Humilité et Sagesse

 

«בָּא-זָדוֹן וַיָּבֹא קָלוֹן וְאֶת-צְנוּעִים חָכְמָה» (משלי י »א, ‘)ס

ה«Vienne l’orgueil, le déshonneur le suit; la Sagesse est avec les humbles» (Proverbes 11, 2)

Réduction de taille du Alef א (VAYKRa) Lev. 1, 1 (Photo: Haim Ouizemann)

Réduction de taille du Alef א : VAYKRa: Lév. 1, 1 (Photo: Haim Ouizemann)

La racine biblique צ.נ.ע.(Tsadé; Noun; Ayn) signifiant «cacher», «dissimuler» exprime une conduite morale fondée sur la modération et la tempérance d’esprit. Cette retenue toute intérieure constitue le fondement de la Sagesse. Mentionnée dans le verset des Proverbes, cette  Sagesse (‘HoKHMAH) ne se réduit point seulement  à l’érudition ou à l’acquis encyclopédique mais dénote essentiellement la Conscience claire et profonde de l’Essence inhérente au mystère du monde et de son unité originelle. Que revêt cette notion de dissimulation? Comment accéder à ce niveau de Sagesse?

ב «רַק-בְּזָדוֹן יִתֵּן מַצָּה וְאֶת-נוֹעָצִים חָכְמָה» (משלי י »ג, י’) ה

«Rien de tel que l’arrogance pour engendrer des querelles; la sagesse est avec ceux qui se laissent conseiller»(Proverbes 13, 10) Se fondant sur le parallélisme sémantique des termes צְנוּעִים (humbles: Prov. 11, 2) et נוֹעָצִים (ceux qui se laissent conseillers: Prov. 13, 10) tous deux composés de consonnes identiques mais inversées, les Maîtres d’Israël nous enseignent que la Sagesse constitue un état de Conscience aigu s’acquérant avant tout par l’écoute attentive de l’autre. L’homme doit s’efforcer de réduire son ego personnel. Le prophète Moïse que la Torah désigne comme l’homme le plus humble de tous les hommes sur la terre (Ex. 12, 3)  adopte le conseil de son beau-père, prêtre païen de Midian:

 ה«עַתָּה שְׁמַע בְּקֹלִי אִיעָצְךָ וִיהִי אֱלֹהִים עִמָּךְ» (שמות י »ח, י »ט).נ

«Or, écoute ma voix, ce que je veux te conseiller et que Dieu te soit en aide!» (Ex. 18, 19).

La source biblique témoigne de cette humilité naturelle chez Moïse. La première fois lors de l’appel divin:

ב» «וַיִּקְרָא  אֶל-מֹשֶׁה וַיְדַבֵּר יְהוָה אֵלָיו» (ויקרא א’, א’)ב

«L’Éternel appela Moïse et lui parla, de la Tente d’assignation» (Lev. 1, 1)

La réduction de taille du Alef א, la première lettre du Nom de Dieu (Elohim) enseigne que Moïse ne désire point s’enorgueillir de cet appel divin. Ce n’est pas tant qu’il aspire à cacher le dialogue qu’il entretient librement avec Dieu mais plutôt à vivre intimement cette rencontre avec le divin comme une expérience intérieure. L’impossibilité à transmettre cette expérience singulière mérite que le silence soit respecté. Cette intimité entre l’Eternel et Moïse s’exprime par le verset suivant:

 ה«פֶּה אֶל-פֶּה אֲדַבֶּר-בּוֹ וּמַרְאֶה וְלֹא בְחִידֹת וּתְמֻנַת יְהוָה יַבִּיט» (במדבר י »ב, ח’)ה

«Je lui parle de bouche à bouche, dans une claire apparition et sans énigmes…» (Nombres 12, 8)

La seconde fois, la consonne Aleph א n’est plus réduite mais totalement absente du pronom personnel «Nous» (אֲנַחְנוּ, Ana’hnou). Elle apparaît dans le verset sous la forme «נַחְנוּ, (Nachnou»):

ב«וְנַחְנוּ מָה לֹא-עָלֵינוּ תְלֻנֹּתֵיכֶם כִּי עַל-יְהוָה» (במדבר ט »ז, ח’)ב 

«Car que sommes-nous? Ce n’est pas nous qu’atteignent vos murmures, c’est l’Éternel!» (Nombres 16, 8) Moïse, dévoué corps et âme à Israël et loin de se considérer comme une personnalité au sens grec du terme (personna: «masque»), ne cherche à aucun moment de sa vie  à se faire valoir des siens comme aurait pu l’y pousser sa mission de libérateur. Bien au contraire. Il tente d’être à l’image du commun des mortels. En effet, après le Don des Tables de l’Alliance, il appose à même son visage un écran (מַסְוֶהMaSsVeH) afin d’en amoindrir la puissante lumière qui en émane:

ס«וְרָאוּ בְנֵי-יִשְׂרָאֵל אֶת-פְּנֵי מֹשֶׁה כִּי קָרַן עוֹר פְּנֵי מֹשֶׁה וְהֵשִׁיב מֹשֶׁה אֶת-הַמַּסְוֶה עַל-פָּנָיו עַד-בֹּאוֹ לְדַבֵּר אִתּוֹ» (שמות ל »ד, ל »ה) ב.

«Et les Fils d’Israël remarquaient le visage de Moïse, dont la peau était rayonnante; puis Moïse remettait le voile sur son visage, jusqu’à ce qu’il rentrât pour communiquer avec le Seigneur.» (Ex. 34, 35) Cette attitude de modestie exemplaire de Moïse est interprétée par le prophète Michée comme une voie de modération soucieuse de ramener tous les êtres à plus de rigueur et de retenue intérieure. La vie spirituelle intérieure est le meilleur gage de la Sagesse. «הִגִּיד לְךָ אָדָם מַה-טּוֹב וּמָה-יְהוָה דּוֹרֵשׁ מִמְּךָ כִּי אִם-עֲשׂוֹת מִשְׁפָּט וְאַהֲבַת חֶסֶד וְהַצְנֵעַ לֶכֶת עִם-אֱלֹהֶיךָ» (מיכה ו’, ח’). «Homme, on t’a dit ce qui est bien, ce que le Seigneur demande de toi: rien que de pratiquer la justice, d’aimer la bonté et de marcher humblement avec ton Dieu!» (Michée 6, 8).

La racine hébraïque צ.נ.ע.(Tsadé; Noun; Ayn) n’apparaissant qu’à deux reprises dans le TaNaKh appelle l’homme à vivre intérieurement la Parole de l’Eternel afin de ne point tomber sous le coup menaçant de l’orgueil: la Sagesse – Conscience du Tout- récompensera cette voie de modération et de tolérance.

Je vous invite à partager cette leçon magistrale sur:

« Sagesse, éthique et philosophie dans la tradition juive » par Maurice-Ruben Hayoun historien, philosophe et professeur aux universités de Strasbourg, Bâle et Heidelberg.

http://www.canalacademie.com/ida7917-Maurice-Ruben-Hayoun-la-sagesse-dans-la-tradition-juive-et-son-apport-pour-aujourd-hui.html

  Si l’étude du TaNaKh vous fait rêver, n’hésitez pas à me joindre:

hebreubiblique@gmail.com

Au plaisir de vous retrouver,

Cordial shalom d’Israël,

Haïm Ouizemann

Ce contenu a été publié dans Peuple d'Israël, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

19 Responses to Humilité et Sagesse

  1. Nabitz hélène dit :

    Merci infiniment Haïm de cette étude , et on comprend d’autant mieux l’experience intérieure de Moïse, le silence est respecté et il met le voile sur son intériorité.
    Si dense, il faut s’en imprégnier ,arriver à le « digérer » et en faire sa propre chair.
    Difficile pour nous , mais magnifique but

    • Helene shalom,
      Il est en effet des experiences spirituelles si fortes et si hautes que la parole ne peut les traduire. La parole de Dieu est a avant tout vecue dans le recueillement interieur et le depouillement de l’etre. Moise en est l’exemple par excellence. Rien de ce monde ne lui appartiendra en propre malgre son devouement sans borne pour les Fils d’Israel.
      Au plaisir de te lire.
      Amities,
      Haim O.

      • Regnier dit :

        Shalom Hélène,

        Merci pour votre commentaire sur ces textes.
        Il est vrai que certaines expériences fortes, encore intraduisibles, à mes yeux,
        nous font basculer dans le vide pour en ressortir plus libres.
        On ressent alors une immense envie de voler, comme un oiseau, et St Jean de la Croix, je pense, a écrit: « Si on est encore accroché à un fil, on n’est pas libre ».
        Peut-être est-il bien de rechercher les fils auxquels nous sommes encore accrochés?
        Il me semble les entrevoir mais votre avis m’est important pour avancer dans mon cheminement personnel.
        Todda rabba
        Cordial shalom de Belgique.

        Paulette Regnier

      • Merci Paulette pour votre commentaire. Il me semble qu’il est important aussi de connaitre nos racines qui nous rattachent au terroir pour pouvoir nous developper et donner de beaux fruits.
        Cordial shalom a vous d’Eilat

    • Helene shalom,
      C’est moi qui te remercie. Ces grands personnages bibliques doivent nous inspirer dans notre quotidien. Il est parfois bon de se retirer et de garder le silence. La parole si positive dans le cadre de notre vecu social peut parfois amoindrir l’indicible experience spirituelle.
      Toda rabba,
      Amities,
      Haim

      • Roger Sabau dit :

        OUi mais , d’abord ….Saches le Donc ……La crainte de Yahvé est le Commencement de la SAGESSE …es fous l’ont dédaignée ( Quelle erreur ! RS )
        ALORS !! choisissons la BONNE Sagesse !! car ….. il est écrit : « la sagesse » de ce monde…..n’est que FOLIE ! Moi , Yahvé , je tournerai leur « sagesse »en FOLIE
        apôtre Paul 1 corint 1 ……. n’allons pas au DELÀ de l’écriture 1 Cor 4: 6
        ALORS ? chemineras-tu dans la voie des Gens de Bien,?? Merci Hélène
        de roger.sabau@orange.fr

  2. Shalom Shalom,que Dieu vous benis

  3. cathou dit :

    La Sagesse: conscience du tout. Très belle définition. Merci!

    En français le mot sagesse vient du latin Sapere: savoir
    Toutefois le sage n’est pas un savant. Il y a avec ce mot une notion de: modération, retenue, maîtrise de soi qui le complète.
    La sagesse demande une grande connaissance de soi, du Moi profond, intime et personnel.
    Un réel, honnête et humble savoir, à la portée de chacun de nous, car cette connaissance n’a besoin ni de savoir lire, écrire, compter ou parler hébreu…
    Le mot humilité: bas, proche de la terre, conscient de sa faiblesse renforce le mot sagesse.
    Un sage est honnête: il se regarde sans artifice, sans complaisance.
    Il est humble parce qu’il connait ses faiblesses. Même s’il arrive à les maîtriser, il sait qu’à tout moment il peut être faible, se laisser à un moment de faiblesse, de facilité, de désir. le sage n’est pas Superman ou Superwoman..

    « L’Autre ne va pas sans Moi »
    « Connais toi et tu connaîtras les autres ».
    Il devient évident que lorsque l’on arrive à bien se connaître, on n’a plus peur de soi, de ses faiblesses. On se connait et on sait le travail nécessaire pour surmonter au quotidien.
    On s’ouvre alors plus facilement aux Autres. Parce qu’on a pleine conscience de notre Moi intime, on a pleine conscience de l’Autre, de ses forces, de ses faiblesses.
    Le sage sait écouter, peut être de bon conseil, mais il saura aussi apprécier à sa juste valeur les conseils qu’on lui donne…. Parce que même en ayant une pleine conscience de Tout, il sait combien il ignore encore et combien il peut apprendre de l’Autre.

    • Cathou shalom,
      Je rajouterais a tes remarques tres interessantes que l’humilite n’est aucunement en contradiction avec la notion de valeur de soi. L’homme doit s’epanouir grace aux forces et aux capacites enfouies en son etre profond pour le bien des autres et ne pas dire « qui sui-je » pour agir. Bien au contraire chaque homme et chaque femme detiennent un tresor interieur qui leur faut partager et developper.
      L’humilite est donc aussi la connaissance de nos limites mais ne doit en rien entraver le developpement de notre etre intime.
      Merci Cathou,
      Amities,
      Haim

  4. raphael Elias dit :

    L’HUMILITE est la forme suprême de la SAGESSE ,car tous les chemins de la SAGESSE convergent vers l’HUMILITE . L’ECLESIASTE ne dit-il pas:VANITE des VANITES TOUT est VANITE ,et le dicton populaire nous rappelle qu’on apprend à tout âge et qu’on meurt ignorant .

    • Shalom Raphael,
      Il est egalement ecrit:
      רֵאשִׁית חָכְמָה, יִרְאַת יְהוָה– שֵׂכֶל טוֹב, לְכָל-עֹשֵׂיהֶם;תְּהִלָּתוֹ, עֹמֶדֶת לָעַד
      Le principe de la sagesse, c’est la crainte de l’Eternel, gage de précieuse bienveillance pour ceux qui s’en inspirent. Sa gloire subsiste à jamais.( Psaume 111, 10)
      Le pilier de la Sagesse, c’est aussi la crainte reverentielle a l’egard de l’Eternel.
      Merci a vous,
      Au plaisir de vous retrouver,
      Haim O.

      • Roger Sabau dit :

        OUI! Haïm … voila la VRAIE SAGESSE >> Saches le Donc ……La crainte de Yahvé est le Commencement de la SAGESSE .et….. Que le nom de Yahvé soit Glorifié parmi les nations ..il sera invoqué lors de SON GRAND Jour – Malachie 3 ( Bible de Jérusalem)
        de .. roger.sabau@orange.fr

  5. Nabitz hélène dit :

    Shalom Haim
    En relisant le début du texte , il est fait allusion a la HoKhmah (attribut masculin ,traduit en Français par LA sagesse) .En « liaison » avec la Binah (intelligence), le fruit peut en être le Daat , la connaissance ,parfait équilibre des forces et attributs contraires .
    C’est cet équilibre qui est si difficile de maitriser , parce que nous sommes des hommes avec des qualites et….beaucoup de défauts.
    Parfois Hachem vient nous aider ,pour faire descendre un peu de ciel sur terre.
    Amitiés

    • cathou dit :

      Oui je suis d’accord. Au fond le sage est celui qui sait être ouvert à toutes les formes de connaissances, en toute honnêteté, en toute humilité, et qui sait faire fructifier son savoir quelqu’en soit la forme, le tout en parfait équilibre, ce qui n’est pas évident.
      Le sage n’est pas forcément nu, en position de méditation intense, attendant l’aumône, comme nous le suggère les images hindoues. L’Inde est peut être la contrée où naît la définition même de la sagesse, n’a pas plus de « SAGES » que partout ailleurs.

      • Roger Sabau dit :

        OUI! voila la VRAIE SAGESSE >> Saches le Donc ……La crainte de Yahvé est le Commencement de la SAGESSE … Les fous l’ont dédaignée livre des Proverbes

  6. Roger Sabau dit :

    Chemineras-tu dans la voie des Gens de Bien ?? car….. …..La Sagesse crie par les rues, sur les places publiques , elle élève la voix…..à l’angle des carrefours, elle appelle, près des portes,dans la ville, elle prononce ( clame) son discours: »Jusque à quand, ô niais, aimerez-vous la niaiserie?Et les railleurs se plairont-ils à la raillerie?Et les sots haïront-ils le savoir et la connaissance ?Convertissez-vous à mon exhortation,……et pour vous je vais épancher mon cœur et vous faire connaître mes paroles.MAIS ! ( hélas) ,Ils ont détesté le SAVOIR…… ils n’ont pas choisi la crainte de Yahvé,ils n’ont pas voulu de mon conseil, ils ont méprisé toutes mes exhortationsMais TOI (à qui j’écris) ! …….., chemineras-tu dans la voie des Gens de Bien,garderas-tu le sentier des justes. »Jusque à quand, aimeras-tu la niaiserie?Car , de toute manière, les hommes droits habiteront le pays,les gens honnêtes y demeureront,mais les méchants seront retranchés de la terreles traîtres en seront arrachés….comme la mauvaise herbe. ( Ps 37)car, les pacifiques hériteront la terre ( Mat.5 :5) Saches le Donc ……La crainte de Yahvé est le Commencement de la SAGESSE ….Les fous l’ont dédaignée ( Quelle erreur ! RS ) ——————- ALORS !! choisissons la BONNE Sagesse !! —————————–car ….. il est écrit : « la sagesse » de ce monde…..n’est que FOLIE ! Moi , Yahvé , je tournerai leur « sagesse »en FOLIE je suis le TOUT-PUISSANT ! …en dehors de Moi …il n’y a pas de « dieu » !!

    copié par Roger Sabau (72 ans) ingénieur / serviteur de l’Écriture Sainte / Lyon / France …… roger.sabau@orange.fr à votre l’écoute sur mon e.mail Fraternellement

  7. Roger Sabau dit :

    Témoignage__Depuis 2000+ 600 ans , la Sainte Bible déclare et annonce …….

    L’AVENIR de la TERRE et …Le DESSEIN de l’Auteur de Toutes Choses

    le ROYAUME de DIEU ou le Prochain Gouvernement qui arrive
    ( comme un Boulet fracassant) * …pour nettoyer, diriger , restaurer notre BELLE Planète ( défigurée par la Sottise des Hommes + la Cupidité + la recherche du POUVOIR >>>>

    Notre HISTOIRE a été écrite avec du Sang en est REMPLIE ….Depuis des Siècles !!

    le Créateur ,TOUT-Puissant ( YHWH , Yahvé) n’a RIEN à voir avec les « Religions d’Homme »**
    et les idéologies ( Politiques, Philosophiques )..qui ont dénaturé sa Merveilleuse Personnalité
    **elles vont disparaître de la Terre >>> selon Jérémie 10 : 10,11,15

    le TOUT Puissant ( YHWH – Yahvé) mettra son DESSEIN (Plan)à exécution …selon SON Calendrier ! ( comme toujours ! c’est le GRAND Horloger >> voir la S .Bible)

    Amitié …à tous ceux qui aiment la Justice et la Probité

    Roger Sabau / Lyon >>> roger.sabau@orange.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.