Parashat Balak, Israël, le peuple de la Bénédiction

Alfred Dreyfus à Carpentras, 1899-1900 (Crédit : Collection de la famille Dreyfus)

Alfred Dreyfus à Carpentras, 1899-1900 (Crédit : Collection de la famille Dreyfus)

C’était le 12 juillet 1906. Dégradé,  humilié  et victime de l’une des plus importantes injustices au tournant du 20e siècle, le capitaine Alfred Dreyfus,  finalement réhabilité, recouvre son honneur perdu au sein d’une France divisée entre Dreyfusards et anti-Dreyfusards. En cette date historique, la Cour de Cassation de Rennes, en brisant l’arrêt du Conseil de guerre (30 juin 1899) accusant faussement et volontairement le capitaine Alfred Dreyfus de haute trahison, reconnaissait de facto le véritable fléau sévissant dans les rangs de l’Etat-major français et d’une très large frange de la population française: l’antisémitisme !

La source biblique témoigne clairement de cet antisémitisme viscéral et virulent.  Les propos tenus par  Balak, le roi de Moav, auraient très bien pu servir de propagande aux  initiateurs de la solution finale sous le régime de l’Allemagne nazie:

ש«וַיָּגָר מוֹאָב מִפְּנֵי הָעָם מְאֹד כִּי רַב-הוּא וַיָּקָץ מוֹאָב מִפְּנֵי בְּנֵי יִשְׂרָאֵל. ד וַיֹּאמֶר מוֹאָב אֶל-זִקְנֵי מִדְיָן עַתָּה יְלַחֲכוּ הַקָּהָל אֶת-כָּל-סְבִיבֹתֵינוּ כִּלְחֹךְ הַשּׁוֹר אֵת יֶרֶק הַשָּׂדֶה … הִנֵּה הָעָם הַיֹּצֵא מִמִּצְרַיִם וַיְכַס אֶת-עֵין הָאָרֶץ עַתָּה לְכָה קָבָה-לִּי אֹתוֹ אוּלַי אוּכַל לְהִלָּחֶם בּוֹ וְגֵרַשְׁתִּיו » (במדבר כב, ג-ד; יא).

«Moab eut grand peur de ce peuple, parce qu’il était nombreux, et Moab trembla à cause des enfants d’Israël. 4 Et Moab dit aux anciens de Madian: « Bientôt cette multitude aura fourragé tous nos alentours, comme le bœuf fourrage l’herbe des champs!… «Déjà ce peuple, sorti de l’Egypte, a couvert la face du pays. Viens donc, maudis-le moi; peut-être pourrai-je l’attaquer et l’expulserai-je » (Nombres 22: 3-4; 11)[1]

Balak y exprime l’ensemble des clichés antisémites classiques, à savoir la peur d’Israël, son supposé grand nombre («Les Juifs sont partout») et sa soi-disant puissance tentaculaire visant à dominer le monde et a spolier les biens d’autrui (théorie du complot: «les juifs dirigent la finance mondiale»). L’accusation de Balak relative à l’expansion des Hébreux  (Nombres, 22: 11) n’est point sans rappeler le fléau des sauterelles envahissant l’Egypte pharaonique:

ש«כִּי אִם-מָאֵן אַתָּה לְשַׁלֵּחַ אֶת-עַמִּי הִנְנִי מֵבִיא מָחָר אַרְבֶּה בִּגְבֻלֶךָ. ה וְכִסָּה אֶת-עֵין הָאָרֶץ וְלֹא יוּכַל לִרְאֹת אֶת-הָאָרֶץ» (שמות י,ד-ה).ש

«Que si tu refuses de laisser partir mon peuple, je susciterai demain des sauterelles dans ton territoire. 5 Elles déroberont la vue de la terre et l’on ne pourra plus apercevoir la terre » (Exode, 10: 4-5).

Il ressort donc que Balak aspire, par le biais de Bil’am, à maudire Israël, «la plaie gangrène du monde» afin de le faire disparaître de la terre.

Pourtant Balak, malgré ce sombre dessein d’éradiquer totalement Israël de la face de la Terre, ne peut finalement qu’assister impuissant à la déviation originelle de son intention première. En effet, Bil’am, au grand désarroi de Balak (Nombres. 24: 10), déroge à la mission que lui confia ce dernier. Non seulement Bil’am reconnaît la puissance d’Israël transmise de génération en génération (le lion, symbole de Juda, Gen. 49: 9) mais encore il annonce le châtiment, la malédiction, s’abattant sur tous ceux qui aspireront à maudire le peuple de l’Eternel:

ש«כָּרַע שָׁכַב כַּאֲרִי וּכְלָבִיא, מִי יְקִימֶנּוּ; מְבָרְכֶיךָ בָרוּךְ, וְאֹרְרֶיךָ אָרוּר» (במדבר כד, ט)

«Il se couche, il repose comme le lion et le lionceau, qui osera le réveiller? Heureux ceux qui te bénissent! Malheur à qui te maudit» (Nombres 24: 9)

Puis Balak prophétise le déclin du peuple de Moab et la victoire finale d’Israël envers ses ennemis:

ש«אֶרְאֶנּוּ וְלֹא עַתָּה, אֲשׁוּרֶנּוּ וְלֹא קָרוֹב; דָּרַךְ כּוֹכָב מִיַּעֲקֹב, וְקָם שֵׁבֶט מִיִּשְׂרָאֵל, וּמָחַץ פַּאֲתֵי מוֹאָב, וְקַרְקַר כָּל-בְּנֵי-שֵׁת» (במדבר כד, יז).ש

«… je le vois, mais ce n’est pas encore l’heure; je le distingue; mais il n’est pas proche: un astre s’élance de Jacob, et une comète surgit du sein d’Israël, qui écrasera les sommités de Moab et renversera tous les enfants de l’orgueil» (Nombres. 24: 17).

La Bénédiction divine détient le pouvoir de bouleverser Histoire, d’en inverser le courant. Nulle nation ne peut maudire Israël impunément ni délégitimer sa sainte vocation, à savoir porter et partager la Parole divine aux quatre coins du monde:

ש«וְרָאוּ כָּל-עַמֵּי הָאָרֶץ כִּי שֵׁם יְהוָה נִקְרָא עָלֶיךָ וְיָרְאוּ מִמֶּךָּ.» (דברים כח, י).ש

«Et tous les peuples de la terre verront que le nom de l’Éternel est associé au tien, et ils te redouteront» (Deut. 28: 10)

Le Capitaine Alfred Dreyfus, incarcéré et isolé du monde, s’efforce de ne point désespérer. Il écrit à son épouse bien-aimée Lucie et veut croire encore que Justice lui sera rendue:

«Mais j’espère en Dieu et en la justice, la vérité finira bien par se faire jour». (Mardi 5 décembre 1894)

ש«כִּי תוֹרָה מֵאִתִּי תֵצֵא וּמִשְׁפָּטִי לְאוֹר עַמִּים אַרְגִּיעַ. ה קָרוֹב צִדְקִי יָצָא יִשְׁעִי וּזְרֹעַי עַמִּים יִשְׁפֹּטוּ» (ישעיהו נא, ד-ה).ש

«Car l’enseignement émane de moi, et j’établis la justice pour éclairer les nations. 5 Elle est proche, ma justice, mon salut va éclore, et mes bras juger les peuples» (Isaïe 51: 4-5).

Le dénouement historique de l’Affaire Dreyfus, marqué par sa tardive réhabilitation, démontre combien les Nations se doivent de combattre, aux côtés d’Israël, le démon de la haine antisémite et de bénir le peuple que l’Eternel n’a jamais cessé de bénir:

ש«וְהֵבִיאוּ בָנַיִךְ בְּחֹצֶן וּבְנֹתַיִךְ עַל-כָּתֵף תִּנָּשֶׂאנָה. כג וְהָיוּ מְלָכִים אֹמְנַיִךְ וְשָׂרוֹתֵיהֶם מֵינִיקֹתַיִךְ אַפַּיִם אֶרֶץ יִשְׁתַּחֲווּ לָךְ וַעֲפַר רַגְלַיִךְ יְלַחֵכוּ» (ישעיהו מט, כב-כג).ש

«…et ils apporteront tes fils dans leur giron, et ils chargeront tes filles sur leurs épaules. 23 Des rois seront tes nourriciers, et leurs princesses tes nourrices; leur front jusqu’à terre se courbera devant toi, et ils baiseront la poussière de tes pieds» (Isaïe 49: 22-23)

Comment les Nations accèderont-elles à cette reconnaissance?

Le Rav Abraham Isaac Kook répond: « Lorsqu’Israël s’élèvera selon sa véritable vocation intérieure… pour donner au monde entier une nouvelle forme réparée, alors ce ne sera point seulement Israël qui s’élèvera mais l’univers entier… Alors commencera une nouvelle ère où les pestilences du Mal ne seront plus mélangées [au monde pendant cette période] et auront disparu, la Méchanceté et l’insurrection n’auront plus d’influence, la colère et la tristesse ne contrôleront plus [le monde pendant cette période]… Alors la force armée sera annulée en son principe, et l’épée perdra l’essentiel de sa puissance et se transformera en une totale injure ». (Rav Kook, Eyin Aya, Shabbat b’, p. 98-99,  Traduction: H. Ouizemann).

ש«וְנִבְרְכוּ בְךָ כֹּל מִשְׁפְּחֹת הָאֲדָמָה» (בראשית יב, ג)ש

«Et par toi [Avraham] les Familles de la Terre seront bénies» (Genèse 12, 3).

 

[1] Parashat Balak: Nombres 22: 2- 25: 9

Si l’étude du TaNaKh vous fait rêver, n’hésitez pas à me joindre:

hebreubiblique@gmail.com

Au plaisir de vous retrouver,

Shabbat shalom!

Avec toutes mes amitiés,

Haïm Ouizemann

Ce contenu a été publié dans Lectures bibliques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 Response to Parashat Balak, Israël, le peuple de la Bénédiction

  1. Benidejah dit :

    Yehoshouah le lion de youdah est occupé a construire son gouvernement céleste composé de ses disciples depuis sa venue et son sacrifice par lequel il avait offert le rachat de l’humanité victime du pêché. La nouvelle Jérusalem qui sera installée sur la nouvelle terre bénira les humains qui auront bénéficié d’une résurrection de vie lors du jugement dernier.
    La promesse est faite pour une terre où aucune méchanceté n’existera Apocalypse 21:8
    L’Israël spirituel réalisera toutes les promesses faites par ADONAÎ depuis la chute de l’homme dont le plus célébre : Toutes les nations seront bénis par la postérité de Abraham.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.