Elie Wiesel, la Bible et la défense du Droit à la vie [2]

 

"Tu n'assassineras point!" ( Ex. 20, 12)

« Tu n’assassineras point! » ( Ex. 20, 12)

Elie Wiesel, enfant de la Shoah, profondément marqué par l’horreur de tous les génocides à travers le monde, appuie sa défense du principe de la sainteté de la Vie dans son dernier  manifeste, véritable appel à la vie et à l’espoir. Elie Wiesel s’inspire de la Source biblique dont il fut nourri depuis sa plus tendre enfance pour défendre cette cause. Lauréat du Prix Nobel de la Paix en 1986, il n’a de cesse d’encourager à l’ouverture du dialogue sans oublier pour autant de mentionner explicitement les bourreaux et leurs alliés terroristes dont les abominables exactions contre l’Humanité témoignent du culte voué à la mort. Israël est né pour vivre et donner la Vie. Ce manifeste appelant à la Vie débute et s’achève par le Patriarche Abraham. Le Patriarche Abraham, source de bénédictions par laquelle sont bénies toutes les familles de la terre, (Gen. 12, 3) constitue la clé par laquelle s’ouvrira la porte du dialogue.  Cette bénédiction divine se fonde sur la Vie:

  • L’Eternel intervient pour sauver Ishmaël :

ש «וַיִּשְׁמַע אֱלֹהִים אֶת-קוֹל הַנַּעַר וַיִּקְרָא מַלְאַךְ אֱלֹהִים אֶל-הָגָר מִן-הַשָּׁמַיִם וַיֹּאמֶר לָהּ מַה-לָּךְ הָגָר אַל-תִּירְאִי כִּי-שָׁמַע אֱלֹהִים אֶל-קוֹל הַנַּעַר בַּאֲשֶׁר הוּא-שָׁם… יט וַיִּפְקַח אֱלֹהִים אֶת-עֵינֶיהָ וַתֵּרֶא בְּאֵר מָיִם וַתֵּלֶךְ וַתְּמַלֵּא אֶת-הַחֵמֶת מַיִם וַתַּשְׁקְ אֶת-הַנָּעַר.» (בראשית כ »א, י »ז-י »ט).ש

 «Dieu entendit le gémissement de l’enfant. Un messager du Seigneur appela Agar du haut des cieux et lui dit « Qu’as-tu, Agar? Sois sans crainte, car Dieu a entendu la voix de l’enfant s’élever de l’endroit où il gît… 19 Le Seigneur lui dessilla les yeux et elle aperçut une source; elle y alla, emplit l’outre d’eau et donna à boire à l’enfant.»  (Gen. 21, 17-19).

b- L’Eternel intervient pour sauver ITs’HaK:

ש «וַיִּקְרָא אֵלָיו מַלְאַךְ יְהוָה מִן-הַשָּׁמַיִם וַיֹּאמֶר אַבְרָהָם אַבְרָהָם וַיֹּאמֶר הִנֵּנִי. יב וַיֹּאמֶר אַל-תִּשְׁלַח יָדְךָ אֶל-הַנַּעַר וְאַל-תַּעַשׂ לוֹ מְאוּמָה כִּי עַתָּה יָדַעְתִּי כִּי-יְרֵא אֱלֹהִים אַתָּה וְלֹא חָשַׂכְתָּ אֶת-בִּנְךָ אֶת-יְחִידְךָ מִמֶּנִּי. יג וַיִּשָּׂא אַבְרָהָם אֶת-עֵינָיו וַיַּרְא וְהִנֵּה-אַיִל אַחַר נֶאֱחַז בַּסְּבַךְ בְּקַרְנָיו וַיֵּלֶךְ אַבְרָהָם וַיִּקַּח אֶת-הָאַיִל וַיַּעֲלֵהוּ לְעֹלָה תַּחַת בְּנוֹ» (בראשית כ »ב, י »א-י »ג).ש

«Mais un envoyé du Seigneur l’appela du haut du ciel, en disant: « Abraham! . Abraham! »12 II répondit: « Me voici. » II reprit: « Ne porte pas la main sur ce jeune homme, ne lui fais aucun mal! car, désormais, j’ai constaté que tu honores Dieu, toi qui ne m’as pas refusé ton fils, ton fils unique! »13 Abraham, levant les yeux, remarqua qu’un bélier, derrière lui, s’était embarrassé les cornes dans un buisson. Abraham alla prendre ce bélier et l’offrit en holocauste à la place de son fils.» (Gen. 22, 11-13) Les deux fils d’Avraham ont pour dénominateur commun d’avoir été épargnés par la grâce providentielle de l’Eternel. C’est sur cette base providentielle unissant les deux monothéismes qu’Elie Wiesel espère voir ces derniers s’ouvrir au dialogue constructeur. Les parallèles ne finissent-elles pas par se rejoindre dans l’infini? Sacrifier son fils et/ou sa fille constitue une abomination au regard de Dieu:

ש«א וַיְדַבֵּר יְהוָה אֶל-מֹשֶׁה לֵּאמֹר. ב וְאֶל-בְּנֵי יִשְׂרָאֵל תֹּאמַר אִישׁ אִישׁ מִבְּנֵי יִשְׂרָאֵל וּמִן-הַגֵּר הַגָּר בְּיִשְׂרָאֵל אֲשֶׁר יִתֵּן מִזַּרְעוֹ לַמֹּלֶךְ מוֹת יוּמָת עַם הָאָרֶץ יִרְגְּמֻהוּ בָאָבֶן. ג וַאֲנִי אֶתֵּן אֶת-פָּנַי בָּאִישׁ הַהוּא וְהִכְרַתִּי אֹתוֹ מִקֶּרֶב עַמּוֹ כִּי מִזַּרְעוֹ נָתַן לַמֹּלֶךְ לְמַעַן טַמֵּא אֶת-מִקְדָּשִׁי וּלְחַלֵּל אֶת-שֵׁם קָדְשִׁי » .(ויקרא כ’, א’-ג’ ו’).ש

ש«וּמִזַּרְעֲךָ לֹא-תִתֵּן לְהַעֲבִיר לַמֹּלֶךְ וְלֹא תְחַלֵּל אֶת-שֵׁם אֱלֹהֶיךָ אֲנִי יְהוָה». (ויקרא י »ח, כ »א).ש

«Ne livre rien de ta progéniture en offrande à Molokh, pour ne pas profaner le nom de ton Dieu: je suis l’Éternel.» (Lév. 18, 21).

ש«לֹא-יִמָּצֵא בְךָ מַעֲבִיר בְּנוֹ-וּבִתּוֹ בָּאֵשׁ» (דברים י »ח, י’).ש

«Qu’il ne se trouve personne, chez toi, qui fasse passer par le feu son fils ou sa fille» (Deut 18, 10).

ש«לֹא-תַעֲשֶׂה כֵן לַיהוָה אֱלֹהֶיךָ כִּי כָל-תּוֹעֲבַת יְהוָה אֲשֶׁר שָׂנֵא עָשׂוּ לֵאלֹהֵיהֶם כִּי גַם אֶת-בְּנֵיהֶם וְאֶת-בְּנֹתֵיהֶם יִשְׂרְפוּ בָאֵשׁ לֵאלֹהֵיהֶם». (דברים י »ב, ל »א).ש

«Non, n’agis point de la sorte envers l’Éternel, ton Dieu! Car tout ce qu’abhorre l’Éternel, tout ce qu’il réprouve, ils l’ont fait pour leurs dieux; car même leurs fils et leurs filles, ils les livrent au bûcher pour leurs dieux!» (Deut. 12, 31).

ש«וּבָנוּ בָּמוֹת הַתֹּפֶת אֲשֶׁר בְּגֵיא בֶן-הִנֹּם לִשְׂרֹף אֶת-בְּנֵיהֶם וְאֶת-בְּנֹתֵיהֶם בָּאֵשׁ אֲשֶׁר לֹא צִוִּיתִי וְלֹא עָלְתָה עַל-לִבִּי » (ירמיהו ז’, ל »א).ש

«Ils ont bâti les hauts-lieux du Tofèt, dans la vallée de Ben-Hinnom, pour brûler leurs fils et leurs filles par le feu, chose que Je n’ai point ordonnée et qui est loin de ma pensée.  » (Jérémie 7, 31). Dieu aspire à la vie de tous les êtres qu’il a créés à son image. Vouloir assassiner son prochain et les siens en les utilisant sciemment comme boucliers humains n’est rien d’autre qu’un pur et simple déni de Dieu, une offense à Dieu. «Les vrais Musulmans», selon les termes d’Elie Wiesel, auront à prouver que, fidèles à l’initiale Alliance abrahamique, ils seront disposés à marcher côte à côte avec Israël qui, sanctifiant la vie, rêve que la paix soit enfin trouvée entre tous les hommes de la terre. Le combat mené par Israël est celui d’une vision, celle de la vie sur celle de la mort.

ש«תּוֹדִיעֵנִי אֹרַח חַיִּים שֹׂבַע שְׂמָחוֹת אֶת-פָּנֶיךָ נְעִמוֹת בִּימִינְךָ נֶצַח » (תהלים ט »ז, י »א).ש

« Tu me feras connaître le chemin de la vie, la plénitude des joies qu’on goûte en ta présence, les délices éternelles [dont on se délecte] à ta droite.» (Ps. 16, 11)

ש«חַיִּים שָׁאַל מִמְּךָ נָתַתָּה לּוֹ אֹרֶךְ יָמִים עוֹלָם וָעֶד. » (תהלים כ »א, ה’)ש

« Il t’a demandé le don de la vie: tu le lui as octroyé; ce sont de longs jours se suivant sans fin » (Ps. 21, 5)

ש«כִּי-עִמְּךָ מְקוֹר חַיִּים בְּאוֹרְךָ נִרְאֶה-אוֹר. » (תהלים ל »ו, י’)ש

« Car près de toi est la source de vie; à ta lumière nous voyons le jour » (Ps. 36, 10) Israël que les terroristes du hamas s’efforcent de mettre à l’épreuve, défend de fait l’avenir des Nations du monde libre auxquelles il incombe donc moralement de soutenir inconditionnellement le peuple qui a choisi la vie qui a survécu au pire drame de l’Histoire humaine: la Shoah.

ש«הַעִדֹתִי בָכֶם הַיּוֹם אֶת-הַשָּׁמַיִם וְאֶת-הָאָרֶץ הַחַיִּים וְהַמָּוֶת נָתַתִּי לְפָנֶיךָ הַבְּרָכָה וְהַקְּלָלָה וּבָחַרְתָּ בַּחַיִּים לְמַעַן תִּחְיֶה אַתָּה וְזַרְעֶךָ.» (דברים ל’, י »ט).ש

« J’en atteste sur vous, en ce jour, le ciel et la terre: j’ai placé devant toi la vie et la mort, le bonheur et la calamité; tu choisiras la vie! Et tu vivras alors, toi et ta postérité. » (Deut. 30, 19).

Si l’étude du TaNaKh vous passionne, n’hésitez pas à me joindre:

hebreubiblique@gmail.com

Au plaisir de vous retrouver,

Cordial shalom d’Israël,

Haïm Ouizemann

 

Ce contenu a été publié dans Lectures bibliques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.