La vision des ossements desséchés

Les Ossements desséchés ressuscités - Auguste Doré

Les Ossements desséchés ressuscités – Gustave Doré

Notre peuple d’Israël s’apprête à commémorer le Jour de la Shoah et de l’Héroïsme.  Comment, en ce jour si tragique où six millions d’hommes, de femmes et d’enfants furent exterminés généralement dans la plus grande indifférence des Nations, ne pas pourtant s’émerveiller face à l’histoire d’Israël qui, tel le phœnix ayant ressuscité de ses cendres, a retrouvé sa terre ancestrale promise aux patriarches, sa langue et sa pleine  souveraineté? N’est-ce point là l’histoire d’un miracle?

Cette difficile interrogation est celle-là même que l’Eternel pose au prophète Ezéchiel après que ce dernier ait été transporté comme témoin dans la vallée comblée d’ossements desséchés:

הָיְתָה עָלַי יַד-יְהוָה וַיּוֹצִאֵנִי בְרוּחַ יְהוָה וַיְנִיחֵנִי בְּתוֹךְ הַבִּקְעָה וְהִיא מְלֵאָה עֲצָמוֹת» (יחזקאל ל »ז, א’). ס»

 «La main du Seigneur se posa sur moi et le Seigneur me transporta en esprit et me déposa au milieu de la vallée, laquelle était pleine d’ossements » (Ezéchiel 37, 1)

A cette vision mystérieuse succède l’interrogation:

(וַיֹּאמֶר אֵלַי בֶּן-אָדָם  הֲתִחְיֶינָה הָעֲצָמוֹת הָאֵלֶּה… » (יחזקאל ל »ז, ג »

«Il me dit: « Fils de l’homme, ces ossements peuvent-ils revivre?» (Ezéchiel 37, 3).

Désemparé et, semble-t-il, dépassé par cette interrogation, le prophète Ezéchiel rétorque, alors, à Dieu:

וָאֹמַר אֲדֹנָי יְהוִה אַתָּה יָדָעְתָּ» (יחזקאל ל »ז, ג’) ז …».

Je répondis « Seigneur Dieu, [Seulement] Toi le sais » (Ezéchiel 37, 3).

Si la réponse, selon Ezéchiel, appartient donc à Dieu, pourquoi l’Eternel insiste-t-il tant pour questionner son prophète?

L’Eternel aspire à voir son prophète  non plus demeurer un témoin passif de son temps mais participer activement à la renaissance de ces ossements:

«וַיֹּאמֶר אֵלַי הִנָּבֵא עַל-הָעֲצָמוֹת הָאֵלֶּה וְאָמַרְתָּ אֲלֵיהֶם הָעֲצָמוֹת הַיְבֵשׁוֹת שִׁמְעוּ דְּבַר-יְהוָה.  כֹּה אָמַר אֲדֹנָי יְהוִה לָעֲצָמוֹת הָאֵלֶּה הִנֵּה אֲנִי מֵבִיא בָכֶם רוּחַ וִחְיִיתֶם» (יחזקאל ל »ז, ד’-ה’).  ב.

«Et il me dit: « Prophétise sur ces ossements et dis-leur: Ossements desséchés, écoutez la parole de l’Eternel! Ainsi parle le Seigneur Dieu à ces ossements: Voici que je vais faire passer en vous un souffle, et vous revivrez» (Ezéchiel 37, 45-)

La mission prophétique d’Ezéchiel consiste à redonner espoir aux «ossements desséchés» par le biais Parole de Dieu. Que représentent donc ces ossements?

Maintes  interprétations semblent possibles. L’une, liée au contexte historique dans le lequel évoluait le prophète Ezéchiel contraint à un exil forcé après la destruction du Premier Temple par Nabuchodonosor, l’autre eschatologique qui verra en cette vision des  «ossements desséchés»  la résurrection des victimes des camps de la mort concrétisé par le retour des Juifs dispersés au quatre coins du monde et le rétablissement de la souveraineté d’Israël.

Selon la vision historique, ces «ossements desséchés» font  probablement référence aux Juifs qui, exilés à Babel par Nabuchodonosor,  auraient perdu tout espoir d’un retour possible en Erets Israël:

«וַיֹּאמֶר אֵלַי בֶּן-אָדָם הָעֲצָמוֹת הָאֵלֶּה כָּל-בֵּית יִשְׂרָאֵל הֵמָּה הִנֵּה אֹמְרִים יָבְשׁוּ עַצְמוֹתֵינוּ וְאָבְדָה תִקְוָתֵנוּ נִגְזַרְנוּ לָנוּ»(יחזקאל ל »ז, י »א). ס

«Alors il me dit: « Fils de l’homme, ces ossements, c’est toute la maison d’Israël. Ceux-ci disent: « Nos os sont desséchés, notre espoir est perdu, c’est fait de nous! »». (Ezéchiel 37, 11)

Le devoir incombe à Ezéchiel de relever le moral d’Israël en captivité en les encourageant à croire à la promesse divine d’une prochaine renaissance physique et spirituelle à Jérusalem et à l’avènement d’une ère où l’ensemble de la nation juive recouvrirait son identité nationale perdue. Ezéchiel se doit de briser le désespoir des siens. Le grand retour reste possible à la condition d’y croire:

«לָכֵן הִנָּבֵא וְאָמַרְתָּ אֲלֵיהֶם כֹּה-אָמַר אֲדֹנָי יְהוִה הִנֵּה אֲנִי פֹתֵחַ אֶת-קִבְרוֹתֵיכֶם וְהַעֲלֵיתִי אֶתְכֶם מִקִּבְרוֹתֵיכֶם עַמִּי וְהֵבֵאתִי אֶתְכֶם אֶל-אַדְמַת יִשְׂרָאֵל» (יחזקאל ל »ז, י »ב) נ.  ב

«Eh bien! Prophétise et dis-leur: Ainsi parle le Seigneur Dieu: Voici que je rouvre vos tombeaux, et je vous ferai remonter de vos tombeaux, ô mon peuple! Et je vous ramènerai au pays d’Israël.» (Ezéchiel 37, 12)

Croire à ce retour, c’est ouvrir la voie à sa réalisation:

ם «וְנָתַתִּי רוּחִי בָכֶם וִחְיִיתֶם וְהִנַּחְתִּי אֶתְכֶם עַל-אַדְמַתְכֶם וִידַעְתֶּם כִּי-אֲנִי יְהוָה דִּבַּרְתִּי וְעָשִׂיתִי נְאֻם-יְהוָה» (יחזקאל      ל »ז, י »ד). ה

«Je mettrai mon esprit en vous et vous serez vivifiés, et je vous ferai reposer sur votre sol, et vous reconnaîtrez que je suis l’Eternel, qui ai parlé et qui réalise, dit l’Eternel» (Ez. 37, 14).

Quant à l’interprétation eschatologique de cette vision, nous ne pouvons pas ne pas nous référer à l’image de ces six millions de Juifs retrouvés nus gisant dans d’immenses charniers et qui, brûlés dans les fours crématoires, vont se relever pour renaître de leurs cendres à travers leurs descendants. Les paroles de la prophétie et l’accomplissement de la promesse du retour d’Israël sur sa terre et l’indépendance politique, économique et spirituelle déclarée le 14 mai 1948 par David ben Gourion à Tel-Aviv[1] se réalisent devant nos yeux. Si au temps d’Ezéchiel, il suffisait d’y croire pour voir une telle résurrection, il suffit désormais de le voir pour le croire!

La vision des ossements desséchés- Shimon Cohen
[1] Ce nom fut également celui de la ville où fut déporté le prophète Ezéchiel à Babel

 

Si l’étude du TaNaKh  vous fait rêver, n’hésitez pas à me joindre:

hebreubiblique@gmail.com

Au plaisir de vous retrouver,

Cordial shalom d’Israël,

Haïm Ouizemann

Ce contenu a été publié dans Lectures bibliques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 Responses to La vision des ossements desséchés

  1. cathou dit :

    Evidemment je ne glorifierai pas ces tueries, origines des ces tas d’os.
    Mais ces os ne sont que des os. Un corps pétri de poussière (de chair et de sang) qui n’a une vie que temporaire. Le corps, vivant ou sous forme d’os desséchés est appelé à disparaître de notre vue.
    La vie, la foi, l’accomplissement sont plus forts que notre petit organisme appelé à rejoindre la poussière du cosmos. Cette notion atteignait son paroxysme en Inde (et sans doute ailleurs aussi) où les gens se mouraient dévorés par les vers dans la rue dans l’indifférence générale, tant le corps est peu important.
    C’est l’âme, l’accomplissement de l’âme qui est libératrice, qui permet la renaissance, pas le corps qui nous retient à la terre.
    Bref, après ces belles paroles…… La souffrance que peut subir un corps peut-être terrible, insupportable au delà de toute description. La maladie, la vieillesse évidemment; mais quand il s’agit d’ exactions faîtes volontairement à des humains par d’autres humains, dans un but????…. dans quel but au fait??? à ce niveau ça dépasse la haine, ça dépasse l’entendement, ça me dépasse je n’ai plus de mots.
    Simplement que ces os reposent enfin en paix, leurs âmes libres de toute souffrance.

  2. dan peled dit :

    Cette vision des ossements est devenue vivante à mes yeux lors de mon séjour de deux mois de volontariat à Nitzana en 2013. Voir cette jeunesse venant de tous les continents et se ressourçant dans l’étude de l’hébreu en vue de faire leur Alya était très parlant, dans cette démarche je pensais à ces textes prophétiques et je voyais la chair repousser en attendant le souffle du « Ruach » rendant la vie à toute ces victimes de pogroms, de crimes industrialisés au cours des siècles.
    Am Israël Haï!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.