Shabbat HaGadol, l’agneau de la Délivrance

Au soir du 14 Nissan, tout  Israël réuni en famille va s’apprêter à revivre la Sortie d’Egypte. Ce temps historique de délivrance sans aucun autre pareille dans l’Histoire de l’Humanité est précédé par le Shabbat HaGadol. Que recouvre ce terme de Shabbat HaGadol? Pourquoi l’adjectif «Gadol» («Grand») se décline-t-il en hébreu au genre masculin, alors que le shabbat est au féminin en hébreu? On aurait attendu un accord au féminin: «Guedolah»- «HaShabbat HaGuedolah»!

Certains commentateurs enseignent que l’adjectif au masculin «Gadol» se rapporterait au substantif masculin en hébreu Jour «יוֹם» («Yom») qui, dans l’expression «Shabbat HaGadol», est sous-entendu:

ש«זָכוֹר אֶת-יוֹם הַשַּׁבָּת לְקַדְּשׁוֹ» (שמות כ: ז)ש

«Tu dois te souvenir du Jour du Shabbat pour le sanctifier». (Ex. 20: 7)

En effet, en ce Jour de Shabbat, le dix du mois de Nissan, le premier des mois de l’année hébraïque, l’Eternel enjoint à l’ensemble de la communauté d’Israël de prendre un agneau:

ש«דַּבְּרוּ אֶל-כָּל-עֲדַת יִשְׂרָאֵל לֵאמֹר בֶּעָשֹׂר לַחֹדֶשׁ הַזֶּה וְיִקְחוּ לָהֶם אִישׁ שֶׂה לְבֵית-אָבֹת שֶׂה לַבָּיִת» (שמות יב: ג).ש

«Parlez à toute la communauté d’Israël en ces termes: Au dixième jour de ce mois, que chacun se procure un agneau pour sa famille paternelle, un agneau par maison» (Exode 12: 3).

Cet agneau, agent fédérateur,  va ainsi cristalliser autour de lui les Hébreux pour les doter d’une conscience commune visant à reconstruire une identité brisée.  Le dessein de l’Eternel est d’amener les «Beney Israël» («בְּנֵי יִשְׂרָאֵל» «fils d’Israël») à se constituer en «Adat Israël», «עֲדַת יִשְׂרָאֵל», «communauté-témoin» de la gloire divine parmi les nations.

Effectivement, en Egypte, après la disparition de Yossef, leur corps social et spirituel est complètement atomisé avec leur dispersion dans toute l’Egypte. Aussi, l’union retrouvée parmi les Hébreux s’avère fondamentale dans le processus conduisant à la naissance du peuple d’Israël.

Les esclaves hébreux, dépouillés de leur propre identité après leur dispersion, affirment, par la consommation de l’agneau idolâtré par les Egyptiens, leur volonté de se libérer mentalement et spirituellement du joug de la civilisation égyptienne, de la maison d’esclaves. Brisant les chaînes de leur aliénation, Israël uni en un seul peuple peut désormais marcher vers la Liberté promise par l’Eternel au Patriarche Avraham (Genèse 15: 13-14).

Les fils d’Israël formant désormais un  peuple à part entière sont aptes à entrer en Erets Israël. La date à laquelle s’effectue l’entrée en Canaan s’avère être également le dix Nissan:

ש«וְהָעָם עָלוּ מִן-הַיַּרְדֵּן בֶּעָשׂוֹר לַחֹדֶשׁ הָרִאשׁוֹן וַיַּחֲנוּ בַּגִּלְגָּל בִּקְצֵה מִזְרַח יְרִיחוֹ» (יהושע ד: יט).ש

«Ce fut le dix du premier mois que le peuple sortit du Jourdain; il établit son camp à Ghilgal, à l’orient de Jéricho». (Josué 4: 19)

Le sacrifice de l’agneau pascal consommé en famille marque le renouvellement de l’Alliance «entre les morceaux» (Genèse 15) conclue avec le Patriarche Avraham et vise à rappeler au monde que la puissance d’Israël réside en sa pleine confiance en l’Eternel. Ce Shabbat HaGadol, le Shabbat de la grandeur d’Israël, témoin vivant de la grandeur divine,  enseigne que la détermination et la non-violence finissent par faire plier la «superpuissance» de l’époque, l’Egypte pharaonique. Israël révolutionne le Monde en valorisant et révélant la puissance de la résistance non-violente face au pouvoir du diktat et ce bien avant que les thèses sur la désobéissance civile d’Henry David Thoreau ne soient diffusées en Occident et n’inspirent également le Mahatma Gandhi.  A la date du 6 avril 1930, le Mahatma Gandhi, après une marche éreintante de 386 km, atteint le bord de l’océan indien. Il y recueille dans ses mains une poignée de sel. Par ce simple geste mais hautement symbolique, Mahatma Gandhi défie la toute-puissance britannique qui détient, alors, le monopole sur la distribution du sel. Inspiré par la Satyagraha «étreinte de la vérité», le Mahatma Gandhi, la «grande âme», érige, lors de la «Marche du Sel», la pratique du principe de la non-violence et de désobéissance civile qui finalement causera le déclin de l’Empire britannique.

La grandeur n’est donc plus seulement celle du jour du Shabbat mais celle aussi d’Israël qui, en ce dix du mois de Nissan, s’affirme comme un peuple uni et confirme ainsi sa vocation suprême de témoin de l’Eternel, la Source de la Création et de la Rédemption du Monde. Ce Shabbat fait éclater au grand jour la grandeur du peuple d’Israël qui, à l’image de la lune, arrive à son apogée le quatorze Nissan. L’Eternel ordonne à Israël de consommer l’agneau sans en briser un seul de ses os:

ש«בְּבַיִת אֶחָד יֵאָכֵל לֹא-תוֹצִיא מִן-הַבַּיִת מִן-הַבָּשָׂר חוּצָה וְעֶצֶם לֹא תִשְׁבְּרוּ-בוֹ»ש

«Il sera consommé dans une même maison, tu ne transporteras rien de sa chair au dehors et vous n’en romprez pas un seul os» (Exode 12: 46).

Quel sens peut recouvrir cette injonction?

Il ne sied guère à Israël, voué à devenir un peuple saint et un royaume de prêtres, de consommer la moelle contenue dans les os de l’animal[1], «attitude réservée aux chiens… C’est la raison pour laquelle nos Sages enseignent: ‘l’Eternel désirant purifier Israël a multiplié le nombre de lois et d’injonctions pour Israël[2]… car la pratique de bonnes actions nous encourage à devenir de meilleurs êtres».

Autrement dit, la transformation du Monde -le Tikkoun HaOlam- commence par notre propre transformation intérieure! Israël aspire avant tout à construire un nouveau modèle de société qui, fondée sur l’équité, éclairera la face de l’Univers.

ש«וְאֶעֶשְׂךָ לְגוֹי גָּדוֹל וַאֲבָרֶכְךָ וַאֲגַדְּלָה שְׁמֶךָ; וֶהְיֵה בְּרָכָה» (בראשית יב: ב).ש

«Je te ferai devenir une grande nation; je te bénirai, je grandirai ton nom, alors que tu deviennes source de bénédiction». (Gen. 12: 2)

[1]Selon le Sefer Ha’Hinoukh Mitsva 16.

[2] Talmud de Babylone, Traité Makkot 23: 2.

Si l’étude du TaNaKh vous fait rêver, n’hésitez pas à me joindre:

hebreubiblique@gmail.com

Au plaisir de vous retrouver,

Shabbat shalom!

,Avec toutes mes amitiés

Haïm Ouizemann

Ce contenu a été publié dans Lectures bibliques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 Responses to Shabbat HaGadol, l’agneau de la Délivrance

  1. Dessalle dit :

    Bonjour Mr Haïm Ouizmann, j’ai déjà laissé 2 commentaires, je ne sais si vous les recevrez alors maintenant que je trouve cet emplacement je vous écris à nouveau. Je suis Emmanuelle-Elisabeth Dessalle, avec mon mari nous avons beaucoup aimé la leçon de mardi soir. Comment démarrer ? car ne ignorons tout. Par ailleurs, Pouvez-vous me redonner les références de la bible qui vous semble la mieux traduite. Merci beaucoup et belles fêtes de Pessah.
    Amitié,
    Em Eli et René Dessalle

  2. MIMOUNI HENRI MEYER dit :

    HAZAK OU BAROUKH. SHABBAT HAGADOL MEVORAKH. 36. MARC AMEN. Y ACHIR DIDIER. LION DE JUDAH. HAG PESSAH KCHERE VE SAMEAH.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.