Parashat BeHar: Emancipation et Alliance sinaïtique

«וַיְדַבֵּר יְהוָה אֶל-מֹשֶׁה בְּהַר סִינַי לֵאמֹר. ב דַּבֵּר אֶל-בְּנֵי יִשְׂרָאֵל וְאָמַרְתָּ אֲלֵהֶם כִּי תָבֹאוּ אֶל-הָאָרֶץ אֲשֶׁר אֲנִי נֹתֵן לָכֶם וְשָׁבְתָה

La Samarie (© Haïm Ouizemann)

La Samarie (© Haïm Ouizemann)

הָאָרֶץ שַׁבָּת לַיהוָה. ג שֵׁשׁ שָׁנִים תִּזְרַע שָׂדֶךָ וְשֵׁשׁ שָׁנִים תִּזְמֹר כַּרְמֶךָ וְאָסַפְתָּ אֶת-תְּבוּאָתָהּ.ד וּבַשָּׁנָה הַשְּׁבִיעִת שַׁבַּת שַׁבָּתוֹן יִהְיֶה לָאָרֶץ שַׁבָּת לַיהוָה» (ויקרא כה, א-ד).ש

«L’Éternel parla à Moïse au mont Sinaï, en ces termes:2 « Parle aux enfants d’Israël et dis-leur: Quand vous serez entrés dans le pays que je vous donne, la terre sera soumise à un chômage en l’honneur de l’Éternel. 3 Six années tu ensemenceras ton champ, six années tu travailleras ta vigne, et tu en recueilleras le produit; 4 mais, la septième année, un chômage absolu sera accordé à la terre, un shabbat en l’honneur de l’Éternel» (Lev. 25: 1-4)[1].

Au terme de six années de dure besogne, il incombe à l’agriculteur d’interrompre totalement son labeur et d’abandonner sa terre. Comment cette injonction divine de la Shemitah (Shabbat HaArets, Shabbat de la Terre) peut-être elle être mise en relation avec le Shabbat de la semaine (Shabbat Bereshit, Exode 16: 23-25) et l’année du Jubilé (Yovel, cinquantième année)? (Lévitique 25: 8-9).

Ce cycle de sept ans s’inscrivant au sein de deux autres grands temps de sainteté, le Shabbat (septième jour de la semaine) et le Jubilé (cycle de sept fois sept semaines aboutissant à la cinquantième année) est ordonné au Mont Sinaï comme le mentionne le premier verset de la Parasha:

ש«וַיְדַבֵּר יְהוָה אֶל-מֹשֶׁה בְּהַר סִינַי לֵאמֹר» (ויקרא כה, א).ש

«L’Éternel parla à Moïse au mont Sinaï, en ces termes» (Lev. 25: 1).

Pourquoi la source biblique précise-t-elle le lieu du Mont Sinaï? N’aurait-il point suffi de rappeler le respect de ce temps solennel qu’est l’année de la Shemitah sans nécessairement citer le Mont Sinaï?

Le Mont Sinaï s’avère être une étape fondamentale dans la marche d’Israël vers la Liberté spirituelle et l’émancipation du genre humain:

ש«וַיֵּרֶד יְהוָה עַל-הַר סִינַי אֶל-רֹאשׁ הָהָר וַיִּקְרָא יְהוָה לְמֹשֶׁה אֶל-רֹאשׁ הָהָר וַיַּעַל מֹשֶׁה» (שמות יט, כ).ש

«L’Eternel, étant descendu sur le mont Sinaï, sur la cime de cette montagne, y appela Moïse; Moïse monta» (Ex. 19: 20)

Le Mont Sinaï, Har Sinaï, apparaît de manière récurrente peu avant l’épisode unique de la Théophanie (Exode 19: 11-23). L’Eternel prépare les Hébreux à se lier à Lui par l’Alliance, le Don de la Tora. Cette Alliance s’exprime par le respect de l’injonction du Shabbat qui, gravée sur les Tables de l’Alliance, rappelle à tous, à jamais, que l’Eternel est à la fois à la Source de la Création du monde (Exode 20: 9-10) et  le Libérateur d’Israël aliéné aux chaînes de la condition d’esclavage (Deut. 5: 13-14). D’autre part, l’année du Jubilé pendant laquelle toutes les terres doivent être remises à leurs propriétaires d’origine apparaît peu avant la montée de Moïse au Mont Sinaï. Le dépouillement du sens de la propriété conduit l’homme à s’élever aux plus hautes sphères spirituelles:

ש«בִּמְשֹׁךְ הַיֹּבֵל הֵמָּה יַעֲלוּ בָהָר» (שמות יט, יג).ש

«Mais aux derniers sons du cor (Yovel) ceux-ci monteront sur la montagne» (Exode 19: 13).

ש«וַיְהִי קוֹל הַשֹּׁפָר הוֹלֵךְ וְחָזֵק מְאֹד מֹשֶׁה יְדַבֵּר וְהָאֱלֹהִים יַעֲנֶנּוּ בְקוֹל» (שמות יט, יט).ש

«Le son du cor allait redoublant d’intensité; Moïse parlait et la voix divine lui répondait» (Ex. 19: 19)

ש«וְהַעֲבַרְתָּ שׁוֹפַר תְּרוּעָה בַּחֹדֶשׁ הַשְּׁבִעִי בֶּעָשׂוֹר לַחֹדֶשׁ בְּיוֹם הַכִּפֻּרִים תַּעֲבִירוּ שׁוֹפָר, בְּכָל-אַרְצְכֶם» (ויקרא כה, ט).ש

«…puis tu feras circuler le retentissement du cor, dans le septième mois, le dixième jour du mois: au jour des expiations, vous ferez retentir le son du cor à travers tout votre pays.» (Lev. 25:9).

Le Jour des Expiations, Yom Kippour (Le Jour du Grand Pardon), les Secondes Tables de l’Alliance sont offertes à Israël après que l’Eternel ait effacé la faute du veau d’or (Nombres 14: 20).

Ainsi, la mention explicite «Mont Sinaï» rapportée à l’injonction de l’année du repos de la terre (Shabbat HaArets, Lev. 25: 4) enseigne que  le respect de celle-ci, au même titre que le Shabbat de la semaine, s’inscrit absolument dans l’Alliance conclue avec l’Eternel au moment même ou les fils d’Israël déclarent:

ש«כֹּל אֲשֶׁר-דִּבֶּר יְהוָה נַעֲשֶׂה וְנִשְׁמָע» (שמות כד, ז).ש

«Tout ce qu’a prononcé l’Éternel, nous l’exécuterons et le comprendrons.» (Ex. 24: 7)

L’Alliance divine conclue au Mont Sinaï constitue la première Déclaration des Droits de l’Homme. Le Shabbat, l’année shabbatique et le Jubilé visent à émanciper tous les êtres en leur faisant recouvrir leurs droits naturels d’Egalité (Ex. 23: 11), de Fraternité et de Liberté (Lev. 25: 10; Jérémie 34: 8-10).

[1] Parashat BeHar:Lévitique 25: 1- 55

Je vous invite à rejoindre le projet biblique:« Questions sur la Parashat HaShavoua» et à nous faire part de votre interprétation.
Questions sur la Parashat BeHar:
https://www.youtube.com/watch?v=l6Y6UdkwlSI

Ce projet a pour dessein de mieux faire connaitre la source biblique. Des questions bibliques sont proposées. Vos réponses sont les bienvenues.

Si l’étude du TaNaKh vous fait rêver, n’hésitez pas à me joindre:

hebreubiblique@gmail.com

Au plaisir de vous retrouver,

Shabbat shalom!

Avec toutes mes amitiés,

Haïm Ouizemann

Ce contenu a été publié dans Lectures bibliques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 Responses to Parashat BeHar: Emancipation et Alliance sinaïtique

  1. test commentaire

  2. Shalom Haïm et tous.
    Le nombre 7 est un mot clé dans ces textes. Il correspond au jour du Shabbat, à l’année de chômage demandée par l’Eternel sur le Mont Sinaï via Moïse qui a fait sortir le peuple élu de l’esclavage, (donc émancipation) et ce nombre 7 est aussi la base du Jubilé. La genèse nous dit que l’Eternel s’est reposé le 7° jour après Sa Création. Il a fait même plus, l’Eternel s’est retiré pour que Sa création puisse advenir, s’émanciper et poursuivre son propre chemin tout en respectant LA LOI de son Créateur. L’alliance divine de l’Eternel conclue avec son peuple qui fera ce que Di.ieu demande, sur le Mont Sinaï est bien, comme tu le dis Haïm, la première déclaration des Droits de l’Homme, visant à émanciper tous les êtres et de leur faire recouvrir leurs droits naturels de Liberté, d’Egalité et de Fraternité.Tout cela est devenu possible parce que D.ieu s’est retiré au 7° jour.
    A nous de poursuivre le chemin qui nous permet de retourner vers l’Eternel durant notre vie sur Terre , Terre que nous avons à respecter: l’année de chômage permet au sol de se reposer et donc de se fertiliser, comme nous, nous avons à le faire durant notre vie et jusqu’à l’heure de notre mort où je l’espère nous retournons à l’Eternel.
    Merci Haïm pour tout ce que tu nous apportes et qui nous fertilise dans l’approche du Divin grâce aux textes bibliques.
    Shalom et béni sois-tu pour cela.
    Bernadette.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.