Marche vers la paix

Shalom- Paix

Shalom- Paix

La langue hébraïque est riche de nombreuses subtilités linguistiques et grammaticales. L’une d’elles réside dans les deux expressions bibliques LeKh LeShalom (לֵךְ לְשָׁלוֹם) et LekH BeShalom (לֵךְ בְּשָׁלוֹם).

La différence entre les deux expressions semble, a priori, mineure. Toutefois les prépositions בְּ-  (Be) et לְ-  (Le) modifiant totalement la signification du substantif  «shalom» («שָׁלוֹם», «Paix»), la plus grande prudence s’impose dans la traduction française quant à la nuance qui en résulte.

Dans le Talmud de Babylone, Rabbi Avin HaLevi, Sage d’Israël, attire  notre attention sur ces deux prépositions (Traité Bera’Khot 64, a). Il enseigne: «Celui qui désire se séparer de son prochain ne lui dira pas: «LeKh BeShalom», «לֵךְ בְּשָׁלוֹם» mais «LeKh LeShalom» «לֵךְ לְשָׁלוֹם». Ce raisonnement est déduit de deux épisodes bibliques: dans le premier, Yitro  prend congé de Moïse en lui disant   «LeKh LeShalom», «לֵךְ לְשָׁלוֹם», «Va vers LA paix» (Exode 4, 18), ce dernier va de réussite en réussite, alors que lorsque David s’adresse à Avshalom en lui disant  «LekH BeShalom», «לֵךְ בְּשָׁלוֹם», «Va En paix» (II Samuel 15, 9), ce dernier et, sur son chemin, meurt par pendaison accidentelle. Par contre, celui qui se sépare d’un défunt ne dira pas sur son cercueil: «LeKh LeShalom» «לֵךְ לְשָׁלוֹם», mais «LekH BeShalom» «לֵךְ בְּשָׁלוֹם».

Les deux expressions reflètent deux notions distinctes l’une de l’autre.  «LekH BeShalom», «לֵךְ בְּשָׁלוֹם», notion contenant le«בְּ-»  («Be»), exprimant un état statique, signifierait: «marche confiant en toi – en restant sur place»  alors que la seconde expression «LeKh LeShalom», «לֵךְ לְשָׁלוֹם» mettant l’accent sur le mouvement vers l’avant contenu dans le «לְ-» («Le») équivaudrait à affirmer: «marche, confiant en l’avenir» qui te sera favorable.

Le Sage  Rabbi Avin HaLevi enseigne donc que la menace de chute guette celui qui aurait une trop grande confiance en soi – et aurait une attitude statique. A l’opposé de cette vision, la confiance en l’avenir au cœur de la lettre «לְ-» («Le»)  est à même d’insuffler des forces à l’homme, alors capable de surmonter les plus grandes épreuves comme la vie exemplaire de Moïse nous le démontre. Avshalom, armé d’une confiance exagérée en ses propres qualités de dirigeant, connaît une fin dramatique. Moïse agit en faveur du peuple d’Israël et réussit pour cette même raison. Avshalom, n’agissant que pour lui-même et les honneurs du pouvoir, disparaît de la scène de l’Histoire d’Israël.

A l’issue de ces quelques réflexions, je tiens à souhaiter à chacune «LeKhi LeShalom» «לְכִי לְשָׁלוֹם» et à chacun: «LeKh LeShalom» «לֵךְ לְשָׁלוֹם», sur vos chemins tout au long de cette semaine.

Si l’étude du TaNaKh vous fait rêver, n’hésitez pas à me joindre:

hebreubiblique@gmail.com

Au plaisir de vous retrouver,

Cordial shalom d’Israël,

Haïm Ouizemann

 

 

Ce contenu a été publié dans Sagesse d'Israël, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 Responses to Marche vers la paix

  1. שלום חיים.

    Gam lekha lekh le Shalom ( לך לשלום) dans ton ministére,en route vers la delivrance finale
    ברוך השם אמן.

  2. Marie Marianne dit :

    Cher Haïm ShalomJ’ai pu assister à votre cours trois – quarts d’heure . Le site ne répondait plus et des messages  terribles me parvenaient en bruit de fond comme s’il subissait une tentative de piratage . J’ose à peine répéter ce que j’ai entendu …Mon ordinateur s’affolait dans tous les sens .J’ai dû forcer l’arrêt manuel pour que cela s’arrête …Je suis vraiment atterrée…Que le bénédiction de l’Eternel soit sur vous , votre famille ,vos amis ,sur Israël .Nous prions chaque jour !Marie M.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.