Elie Wiesel parle contre l’utilisation du Hamas d’enfants comme boucliers humains  

Elie Wiesel, Prix Nobel de la Paix en 1986

Elie Wiesel, Prix Nobel de la Paix en 1986

Le  manifeste d’Elie Wiesel publié sur le site du Rav  Rabbi Shmuley Boteach est un appel à la vie et à l’espoir. La publication de ce manifeste dénonçant  le culte de la mort prôné par le hamas a été boycottée par le London Times.  J’aurai le plaisir dès demain d’analyser les diverses sources bibliques qui inspirent ce texte écrit par l’un des plus grands hommes du 20e et 21e siècle.

«Il y a 3500 ans que les Juifs ont rejeté tout  sacrifice d’enfant»

«Il y a plus de trois mille ans, Abraham a eu deux enfants. Un de ses fils fut envoyé au désert au risque de mourir. Dieu le sauva avec l’eau d’une source.

L’autre fils fut lié, la gorge sur le point d’être tranchée par son propre père. Mais Dieu a retenu le couteau. Les deux fils – Ismaël et Isaac – reçurent  la promesse qu »ils deviendraient pères de grandes nations. C’est avec ces récits que commencent le monothéisme et la civilisation occidentale. Quant aux  pratiques cananéennes de sacrifices d’enfants à Moloch, elles furent à jamais abandonnées par les descendants d’Abraham.

Exception faite, qu’elles ne le sont toujours pas.

Au cours de ma propre vie, j’ai vu des enfants juifs jetés dans le feu. Et maintenant, j’ai vu des enfants musulmans utilisés comme boucliers humains. Dans les deux cas, ce fut par des adorateurs du culte de la mort, qu’il est impossible de distinguer du culte des Molochites.

Ce que nous subissons aujourd’hui n’est point un combat de Juifs contre les Arabes ou d’Israéliens contre des Palestiniens. Il s’agit plutôt d’un combat entre ceux qui célèbrent la vie et ceux qui prônent la mort. C’est un combat de la civilisation contre le barbarisme.

Les deux cultures que nous ont offerts les Psaumes de David et les riches bibliothèques de l’Empire Ottoman ne partagent-ils donc point l’amour de la vie, de la transmission de  la Sagesse et de l’opportunité pour leurs enfants? Tout cela est-il discernable dans le sombre avenir offert par le Hamas aux enfants arabes, devenir des bombes suicidaires ou des boucliers humains contre les roquettes?…

Les parents palestiniens aspirent à un avenir riche d’espoir pour leurs enfants, tout autant que les parents israéliens. Et ensemble, les deux parties devraient s’unir dans la paix.

Mais avant que les mères qui ne dormant pas aussi bien à Gaza qu’à Tel-Aviv puissent se reposer, avant que les diplomates puissent commencer sérieusement l’entreprise cruciale de reconstruire le dialogue… le culte de la mort du Hamas doit être comparé à ce qu’il est.  

Hommes modérés et femmes de foi, que leur foi soit en Dieu ou en l’Homme, doivent déplacer  leur critique des soldats israéliens – confrontés au terrible dilemme de faire feu au risque de porter atteinte aux boucliers humains ou s’abstenir de tirer et risquer la vie d’êtres chers –  aux terroristes qui ont dénié tout choix aux enfants palestiniens de Gaza.

J’appelle la population  palestinienne à trouver de vrais Musulmans pour les représenter, des Musulmans qui ne mettraient jamais délibérément un enfant en danger.

J’appelle le Président Obama et les dirigeants du monde à condamner le Hamas qui utilisent les enfants comme boucliers humains.

De plus, j’enjoins le public américain à soutenir fermement le peuple d’Israël qui vit un nouveau combat pour sa survie et les habitants de Gaza qui souffrent, rejettent la terreur et embrassent la paix.

Laissons les sacrifices d’enfants retourner aux heures les plus sombres de l’Histoire et œuvrons en faveur d’un avenir meilleur avec ceux qui choisiront la vie, aussi bien Arabes que Juifs, tous Enfants d’Abraham.»

Traduction: Haïm et Myriam Ouizemann

Elie Wiesel: Talmud fanatisme et tolérance. Akadem (version complète de la conférence)

Si l’étude du TaNaKh vous passionne, n’hésitez pas à me joindre:

hebreubiblique@gmail.com

Au plaisir de vous retrouver,

Cordial shalom d’Israël,

Haïm Ouizemann

 

Ce contenu a été publié dans Lectures bibliques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 Responses to Elie Wiesel parle contre l’utilisation du Hamas d’enfants comme boucliers humains  

  1. Eva Sayag dit :

    Il n’est pas étonnant que Élie Wiesel, Prix Nobel de la Paix, tout comme Barak Obama, rappelle au monde quelques principes et conditions nécessaires à une véritable paix entre Israël et les Palestiniens, une paix durable avec des fondements solides pour une paix définitive. Il s’est senti la responsabilité de cet appel que le monde ne veut pas entendre et qu’il ne supporte pas de même écouter! Cela prouve à quel point la parole diplomatique ou qui provient du monde intellectuel est très souvent pervertie, jusqu’à malheureusement cautionner des actes que l’on peut effectivement qualifier de barbares ou inhumains. Lorsque les Occidentaux parlent d’Israël, tout à coup ils ne savent plus ce qu’est une guerre et ses conséquences, ce qui peut indéniablement aussi CAUSER la guerre: la sécurité des civils sur leur propre territoire. Pourtant les Occidentaux, tout comme le monde musulman, connaissent la guerre mieux que personne d’autre… Et leurs raisons de la causer seraient bien moins justifiables aujourd’hui que celles pour lesquelles Israël se bat.
    Il est bien révoltant qu’on ose le boycotter comme s’il était un terroriste intellectuel. Chers amis, ils faut s’indigner et écrire, parler et oser donner notre avis où qu’on soit. Lorsqu’on se tait, on cautionne.
    Beaucoup se trompent d’ennemis tout simplement parce qu’ils sont pervers et ne reconnaissent que leur propre Loi, il faut alors les forcer à ce qu’ils reconnaissent que La Loi basée sur nos principes universels de respect de toute vie humaine et de son droit inaliénable à l’existence ne saurait supporter d’être entravés par qui que ce soit. Toute personne politique responsable devrait le rappeler, a fortiori un Prix Nobel. Et Israël est souvent là pour nous rappeler ces principes toujours incompris d’une partie des Hommes.
    Élie Wiesel a la sagesse de nous parler de l’humain dans un Homme, il n’est plus question ici de Juif ou de Palestinien, en effet.

  2. paul dit :

    En parlant de la guerre, il y a certaine personne qui n’évoque que la question de proportionnalité. je ne comprend pas cette définition de la guerre. en d’autre terme les agressions et les provocations sont moins importantes que la proportion. comme si la proportion était chose normale et acceptable. Pour comprendre le sens véritable de la proportion, il suffirait de tester sur une contrée (qu’ils auront choisi eux mêmes) en envoyant 3556 roquettes. Avec le résultat de ces tirs on pourra parler de proportionnalité. Au lieu de s’attaquer à la question de proportionnalité pourquoi l’on n’a pas le courage de dénoncer la guerre et les agressions dans leurs globalités. il est facile de condamner verbalement les agresseurs sans prendre des mesures; c’est là une manière indirecte d’encourager les agressions. Sur le terrain on voit que les agresseurs sont encourager à poursuivre les agressions tout en se servant des innocents comme des boucliers humains Car tout simplement parce que cela fait tâche d’huile. comment l’on peut-il fermer les yeux sur cette façon irresponsable de faire la guerre.

  3. cathou dit :

    Il y a quelques années, pour la 1ère fois un journaliste étranger a filmé en direct une femme mettant des explosifs dans les poches d’un enfant, et elle a poussé cet enfant sur le territoire d’Israël, c’est le Hamas qui a tiré sur cet enfant. Les 1ères infos ont dénoncé «  »tir de soldats israéliens sur un enfant palestinien parce qu’il était entré de qq cm sur ce territoire » ». La diffusion du film et des photos, sans équivoques possibles ont embarrassé bien des gens.

    Aussi déplaisant que se soit, et il est très déplaisant d’imaginer que des parents, des adultes se servent d’enfants, de personnes vulnérables volontairement.. Moi ça me fait un mal dingue de penser ça, et j’aimerai pouvoir occulter cette vision de ma mémoire, de ma pensée.
    Malheureusement je ne puis!!

    Je n’affirme pas qu’Israël est le plus beau pays du monde (je n’y ai jamais mis les pieds).
    Je n’affirme pas que les juifs sont des gens parfaits en tous points (je ne suis pas juive)
    Mais j’affirme que le combat d’Israël n’est pas un combat pour éradiquer l’Islam, contre les musulmans, C’est un combat contre les fanatiques, intégristes, terroristes qui envahissent tous les pays et nous devons lutter contre, tous ensemble!!

    Si nous nous unissons, TOUS, ensemble nous serons forts. Si nous sommes laxistes, passifs, terrifiés alors nous laissons s’installer l’obscurantisme sur notre monde… et nous serons responsables devant les générations futures de n’avoir pas su, pas voulu voir, agir, réagir.

  4. saliha dit :

    Ok..cela est vrai. Mais ne trouvez vous pas que le peuple palestinien est vraiment martyrisé ?
    Ces gestes ne sont ils pas les gestes et les actions d’un peuple qui n’a pas de futur ?
    La véritable paix ne doit elle pas se construire sur la justice d’abord, ? Ensuite on pourra parler d’amour et de paix

    • saliha dit :

      j’ose attirer l’attention sur le fait que les palestinieuns ne sont pas tous musulmans.

    • Saliha tu as tout a fait raison: la veritable paix doit se construire d’abord et avant tout sur la justice. Mais la justice doit s’accompagner aussi d’amour car sinon, elle n’est que froideur et indifference. Amour et justice, ce sont les deux piliers de la paix.
      Cela ne depend pas d’une quelconque religion.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.