Parashat VaYeShev: Joseph et le Nom de l’Eternel

La vente de Joseph par ses frères (Konstantin Dmitriyevich Flavitsky 1830-1866)

La vente de Joseph par ses frères (Konstantin Dmitriyevich Flavitsky 1830-1866)

Le parcours difficile de Joseph n’est point sans ressembler à celui de son père Jacob. Tous deux doivent traverser les épreuves de la nuit et de l’hostilité de leurs frères respectifs.  Joseph, le fils de Rachel, la femme aimée de Jacob, surmonte toutes ces épreuves avec force et noblesse d’esprit. Quelle peut être la source de cette réussite?

La grandeur spirituelle de Joseph s’exprime par la répétition du Nom divin en toutes circonstances:

Tenté par les ardeurs de la femme de Poutiphar, Joseph se refuse à leur céder en affirmant:

ש«וְאֵיךְ אֶעֱשֶׂה הָרָעָה הַגְּדֹלָה הַזֹּאת וְחָטָאתִי לֵאלֹהִים» (בראשית לט, ט).ש

«…Et comment puis je commettre un si grand méfait et offenser le Seigneur?» (Gen. 39: 9)[1]

En outre, Pharaon l’ayant fait appeler dans le dessein de résoudre l’énigme de ses deux rêves, Joseph insiste clairement sur la source de son inspiration en mentionnant de nouveau le Nom de l’Eternel:

ש«וַיַּעַן יוֹסֵף אֶת פַּרְעֹה לֵאמֹר בִּלְעָדָי אֱלֹהִים יַעֲנֶה אֶת-שְׁלוֹם פַּרְעֹה» (בראשית מא, טז).ש

«Joseph répondit à Pharaon en disant: « Ce n’est pas moi, c’est le Seigneur, qui saura tranquilliser Pharaon.» (Gen. 41: 16)

Puis, confronté à ses propres frères, Joseph reconnaît que les difficultés qu’il a éprouvées trouvent leur origine dans le Nom du Seigneur:

ש«וַיִּשְׁלָחֵנִי אֱלֹהִים לִפְנֵיכֶם לָשׂוּם לָכֶם שְׁאֵרִית בָּאָרֶץ וּלְהַחֲיוֹת לָכֶם לִפְלֵיטָה גְּדֹלָה. וְעַתָּה לֹא-אַתֶּם שְׁלַחְתֶּם אֹתִי הֵנָּה כִּי הָאֱלֹהִים וַיְשִׂימֵנִי לְאָב לְפַרְעֹה וּלְאָדוֹן לְכָל-בֵּיתוֹ וּמֹשֵׁל בְּכָל-אֶרֶץ מִצְרָיִם» (בראשית מה, ז-ח).ש

«Le Seigneur m’a envoyé avant vous pour vous préparer une ressource dans ce pays et pour vous sauver la vie par une conservation merveilleuse. 8 Non, ce n’est pas vous qui m’avez fait venir ici, c’est le Seigneur; et il m’a fait devenir le père de Pharaon, le maître de toute sa maison et l’arbitre de tout le pays d’Égypte.» (Gen. 45: 7-8)

Joseph s’entoure du Nom divin et se voit protégé par Celui-ci:

ש«וְהַבּוֹטֵחַ בַּיהוָה חֶסֶד יְסוֹבְבֶנּוּ» (תהלים לב, י).ש

«…Mais quiconque a confiance en l’Eternel se trouve environné de sa bonté.» (Ps. 32, 10).

La condition de l’épanchement de la bénédiction divine  réside dans la reconnaissance quotidienne et permanente du Nom  Elohim:

ש«בְּכָל-הַמָּקוֹם אֲשֶׁר אַזְכִּיר אֶת-שְׁמִי אָבוֹא אֵלֶיךָ וּבֵרַכְתִּיךָ» (שמות כ, כ).ש

«…en quelque lieu que je fasse invoquer mon nom, je viendrai à toi pour te bénir »(Exode 20: 20)

Joseph, en rappelant le Nom du Seigneur, marche sur les traces de Jacob (Gen. 27: 20), son père bien-aimé, et c’est à ce titre qu’il jouit de la Bénédiction infinie donnée en héritage au troisième Patriarche d’Israël par Isaac:

ש«וְיִתֶּן-לְךָ הָאֱלֹהִים מִטַּל הַשָּׁמַיִם וּמִשְׁמַנֵּי הָאָרֶץ וְרֹב דָּגָן וְתִירֹשׁ» (בראשית כז, כח).ש

«Puisse-t-il t’enrichir, le Seigneur, de la rosée des cieux et des sucs de la terre, d’une abondance de moissons et de vendanges!» (Gen. 27: 28)

Israël, en  s’entourant  du Nom divin, constitue le témoin vivant de la Bénédiction divine offerte à toutes les Nations disposées elles aussi à  participer pleinement à la Rédemption du monde.

[1] Parashat VaYeShev: Genèse 37: 1- 40: 23

Je vous invite à rejoindre le nouveau projet « Questions sur la Parashat HaShavoua» et à  nous faire part de votre interprétation.


Questions sur la Parashat VaYeshev. Ce projet a pour dessein de mieux faire connaitre la source biblique. Des questions bibliques sont proposées. Vos réponses sont les bienvenues.

Shabbat shalom!

Avec toute mon amitié,

Si l’étude du TaNaKh vous fait rêver, n’hésitez pas à me joindre:
hebreubiblique@gmail.com

Au plaisir de vous retrouver,

Haïm Ouizemann

Ce contenu a été publié dans Lectures bibliques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 Responses to Parashat VaYeShev: Joseph et le Nom de l’Eternel

  1. Giordanella dit :

    Cher Haïm Shalom
    Joseph est une figure pour laquelle j’ai une très grande admiration. Un témoin de D.ieu irréprochable. Je sais que tu n’aimes pas l’interprétation allégorique, mais tant pis. Joseph est le fils de Rachel, stérile et désespérée. Elle mourra en mettant au monde Benjamin. L’Évangile est presque dévoilé à travers ces deux noms : Rachel et Joseph. Certains chrétiens, et j’en suis, pensent que Rachel représente la nation d’Israël. Quant à Joseph, il est un type du Messie : il est aimé de son père; il a une nature spirituelle; ses frères ne l’aime pas (merci Caïn!); il est vendu à l’ennemi héréditaire et à l’Égypte; il devient le responsable de l’Égypte (les goïms); il retrouve ses frères et les sauve; il a une épouse païenne.
    C’est toujours un plaisir de visiter ton blog. Plaisir et enrichissement éclectique. Ma santé et celle de mon épouse se dégradent. Et oui, nous sommes des octogénaires et on commence à fatiguer. « La bonté de Adonaye nous sert d’appui »
    Un grand shalom pour ta famille, pour Jérusalem, pour Eretz Israël
    R et JCG

  2. hilde.33@telenet.be dit :

    tentative de réponse aux questions:
    Dans les deux versets il s’agit de liens fraternels, et il y a la question ‘où est/sont le/les frère(s)?
    Distinction dans le syntaxe: Joseph commence par ‘mes frères’ = ils sont importants pour lui. Son coeur est dirigé vers eux, vers la future rencontre. Tandis que Cain répond bla-bla-bla-…mon frère. Il parle ‘moi-moi’. Le frère se trouve à la fin de la phrase. Le frère et dans le passé, le crime est déjà commis.

    Leçon biblique: dans les deux histoires c’est la jolousie qui mène au crime contre le frère. Jalousie parce-que l’attention, l’amour et la faveur vont vers le frère le moins important au yeux des humains. Un thème courant dans la bible est que l’Eternel se sert d’autres critères pour juger l’Autre, et Il nous invite à faire comme Lui.
    J’ ajoute 1 Samuel 16:10-11
    Hilde de Pillecyn

  3. cathou dit :

    En effet ces 2 versets parlent de la jalousie entre frères.
    Genèse 4,9: Abel est le 2ème enfant, il est Berger, Caïn est l’aîné, il est agriculteur. Tous les 2 apportent une offrande au Seigneur. Chacun a sa vie, chacun la dirige comme il souhaite. On ne sait pas si les 2 frères apportent ensemble leurs offrandes….. Mais Caïn voit que le Seigneur apprécie l’offrande de son frère, et se détourne de la sienne. Il ne se demande pas pourquoi, quelle est la raison de ce rejet, ce qui lui permettrait sans doute de réparer son erreur, sa légèreté. La jalousie est meurtrière et ne laisse aucune chance à Abel.
    C’est le Seigneur qui demande où est Abel,
    « suis je le gardien de mon frère?? » en résumé: je me donne le droit de prendre sa vie parce qu’il me plait qu’il en soit ainsi, et je n’ai aucun compte à rendre.

    Genèse 37,16 Joseph est le dernier des enfants d’Israël, le préféré. Berger avec ses frères.
    évidemment un père qui montre une préférence qui ne semble liée qu’au fait que Joseph est le plus jeune….. favorise la jalousie. et ce brave Joseph fait des rêves qui ne peuvent que conforter ses frères dans leur jalousie.
    Il est bien gentil ce Joseph, il aime ses frères, il veut leur compagnie, il cherche ses frères sans vraiment les trouver. « je cherche mes frères.. » Il n’ignore pas totalement où sont ses frères: « Où font ils paître les troupeaux »
    Mais dans ce verset même si l’envie de tuer leur frère est bien présente, la réflexion est là: « pourquoi le tuer, ça n’apportera aucun profit, ne portons pas la main sur lui, c’est notre frère, c’est notre chair »

    Caïn ignore totalement les liens de fraternité. Il ne cherche pas son frère, et si ce « truc » le dérange il le tue, le cache, il n’a jamais existé. Le Seigneur se soucie d’Abel dès l’offrande.

    Joseph a besoin de ses frères, et ses frères l’évitent, mais ils sont bien tous conscients d’être de la même chair, du même sang. La jalousie est là…. et va jusqu’à mettre Joseph nu et à le vendre,
    Le Seigneur semble absent de la vie de Joseph avant sa vente.

    La leçon biblique: la jalousie est en chacun de nous. Bien peu de chose peut la faire apparaître.
    Tuer les humains parce qu’on veut ignorer qu’ils sont nos frères, nos sœurs: oui c’est facile. Mais le Seigneur en exigera des comptes. TOUJOURS!!!
    Éloigner de sa vue, de son entourage un humain qui nous déplaît, n’est pas une réelle solution, mais a au moins le mérite de reconnaître sa valeur humaine.

  4. hilde.33@telenet.be dit :

    Cathou, tu écris ‘Le Seigneur semble absent de la vie de Joseph avant sa vente.’ C’est vrai. Et pire: pour Joseph le Seigneur semblera absent encore beaucoup plus longtemps quand il se plaint ‘moi qui n’ai jamais rien fait de mal’ (Gen 40:15)
    Entretemps, seul le lecteur comprend que Dieu aide Joseph dans tout ses entreprises. C’est d’ailleurs ce que veut dire le nom Joseph: ‘Dieu ajoute, Dieu aggrandit’. Ce n’est quà la fin de l’histoire que Joseph lui-même comprend: ‘Ce n’est pas vous, c’est Dieu qui m’a envoyé ici’. A la fin de l’histoire où il pardonne ses frêres et se trouve dans la possibilité de sauver sa famille de la famine.
    J’adore ce ‘roman’ qui va encore une fois contre l’opinion humaine. Quel est le but le plus haut, le ‘American Dream’ qu’on puisse atteindre dans sa vie? Est-ce devenir roi d’Egypte? Le film Hollywood se terminerait là – close up sur Joseph et son épouse qui s’embrassent. Mais la Bible monte encore d’un cran: le sommet le plus haut qu’on puisse atteindre c’est de pardonner ses frères.
    Tu écris ‘Le Seigneur semble absent de la vie de Joseph avant sa vente.’ C’est vrai en semblance. Mais regardes les deux qualités avec lesquelles Joseph est béni par Dieu. Le talent du rêve, et le talent d’organiser, d’être un excellent chef d’entreprise. Imagine que Joseph soit resté chez son père. Que serait-il devenu? Ma thèse: Joseph avait besoin de ‘grandir’. Il fallait qu’il parte de chez son papa trop protecteur pour aller développer ses talents en Egypte. Dieu était avec Joseph dès le début parce que Dieu avait un projet avec lui.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.