirez les enfants d’Israël; vous leur direz: 24 « Que l’Éternel te bénisse et te protège! 25 Que l’Éternel fasse rayonner sa face sur toi et te soit bienveillant! 26 Que l’Éternel dirige son regard vers toi et t’accorde la paix! » 27 Ils imposeront ainsi mon nom sur les enfants d’Israël, et Moi je les bénirai. » (Nombres 6: 22- 27).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat BéMidbar, le Lévi et le jardin intérieur

Alors même que toutes les tribus d’Israël sont respectivement dénombrées, la Tribu des Lévi déroge à ce principe:

מח וַיְדַבֵּר יְהוָה אֶל-מֹשֶׁה לֵּאמֹר. מט אַךְ אֶת-מַטֵּה לֵוִי לֹא תִפְקֹד וְאֶת-רֹאשָׁם לֹא תִשָּׂא בְּתוֹךְ בְּנֵי יִשְׂרָאֵל.  (במדבר א: מח-מט; ראה גם במדבר ב: לג).ש

48 Et l’Éternel parla ainsi à Moïse: 49 « Pour ce qui est de la tribu de Lévi, tu ne la recenseras ni n’en feras le relevé en la comptant avec les autres enfants d’Israël. (Nombres 1: 48-49; cf. également 2: 33).[1]

Pourquoi les membres de la tribu des Lévi ne sont-ils point associés, sur le plan du dénombrement, au reste des tribus d’Israël? Quel peut être le sens de cette mise à part des Lévi ? Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , , | 3 commentaires

Parashat BéHoukotaï, la Paix une bénédiction universelle

Les fils d’Israël[1] vivent de nouveau indépendants sur leur terre ancestrale, à la recherche d’une Paix bien méritée. Cette terre leur est contestée. Comment donc arriver à cette Paix tant désirée par nombre de peuples depuis des millénaires, Paix conditionnant la prospérité et l’harmonie entre les peuples?

ו וְנָתַתִּי שָׁלוֹם בָּאָרֶץ וּשְׁכַבְתֶּם וְאֵין מַחֲרִיד וְהִשְׁבַּתִּי חַיָּה רָעָה מִן-הָאָרֶץ וְחֶרֶב לֹא-תַעֲבֹר בְּאַרְצְכֶם. (ויקרא כו: ו).ש

6 Je ferai régner la paix dans ce pays, et nul n’y troublera votre repos; je ferai disparaître du pays les animaux nuisibles, et le glaive ne traversera point votre territoire. (Lévitique 26: 6).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat BéHar, le Jubilé ou le Retour à la Source