Parashot VaYakel- Pekoudey, L’Attente du Rendez-Vous

ש«וַיְגָרֶשׁ אֶת-הָאָדָם וַיַּשְׁכֵּן מִקֶּדֶם לְגַן-עֵדֶן אֶת-הַכְּרֻבִים וְאֵת לַהַט הַחֶרֶב הַמִּתְהַפֶּכֶת לִשְׁמֹר אֶת-דֶּרֶךְ עֵץ הַחַיִּים» (בראשית ג: כד).ש

«Ayant chassé l’homme, il posta en avant du jardin d’Éden les chérubins, avec la lame de l’épée flamboyante, pour garder les abords de l’Arbre de Vie». (Gen. 3: 24)

Adam et Hava, pour avoir désobéi à l’injonction divine de ne point consommer du fruit de l’arbre de la Connaissance du bien et du mal, sont rejetés du Jardin d’Eden et ne peuvent plus jouir de la Présence divine qui y règne:

ש«וַיְצַו יְהוָה אֱלֹהִים עַל-הָאָדָם לֵאמֹר מִכֹּל עֵץ-הַגָּן אָכֹל תֹּאכֵל.  וּמֵעֵץ הַדַּעַת טוֹב וָרָע לֹא תֹאכַל מִמֶּנּוּ כִּי בְּיוֹם אֲכָלְךָ מִמֶּנּוּ מוֹת תָּמוּת» (בראשית ב: טז-יז).ש

«L’Éternel-Dieu donna un ordre à l’homme, en disant: ‘Tous les arbres du jardin, tu peux t’en nourrir; mais l’arbre de la science du bien et du mal, tu n’en mangeras point: car du jour où tu en mangeras, tu dois mourir!’» (Genèse 2: 16-17).

Cet interdit concernant l’Arbre de Vie s’estompe lors de l’édification de la Tente du Rendez-Vous (Ohel Mo’ed):

ש«וְנוֹעַדְתִּי לְךָ שָׁם וְדִבַּרְתִּי אִתְּךָ מֵעַל הַכַּפֹּרֶת מִבֵּין שְׁנֵי הַכְּרֻבִים אֲשֶׁר עַל-אֲרוֹן הָעֵדֻת אֵת כָּל-אֲשֶׁר אֲצַוֶּה אוֹתְךָ אֶל-בְּנֵי יִשְׂרָאֵל» (שמות כה: כב).ש

«C’est là que je te donnerai rendez-vous; c’est de dessus le propitiatoire, entre les deux chérubins placés sur l’arche du Statut, que je te donnerai toutes les injonctions destinés aux enfants d’Israël». (Exode 25: 22)

Ainsi, après qu’Adam et ‘Hava aient été expulsés du Jardin d’Eden pour leur éviter d’accéder à l’Arbre de Vie protégé  par la présence dissuadante de chérubins, l’Eternel permet au Cohen Gadol («grand-prêtre»), incarnant ici tout Israël, d’entrer dans le Saint des Saints, près de l’Arche d’Alliance gardée par les Chérubins, une fois par an, le jour de Kippour.

Comment cette ouverture vers l’Arbre de vie, les Tables du Témoignage (Lou’hot HaEdout), a-t-elle été rendue possible?

La lecture du texte fait apparaître à maintes reprises la racine verbale ע. ש. י.  signifiant «faire». Les enfants d’Israël, sous la conduite des deux artistes Betsalel et Aholiav (Exode 36, 2), s’appliquent consciencieusement à faire, à ériger la Tente du Rendez-Vous conformément à la Parole divine:

ש«וַיַּעַשׂ בְּצַלְאֵל אֶת-הָאָרֹן עֲצֵי שִׁטִּים» (שמות לז: א).ש

«Beçalel fit l’arche en bois de chittîm». (Exode 37: 1)[1]

ש«וַיַּעַשׂ שְׁנֵי כְרֻבִים זָהָב מִקְשָׁה עָשָׂה אֹתָם מִשְּׁנֵי קְצוֹת הַכַּפֹּרֶת» (שמות לז: ז; ראה שמות לו ו-לז).ש

«Il [ Betsalel] fit deux chérubins d’or, qu’il fit d’une seule pièce, ressortant des deux bouts du propitiatoire». (Exode. 37: 7; cf. Ex. 36 et 37).

ש«וַתֵּכֶל כָּל-עֲבֹדַת מִשְׁכַּן אֹהֶל מוֹעֵד וַיַּעֲשׂוּ בְּנֵי יִשְׂרָאֵל כְּכֹל אֲשֶׁר צִוָּה יְהוָה אֶת-מֹשֶׁה כֵּן עָשׂוּ» (שמות לט: לב).ש

«Ainsi fut terminé tout le travail du tabernacle de la Tente d’assignation; les Israélites l’avaient exécuté en agissant, de tout point, selon ce que l’Éternel avait enjoint à Moïse» (Ex. 39: 32).

Quant au Prophète Moïse, il obéit strictement aux injonctions relatives aux habits des Cohanim:

ש«וַיַּעַשׂ מֹשֶׁה כְּכֹל אֲשֶׁר צִוָּה יְהוָה אֹתוֹ כֵּן עָשָׂה» (שמות מ: טז).ש

«Moïse fit tout ce que l’Éternel lui avait ordonné, il s’y conforma» (Exode 40: 16)

L’écoute et l’obéissance à l’injonction divine réparent la faute d’Adam et de ‘Hava.

Au début de la Création, l’Eternel convie l’Humanité à prendre une part active à son projet:

ש«וַיְכַל אֱלֹהִים בַּיּוֹם הַשְּׁבִיעִי מְלַאכְתּוֹ אֲשֶׁר עָשָׂה וַיִּשְׁבֹּת בַּיּוֹם הַשְּׁבִיעִי מִכָּל-מְלַאכְתּוֹ אֲשֶׁר עָשָׂה» (בראשית ב: ב).ש

«Le Seigneur mit fin, le septième jour, à l’œuvre faite par lui; et il s’interrompit, le septième jour, de toute l’œuvre qu’il avait faite» (Gen. 2: 2).

L’Eternel s’«éclipse» du processus créatif afin que Ses créatures poursuivent Son Œuvre:

ש«וַיְבָרֶךְ אֱלֹהִים אֶת-יוֹם הַשְּׁבִיעִי וַיְקַדֵּשׁ אֹתוֹ כִּי בוֹ שָׁבַת מִכָּל-מְלַאכְתּוֹ אֲשֶׁר-בָּרָא אֱלֹהִים לַעֲשׂוֹת» (בראשית ב: ג).ש

«Dieu bénit le septième jour et le proclama saint, parce qu’en ce jour il s’interrompit de l’œuvre entière que [l’Humanité] doit [par]faire». (Gen. 2: 3)

La bénédiction de l’Eternel achève le processus complexe de la Création et ne peut être octroyée à l’Humanité que si celle-ci aspire à construire un monde meilleur fondé sur l’égalité et la justice. «Parfaire le monde», c’est cela que l’Eternel attend de l’Homme.

Moïse, suivant l’exemple de l’Eternel lors de la Création de l’Univers, ne bénit les Hébreux qu’après s’être effectivement rendu compte que ceux-ci avaient bel et bien suivi l’injonction divine

ש«וַיַּרְא מֹשֶׁה אֶת-כָּל-הַמְּלָאכָה וְהִנֵּה עָשׂוּ אֹתָהּ כַּאֲשֶׁר צִוָּה יְהוָה כֵּן עָשׂוּ וַיְבָרֶךְ אֹתָם מֹשֶׁה» (שמות לט: מג).ש

«Moïse considéra tout le travail: or ils l’avaient exécuté conformément aux prescriptions du Seigneur. Et Moïse les bénit». (Exode. 39: 43)

Le commentateur Rachi (1040-1105) interprète la bénédiction de Moïse comme étant l’expression de la Volonté divine remplissant le cœur des hommes:

« Que ce soit Sa volonté que la chekhina repose sur l’œuvre de vos mains, et «que la grâce de l’Eternel, notre Elohim, soit sur nous, et établis sur nous l’œuvre de nos mains… » (Tehilim 90, 17)[2].

Les deux dernières parashot du livre de Shemot constituent l’apothéose du processus du Tikkoun HaOlam (Réparation du Monde) arrivé à son terme.

ש«וַיְכַס הֶעָנָן אֶת-אֹהֶל מוֹעֵד וּכְבוֹד יְהוָה מָלֵא אֶת-הַמִּשְׁכָּן» (שמות מ: לד).ש

«Alors la nuée enveloppa la Tente d’assignation et la majesté du Seigneur remplit le Tabernacle». (Ex. 40: 34)

L’Eternel qui voile Sa Face à Adam pour avoir refusé d’observer Son injonction – l’Eternel ne  se retire jamais du monde – se révèle, lors de la construction de la Tente du Rendez-Vous, de nouveau à la face d’Israël et des Familles de la terre.  En effet, Israël, dénommé «Adam» par les Sages d’Israël (Traité Baba Metsia 114: 2), a pour vocation de réparer la brisure de la Création. Causée par le Premier Homme, Adam, celle-ci ne peut-être réparée que par ses enfants, les fils Adam, l’Humanité. L’ensemble d’Israël, hommes et femmes en totale harmonie, témoignent, en érigeant la Tente du Rendez-Vous, de leur volonté sincère de faire une place au Divin dans un monde abandonné à ses appétits débridés, au désordre des consciences et à l’indifférence totale face aux génocides que nous croyions d’un temps révolu.  Ainsi, toutes les fois où, comme à l’ère du déluge, le règne de la mort et du désordre semble l’emporter, l’absence du Nom divin se fait criante. Non point que l’Eternel se taise face à la tyrannie des hommes, mais son absence témoigne de son refus absolu de cautionner l’action génocidaire de Ses propres créatures:

 ש «וַיֹּאמֶר מֶה עָשִׂיתָ קוֹל דְּמֵי אָחִיךָ צֹעֲקִים אֵלַי מִן-הָאֲדָמָה» (בראשית ד: י).ש

«Il [Absence du Nom divin] dit (Caïn) : ‘Qu’as-tu fait! Le cri des sangs de ton frère s’élèvent, jusqu’à moi, de la terre». (Gen. 4: 10).

ש«וַיִּמַח אֶת-כָּל-הַיְקוּם אֲשֶׁר עַל-פְּנֵי הָאֲדָמָה» (בראשית ז: כג)ש

«Il (Absence du Nom divin) effaça toutes les créatures qui étaient sur la face de la terre» (Gen. 7: 23)

L’Humanité sera-t-elle capable, tels les fils d’Israël, de reconstruire un espace au Divin à ce monde qui, brisé et écartelé de toutes parts, n’aspire plus qu’à cela?

 

[1] Parashot VaYakel- Pekoudey, Exode 35: 1- 40: 38

[2] Ce psaume est l’un des onze attribué à Moise (Tehilim 90 à 100).

Si l’étude du TaNaKh vous fait rêver, n’hésitez pas à me joindre:

hebreubiblique@gmail.com

Au plaisir de vous retrouver,

Shabbat shalom!

,Avec toutes mes amitiés

Haïm Ouizemann

 

Ce contenu a été publié dans Lectures bibliques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 Responses to Parashot VaYakel- Pekoudey, L’Attente du Rendez-Vous

  1. Isabelle Houtmann dit :

    Shalom Haiim Ouizmann,ma soeur et moi avons eu connaissance de vtr blog par Daniel Steen et ns aimerions beaucoup vs rencontrer.Nos neveux habitent le kibbouzt Magen près d ofakim et ns allons passer pessah chez eux et eux aussi aimeraient vs connaitre…Est il donc possible de se fixer un rdv a ashdod??? Q l Adon de Tts les Gloires vs multiplient Ses Brahot…Elisheva Houtmann..

    L’hébreu biblique –

  2. cathou dit :

    «  »‘Tous les arbres du jardin, tu peux t’en nourrir; mais l’arbre de la science du bien et du mal, tu n’en mangeras point: car du jour où tu en mangeras, tu dois mourir!’» (Genèse 2: 16-17) » ».
    Je réfléchis, je réfléchis et plus je réfléchis (juste ciel!!) moins je vois un interdit dans cette parole.
    Il me semble que Dieu a bien prévu que Adam et Eve, un jour, mangeront de ce fruit. « car du jour où tu en mangeras… » il n’est pas dit: si tu en mangeais … voilà les conséquences. Il n’est pas dis: Tu ne mangeras pas…
    Non il est dit: « car du jour où tu en mangeras…. » à partir du moment où tu en mangeras.
    Ce qui dans ce cas n’est plus une désobéissance, mais une évolution de l’Humain vers le libre choix, vers sa propre responsabilité.
    L’humain se cache du Divin parce qu’il a franchi une étape qui lui donne la possibilité de se séparer du divin, de ne plus être « asservi au Divin »
    En fait l’interdiction semble plus formelle à Genèse 3;17: « tu as mangé de l’arbre dont je t’avais formellement prescrit de ne pas manger… », mais au fond, ce n’est pas un interdit, Dieu a prescrit de ne pas en manger, comme un médecin prescrit une ordonnance.. libre au patient de suivre la prescription ou pas.
    Les commandements donnés à Moïse sont des interdits très clairement exprimés: « tu ne feras pas…!!! Tu n’auras pas… Tu ne commettras pas… »

    Pour moi la désobéissance vient après la sortie de l’Éden. Le retour dans l’Éden est impossible.
    non à cause de la désobéissance, mais parce que le Jardin d’Éden est un espace clos dans lequel l’Humain n’est pas fait pour vivre; l’humain n’est pas fait, n’a pas été créé pour vivre parfait dans un lieu parfait, à l’abri de tout.
    L’humain est créé pour vivre avec ses qualités, ses défauts, ses désirs. Dieu demande, exige de l’Humain d’avoir la maîtrise, le contrôle de ses désirs, d’être responsable de ses actes, de ses désirs .
    Il est à remarquer que ce n’est qu’une fois sorti de l’Éden que l’humain se reproduit.

    «  » »L’Eternel s’«éclipse» du processus créatif afin que Ses créatures poursuivent Son Œuvre: » » »
    Oui et pourtant Non je ne dirai pas ça, je penserai plutôt que l’Éternel poursuit le processus créatif…… éternellement, la création continue encore de nos jours à évoluer, se transformer, sans l’intervention humaine. Certes l’humain intervient beaucoup sur cette création, mais jusqu’à quel point un arbre a besoin de l’humain pour bourgeonner au printemps, pour donner ses fruits et se reposer durant l’hiver??? le pissenlit a t’il besoin de l’humain pour sortir de terre le moment venu? le volcan, le tremblement de terre, le jour, la nuit, la pluie, le soleil…. ont-ils besoin de l’humain?? Le chat, l’oiseau, le poisson ont-ils besoin de l’humain???
    Mais il confie sa création, OUI!! l’Humain devra rendre compte de chaque vie prise, de chaque dégradation causée….. et notre négligence peut nous coûter cher à nous, à nos descendants, car l’Éternel n’a rien abandonné, n’a rien donné, tout lui appartient!

  3. cathou dit :

    L’interdit de consommer de l’arbre de vie… je ne le trouve pas.
    Genèse 2;9 Dieu fit germer les arbres, dont l’arbre de vie et l’arbre de la connaissance du bonheur et du malheur.
    Genèse 2;17: dieu prescrit à l’homme qu’à partir du moment où il mangera de l’arbre de la connaissance il deviendra mortel… mais Dieu ne parle pas de l’arbre de vie.
    L’arbre de vie ne ré apparaît qu’à Genèse 4;22. Dieu dit que l’humain est devenu comme lui, un des leurs, il ne faudrait pas qu’il tende la main vers l’arbre de vie, il ferme les portes du jardin, de cet arbre qu’il fait garder, qu’il rend inaccessible;
    Au fond l’humain est créé pour « faire »; « agir » OUI, et son 1er acte est de tendre la main vers l’arbre de la connaissance du bonheur et du malheur…. acte qui conduit à une prise de conscience, puis à une responsabilité. L’humain n’est pas créé pour avoir accès à l’arbre de vie, contrairement aux Dieux, à Dieu, au divin.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.