Jérusalem, le mont Moriah

Jérusalem, le mont Moriah (© Photo: Haïm Ouizemann )

Jérusalem, le mont Moriah (© Photo: Haïm Ouizemann )

Selon la Tradition biblique, le mont Moriah est identifié à la Cité de Jérusalem au lieu même où le roi Shlomo (Salomon) édifia le Temple:

ש«וַיָּחֶל שְׁלֹמֹה לִבְנוֹת אֶת-בֵּית-יְהוָה בִּירוּשָׁלִַם בְּהַר הַמּוֹרִיָּה אֲשֶׁר נִרְאָה לְדָוִיד אָבִיהוּ אֲשֶׁר הֵכִין בִּמְקוֹם דָּוִיד, בְּגֹרֶן אָרְנָן הַיְבוּסִי» (דה »ב, ג: א).ש

«Salomon commença à bâtir la maison du Seigneur à Jérusalem, sur le mont Moriah; là, [le Seigneur] était apparu à son père David, qui avait fixé son choix sur l’emplacement lui appartenant dans l’aire d’Ornan, le Jébuséen». (II Chroniques 3: 1).

L’on comprend donc, selon le récit de la ligature d’Isaac (Akedat Its’hak), que le mont Moriah mentionné dans le livre de la Genèse est une allusion à la future Jérusalem:

ש«וַיֹּאמֶר קַח-נָא אֶת-בִּנְךָ אֶת-יְחִידְךָ אֲשֶׁר אָהַבְתָּ אֶת-יִצְחָק וְלֶךְ-לְךָ אֶל-אֶרֶץ הַמֹּרִיָּה וְהַעֲלֵהוּ שָׁם לְעֹלָה עַל אַחַד הֶהָרִים אֲשֶׁר אֹמַר אֵלֶיךָ.» (בראשית כב: ב).ש

«II [L’Eternel] reprit « Prends ton fils, ton fils unique, celui que tu aimes, Isaac; achemine-toi vers la terre de Moriah et là offre-le en holocauste sur une montagne que je te désignerai.» (Gen. 22: 2)

Les Sages d’Israël, se fondant sur la polysémie du nom Moriah (מֹּרִיָּה) proposent trois interprétations:

  • Moriah aurait pour racine verbale י. ר. ה. (Y. R. H) signifiant «Enseigner» la Torah.

ש«כִּי מִצִּיּוֹן תֵּצֵא תוֹרָה וּדְבַר-יְהוָה מִירוּשָׁלִָם» (ישעיהו ב: ג).ש

«…car c’est de Sion que sort l’Enseignement [la Torah] et de Jérusalem la Parole du Seigneur. (Isaïe 2: 3)

Les Nations finiront par monter à Jérusalem, la source de la Parole divine dont les eaux revivifiantes seront partagées par le peuple d’Israël.

  • Moriah est proche du substantif hébreu MOR -«myrrhe», מוֹרׁׁׁׁׁׁׁׁ ׁׁ- qui rappelle l’encens offert sur l’autel intérieur.ׁ

ש«וְאַתָּה קַח-לְךָ בְּשָׂמִים רֹאשׁ מָר-דְּרוֹר» (שמות ל: כג).ש

«Tu prendras aussi des aromates de premier choix: myrrhe franche» (Ex. 30: 23).

 

  • Moriah aurait également pour racine hébraïque י. ר. א.(Y. R. A; «craindre»).  Jérusalem est ainsi le lieu d’où émane la crainte référencielle qu’Israël et les Nations éprouvent à l’égard de l’Eternel.

La vocation d’Israël à Jérusalem consiste à unir ces trois pôles en un seul faisceau: l’Enseignement, le dévouement à l’autre et la crainte révérencielle.

Si l’étude du TaNaKh vous fait rêver, n’hésitez pas à me joindre:

hebreubiblique@gmail.com

Au plaisir de vous retrouver,

Bon  anniversaire Jérusalem!

,Avec toutes mes amitiés

Haïm Ouizemann

Ce contenu a été publié dans Lectures bibliques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 Responses to Jérusalem, le mont Moriah

  1. desmet andre dit :

    MERCI POUR CE CADEAU ET VOTRE DEVOUEMENT

  2. La visite de Donald Trump au Kotel serait-elle prémonitoire ? En tous cas, il est frappant de constater combien il était ému, recueilli, et probablement touché par l’Esprit de l’Eternel. Baroukh HaShem

  3. cathou dit :

    cette 1ère Maison du Seigneur, construite environ 10siècles avant Jésus-Christ, ne devait pas être très grande, mais sans aucun doute somptueuse si on lit le descriptif Biblique.
    Consacré au Dieu UN, ce lieu balaie le polythéisme des peuples environnant. Certes Salomon va épouser, selon les besoins politiques, une ou plusieurs femmes polythéistes… Ce qui ne fait pas de ce lieu, un lieu de partage de religions polythéistes et monothéiste. quand à l’Islam il lui faudra encore qq siècles pour apparaître.

    Il est regrettable que le Mont du Temple ne soit, aujourd’hui, uniquement réservé aux musulmans.
    Ce Haut Lieu Saint du Monothéisme, avant tout JUIF, se doit d’être accessible à tous, selon les rites juifs.

    LONGUE VIE à ISRAËL, un jour le Temple reprendra sa place de phare monothéiste.

  4. Raphael ELIAS dit :

    Ledebut

  5. Raphael ELIAS dit :

    Le debut decette semaine anniversaire de JERUSALEM a ete riche en evenements denses , concentres , condenses , se deroulants au pas de charge ne nous laissant pas le temps de reprendre notre souffle . L’emotion , la chaleur humaine , et la determination du President TRUMP rejaillissaient sur tous les participants en les galvanisant et ouvrant la porte a tous les espoirs . Lepremier vol direct entre RIAD et TEL-AVIV , inaugure par le 45e President americain , a permis a NATANYAHOU d’entrevoir un vol direct d’un Premier ministre israelien de TEL-AVIV a RIAD . La main ouverte tendue de NATANYAHOU au President plestinien ABBAS et reciproquement pour des negociations directes est deja un premier signe de degel . La determination de constituer une coalition contre les mouvements terroristes et l’arret de leurs financements , en ne les considerant plus comme des heros mais comme des  » loosers  » , de minables perdants ,est egalement un autre signe important . Un debut de semaine dense en symboles , dans l’atmosphere inspiree de HAR HAMORIAH , qui nous laissent presager une grande esperance sur le chemin de la PAIX .

  6. Alicia Fernandez Soria dit :

    Merci Haim pour votre travail, c’est toujours tellement enrichissant…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.