Parashat A’harei Mot: l’autel des sacrifices

Autel des sacrifices (Musée d'Israël, Jérusalem © Photo: Haim Ouizemann, avril 2015)

Autel des sacrifices (Musée d’Israël, Jérusalem © Photo: Haim Ouizemann, avril 2015)

ש«וְזָרַק הַכֹּהֵן אֶת-הַדָּם עַל-מִזְבַּח יְהוָה פֶּתַח אֹהֶל מוֹעֵד וְהִקְטִיר הַחֵלֶב לְרֵיחַ נִיחֹחַ לַיהוָה» (ויקרא י »ז, ו’).ש

«Et le Cohen lancera le sang sur l’autel de l’Éternel, à l’entrée de la Tente d’assignation, et il fera fumer la graisse comme odeur agréable à l’Éternel» (Lev. 17, 6).

Les autels à l’époque biblique étaient construits en terre ou en pierre. Les autels de terre, ne résistant pas aux affres du temps, ont totalement disparu. [1]

[1] Parashat A’harei Mot (Lev. 16- 18)

D’après la source biblique, les cornes de l’autel servent de refuge provisoire pour ceux qui ont involontairement tué leur prochain (Deut. 19:4). L’acte même consistant à saisir les cornes de l’autel des sacrifices leur permettait d’être épargnés du vengeur de sang. L’autel, expression de l’Alliance entre l’Eternel et son peuple (Gen. 12: 7-8; 13: 18: 26: 25; 33: 20), octroie à celui qui aurait involontairement versé le sang l’immunité contre toute tentative de vengeance à son encontre. Toutefois, le meurtrier agissant par préméditation ne peut en aucune manière se prévaloir de cette même immunité:

ש«וְכִי-יָזִד אִישׁ עַל-רֵעֵהוּ לְהָרְגוֹ בְעָרְמָה מֵעִם מִזְבְּחִי תִּקָּחֶנּוּ לָמוּת» (שמות כ »א, י »ד).ש

«Mais si quelqu’un, agissant avec préméditation contre son prochain, le tue de guet-apens, du pied même de mon autel tu le conduiras à la mort». (Ex. 21: 14)

Adonya (אֲדֹנִיָּהוּ/Adonias) le quatrième fils de David, complotant afin de succéder à son père,  tente  d’échapper à la mort en saisissant les cornes de l’autel. Gracié par le roi Shlomo (Salomon), il est finalement mis à mort par ce dernier  après qu’il eût tenté  d’épouser par ruse Avishag la Shounamit (I Rois 2: 13),  stratagème habile révélant explicitement sa farouche aspiration à prendre le pouvoir coûte que coûte.   L’ambition du pouvoir perdra Adonya.

ש«וַיַּחֲזֵק בְּקַרְנוֹת הַמִּזְבֵּחַ» (מלכים א’, נ’).ש

«…et il alla s’agripper aux cornes de l’autel» (I Rois 1, 50).

Autel des sacrifices (Musée d'Israël, Jérusalem © Photo: Haim Ouizemann, avril 2015)

Autel des sacrifices (Musée d’Israël, Jérusalem © Photo: Haim Ouizemann, avril 2015)

Le terme «saisir les cornes de l’autel», adopté  dans la langue hébraïque moderne, dénote une volonté de conserver par la force une chose, une position politique ou un statut social au moment où leur détenteur  est désavoué ou a perdu toute légitimité sur leur propriété.

Le renoncement est souvent synonyme de Vie. Tel est le sens du sacrifice sur l’autel de l’Alliance divine.

Si l’étude du TaNaKh vous fait rêver, n’hésitez pas à me joindre:

hebreubiblique@gmail.com

Au plaisir de vous retrouver,

Cordial shalom d’Israël,

Haïm Ouizemann

Ce contenu a été publié dans Cours d'Hébreu biblique, Lectures bibliques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 Responses to Parashat A’harei Mot: l’autel des sacrifices

  1. cathou dit :

    Encore une découverte.
    Jamais pensé qu’on puisse « saisir un autel par les cornes »!!
    Autre temps, autre tradition… à respecter évidemment, même si on trouve l’image amusante aujourd’hui.

    ???? C’est peut être l’origine de l’immunité de nos Eglises. Plus en cours aujourd’hui, durant des siècles on pouvait se réfugier dans l’église, se mettre sous la protection de Dieu, donc se soustraire au jugement ou à la violence des humains.

  2. soilihi hakime dit :

    shalom, cet autel je l’ai dessiné au musée d’Israel au mois de mars 2014.
    Hakime

    Date: Fri, 24 Apr 2015 14:03:49 +0000
    To: soilihi.hakime@hotmail.fr

  3. jose francisco kiafa dit :

    Shalom Haim,je ne me rappel plus si je suis quitte pour le payement de notre seminaire sur lecture hébraique des évangiles.Toda

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.