Parashat VaYakel: Le Shabbat, une Alliance de Paix universelle

Shabbat Shalom! (© Haïm Ouizemann)

Shabbat Shalom! (© Haïm Ouizemann)

La Parashat VaYakel débute par le devoir  pour Israël de respecter le Jour le plus saint de la semaine: Shabbat. Ce terme, communément traduit par «repos», signifie «interrompre» ou «cesser» toute activité qui aurait un effet de transformation sur la matière.

ש«שֵׁשֶׁת יָמִים תֵּעָשֶׂה מְלָאכָה וּבַיּוֹם הַשְּׁבִיעִי יִהְיֶה לָכֶם קֹדֶשׁ שַׁבַּת שַׁבָּתוֹן לַיהוָה…ג לֹא-תְבַעֲרוּ אֵשׁ בְּכֹל מֹשְׁבֹתֵיכֶם בְּיוֹם הַשַּׁבָּת» (שמות לה, ב-ג).ש

«Pendant six jours on travaillera, mais au septième vous aurez une solennité sainte, un chômage absolu en l’honneur de l’Éternel; quiconque travaillera en ce jour sera mis à mort» (Ex. 35, 2-3). [1].

Quelle signification pouvons-nous tirer de l’interdiction formelle d’utiliser l’élément du feu durant le Shabbat? Cette interdiction sans appel témoignerait d’une volonté affirmée de ne pas utiliser d’une part un élément nécessaire à la transformation de la matière devenue objet d’un culte effréné et dégénéré (Genèse 11: 3 ; Isaïe 44: 14-17) et d’autre part  lié à la guerre (Gen. 4: 22; Nahum 2: 4) et à la destruction (II Rois 25, 9).

«Le septième jour est un armistice dans cette guerre cruelle que l’homme livre pour son existence, une trêve au milieu de tous les conflits personnels et sociaux, la paix entre l’homme et l’homme, entre l’homme et la nature, la paix en l’homme…le Shabbat révèle  à l’homme sa royauté sur le monde du temps»[2].

Le Shabbat a été donné à Israël afin que celui-ci témoigne des dimensions créatrice (Exode 20:7-10) et rédemptrice (Deutéronome 5:11-14) de l’Eternel. Mais ce Jour consacré à l’Eternel (Lev. 25: 2) recouvre une  portée cosmique. A Israël incombe le devoir d’accorder le droit au repos shabbatique à  tous ses serviteurs sans exception, à l’étranger et à l’animal domestique :

ש«וְיוֹם הַשְּׁבִיעִי שַׁבָּת לַיהוָה אֱלֹהֶיךָ לֹא-תַעֲשֶׂה כָל-מְלָאכָה אַתָּה וּבִנְךָ וּבִתֶּךָ עַבְדְּךָ וַאֲמָתְךָ וּבְהֶמְתֶּךָ וְגֵרְךָ אֲשֶׁר בִּשְׁעָרֶיךָ» (שמות כ, ט).ש

«…et le septième jour est la trêve de l’Éternel ton Dieu: tu n’y feras aucun travail, toi, ton fils ni ta fille, ton serviteur mâle ou femelle, ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes murs» (Exode 20: 9)

L »Alliance de paix universelle conclue avec Noé s’inscrit dans le cadre de l’Espace (Gen. 6:18; 8: 22; 9: 14-16):

ש«וְהָיְתָה הַקֶּשֶׁת בֶּעָנָן וּרְאִיתִיהָ לִזְכֹּר בְּרִית עוֹלָם בֵּין אֱלֹהִים, וּבֵין כָּל-נֶפֶשׁ חַיָּה בְּכָל-בָּשָׂר אֲשֶׁר עַל-הָאָרֶץ» (בראשית ט, יז).ש

«Dieu dit à Noé: « C’est là le signe de l’alliance que j’ai établie entre moi et toutes les créatures de la terre.» (Genèse 9: 17)

Par contre, l’Alliance avec Israël s’insère dans le Temps (Exode 31: 16-17 ):

ש«וְשָׁמְרוּ בְנֵי-יִשְׂרָאֵל אֶת-הַשַּׁבָּת לַעֲשׂוֹת אֶת-הַשַּׁבָּת לְדֹרֹתָם בְּרִית עוֹלָם» (שמות לא, טז).ש

Les enfants d’Israël seront donc fidèles au sabbat, en l’observant dans toutes leurs générations comme un pacte immuable. (Exode 31: 16)

Le respect du jour du Shabbat annonce l’avènement d’un monde pacifié préparant les conditions de l’émergence d’une fraternité, d’une égalité et d’une liberté s’étendant  à tout le genre humain. Le Shabbat de la Création n’est donc point seulement celui que devrait respecter Israël mais tout homme créé à l’image de l’Eternel:

ש«וַיְבָרֶךְ אֱלֹהִים אֶת-יוֹם הַשְּׁבִיעִי וַיְקַדֵּשׁ אֹתוֹ כִּי בוֹ שָׁבַת מִכָּל-מְלַאכְתּוֹ אֲשֶׁר-בָּרָא אֱלֹהִים לַעֲשׂוֹת» (בראשית ב, ג).ש

«Dieu bénit le septième jour et le proclama saint, parce qu’en ce jour il se reposa de l’œuvre entière  afin que [l’Homme] la perfectionne». (Gen. 2: 3).

ש«וּבְנֵי הַנֵּכָר הַנִּלְוִים עַל-יְהוָה לְשָׁרְתוֹ וּלְאַהֲבָה אֶת-שֵׁם יְהוָה לִהְיוֹת לוֹ לַעֲבָדִים כָּל-שֹׁמֵר שַׁבָּת מֵחַלְּלוֹ וּמַחֲזִיקִים בִּבְרִיתִי.ז וַהֲבִיאוֹתִים אֶל-הַר קָדְשִׁי וְשִׂמַּחְתִּים בְּבֵית תְּפִלָּתִי עוֹלֹתֵיהֶם וְזִבְחֵיהֶם לְרָצוֹן עַל-מִזְבְּחִי: כִּי בֵיתִי בֵּית-תְּפִלָּה יִקָּרֵא לְכָל-הָעַמִּים» (ישעיהו נו. ו-ז).ש

«Et les fils de l’étranger, qui s’agrègent à l’Eternel, se vouant à son culte, aimant son nom et devenant pour lui des serviteurs; tous ceux qui observent le sabbat et ne le profanent point, qui persévèrent dans mon alliance, 7 je les amènerai sur ma sainte montagne, je les comblerai de joie dans ma maison de prières, leurs holocaustes et autres sacrifices seront les bienvenus sur mon autel; car ma maison sera dénommée Maison des prières pour toutes les nations» (Isaïe 56: 6-7).

«Ainsi le Shabbat est plus qu’un armistice, plus qu’un entracte; c’est l’harmonie profonde et conscience entre l’homme et l’univers, une sympathie totale, une participation à l’esprit qui unit ce qui est en bas a ce qui est en haut»[3].

La Civilisation humaine ne se mesure point exclusivement à son avancée technologique mais aussi et surtout à son degré de conscience éthique. Le Shabbat invite l’homme à la paix, au Shabbat Shalom (שַׁבָּת שַׁלוֹם)! Au Shabbat de la Paix universelle!

[1] Parashat VaYakel :Exode 35: 1- 38:20

[2] Avraham Yehoshoua Heschel, «les Bâtisseurs du Temps» P. 131.

[3] Avraham Yehoshoua Heschel, «les Bâtisseurs du Temps» P. 134.

Je vous invite à rejoindre le projet biblique:« Questions sur la Parashat HaShavoua» et à nous faire part de votre interprétation.

Questions sur la Parashat VaYakel:

Ce projet a pour dessein de mieux faire connaitre la source biblique. Des questions bibliques sont proposées. Vos réponses sont les bienvenues.

Si l’étude du TaNaKh vous fait rêver, n’hésitez pas à me joindre:

hebreubiblique@gmail.com

Au plaisir de vous retrouver,

Shabbat shalom!

Avec toutes mes amitiés,

Haïm Ouizemann

Ce contenu a été publié dans Lectures bibliques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 Response to  Parashat VaYakel: Le Shabbat, une Alliance de Paix universelle

  1. bernadettebriers dit :

    Un souhait ; Que toute la signification du SHABBAT, l’Harmonie entre son soi, les Hommes, le Cosmique soit chaque jour dans le coeur des Hommes sur cette terre mais aussi dans tout l’Univers pour la gloire de L’Eternel. Qu’ Il vive en nous et en tout ce qui est matière et énergie.

    Bernadette Briers bernadette.briers@gmail.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.