Parashat VaYetse, Jacob, la Pierre fondatrice d’Israël   

La pierre de fondement sous le Dôme du Roc à Jérusalem

La pierre de fondement sous le Dôme du Roc à Jérusalem

 

 

 

 

 

Jacob fuit son frère Esaü. Epuisé, il se couche en un lieu que la source biblique définit comme le Lieu par excellence:

יא וַיִּפְגַּע בַּמָּקוֹם וַיָּלֶן שָׁם כִּי-בָא הַשֶּׁמֶשׁ וַיִּקַּח מֵאַבְנֵי הַמָּקוֹם וַיָּשֶׂם מְרַאֲשֹׁתָיו וַיִּשְׁכַּב בַּמָּקוֹם הַהוּא. (בראשית כח: יא).ש

11 Il arriva à l’endroit où il établit son gîte, parce que le soleil était couché. Il prit une des pierres de l’endroit, en fit son chevet et passa la nuit dans ce lieu. (Gen. 28: 11)[1]

Ainsi, dans ce verset, le terme «מָקוֹם, MaKoM» – «Lieu, Endroit» figure à trois reprises. De quel «endroit» s’agit-il?

Le livre des Prophètes -Nevi’im répond à cette interrogation:

י וְשַׂמְתִּי מָקוֹם לְעַמִּי לְיִשְׂרָאֵל וּנְטַעְתִּיו וְשָׁכַן תַּחְתָּיו וְלֹא יִרְגַּז עוֹד וְלֹא-יֹסִיפוּ בְנֵי-עַוְלָה לְעַנּוֹתוֹ כַּאֲשֶׁר בָּרִאשׁוֹנָה (שמואל ב, ז: י).ש

 10 J’ai assigné à mon peuple Israël un lieu [מָקוֹם MaKoM] où je l’ai implanté, et où il se maintiendra et ne sera plus inquiété; et des gens pervers ne le molesteront plus comme précédemment. (II Samuel 7: 10)

C’est en ce Lieu que l’on bâtira la Maison de l’Eternel, qui est le Temple de Jérusalem:

יג הוּא יִבְנֶה-בַּיִת לִשְׁמִי וְכֹנַנְתִּי אֶת-כִּסֵּא מַמְלַכְתּוֹ עַד-עוֹלָם. (שמואל ב, ז: יג).ש

13 C’est lui qui édifiera un temple en mon honneur, et j’assurerai à jamais le trône de sa royauté. (II Samuel 7: 13)

Jacob, surpris de sa brusque rencontre avec le Divin (Genèse 28: 17), découvre qu’il a touché ce qu’il appelle la «Porte du ciel», ouvrant sur «la Maison du Tout-Puissant»:

יז וַיִּירָא וַיֹּאמַר מַה-נּוֹרָא הַמָּקוֹם הַזֶּה  אֵין זֶה כִּי אִם-בֵּית אֱלֹהִים וְזֶה שַׁעַר הַשָּׁמָיִם. (בראשית כח: יז).ש

17 Et, saisi de crainte, il ajouta: « Que ce lieu est redoutable! ceci n’est autre que la Maison du Tout-Puissant et c’est ici la Porte du ciel. » (Genèse 28: 17).

Que révèle la dénomination «מָּקוֹם MaKom» assimilée au lieu où fut construit la «Maison du Tout-Puissant», le Temple?

La racine verbale du substantif MaKoM, מָקוֹם , ק.ו.ם. – K. Ou.M. («se lever»), indique le lien particulier qui existe entre un être humain et la terre, l’endroit où il habite: un lien très fort, imprescriptible et inaliénable, qui permet à l’être humain d’être un Homme debout. Effectivement, l’Homme (אָדָם, Adam) est tiré de la Terre (אֲדָמָה, Adamah), sa Mère nourricière. Or, Jacob ajoute à ce terme de MaKoM, מָקוֹם  celui de בֵּית אֱלֹהִים, «Maison du Tout-Puissant», ce qui en fait un lieu tout particulier, car ce lieu correspond très exactement au lieu même où réside l’Eternel:

יב כִּסֵּא כָבוֹד מָרוֹם מֵרִאשׁוֹן- מְקוֹם מִקְדָּשֵׁנוּ. (ירמיהו יז: יב).ש

12 C’est un trône glorieux, sublime de toute éternité, que le lieu de notre sanctuaire! (Jérémie 17: 12)

ל וְשָׁמַעְתָּ אֶל-תְּחִנַּת עַבְדְּךָ וְעַמְּךָ יִשְׂרָאֵל, אֲשֶׁר יִתְפַּלְלוּ אֶל-הַמָּקוֹם הַזֶּה וְאַתָּה תִּשְׁמַע אֶל-מְקוֹם שִׁבְתְּךָ אֶל-הַשָּׁמַיִם וְשָׁמַעְתָּ וְסָלָחְתָּ. (מלכים א, ח: ל).ש

30 Oui, tu entendras les supplications de ton serviteur et de ton peuple Israël, adressées en ce lieu; du lieu de ta résidence, tu les écouteras et tu pardonneras. (I Rois 8: 30)

Ainsi, ce lieu précis, le מְקוֹם שִׁבְתּוֹ , le lieu de Sa résidence, possède la particularité, le pouvoir de redresser spirituellement et physiquement le peuple d’Israël, et, avec lui, l’Humanité. Le prophète Isaïe réconforte le royaume de Juda en lui annonçant la «résurrection» de Jérusalem (תְקוּמָה  TeKouMah: Lev. 26: 37), peu de temps avant qu’il ne connaisse le sort tragique du Royaume du Nord:

טז לָכֵן כֹּה אָמַר אֲדֹנָי יְהוִה הִנְנִי יִסַּד בְּצִיּוֹן אָבֶן אֶבֶן בֹּחַן פִּנַּת יִקְרַת מוּסָד מוּסָּד הַמַּאֲמִין לֹא יָחִישׁ. (ישעיהו כח: טז).ש

16 Mais ainsi a parlé le Seigneur, l’Eternel: Voici, je vais, dans Sion, ériger une pierre de fondation, une pierre d’introspection, une précieuse pierre d’angle solidement fondée; quiconque s’y appuiera ne se hâtera pas en urgence (Isaïe 28: 16).

Cette pierre est celle sur laquelle Jacob fait reposer sa tête. Effectivement, un point grammatical nous le confirme: ainsi qu’il est écrit, הִנְנִי יִסַּד – «je fonderai». Or, le sujet, הִנְנִי, est à la première personne du futur au singulier, tandis que le verbe, lui, est à la troisième personne du singulier au futur:  יִסַּד – «il fondera»[2]. L’on pourrait traduire: Me voici – cette pierre qu’il fondera à Sion. Qui a fondé la pierre? – Jacob:

יד וַיַּצֵּב יַעֲקֹב מַצֵּבָה בַּמָּקוֹם אֲשֶׁר-דִּבֶּר אִתּוֹ מַצֶּבֶת אָבֶן וַיַּסֵּךְ עָלֶיהָ נֶסֶךְ וַיִּצֹק עָלֶיהָ שָׁמֶן.  (בראשית לה: יד).ש

14 Jacob érigea un monument à l’endroit où il lui avait parlé, un monument de pierre; il fit couler dessus une libation et y répandit de l’huile. (Gen. 35: 14)

Ainsi, la pierre érigée Jacob représente de fait la Présence Divine, la Shekhina, symbolisée par les deux Tables de pierre de l’Alliance, du Témoignage:

כא וָאָשִׂם שָׁם מָקוֹם לָאָרוֹן אֲשֶׁר-שָׁם בְּרִית יְהוָה אֲשֶׁר כָּרַת עִם-אֲבֹתֵינוּ בְּהוֹצִיאוֹ אֹתָם מֵאֶרֶץ מִצְרָיִם. (מלכים א, ח: כא).ש

21 et j’ai assigné un lieu à l’arche où repose l’alliance de l’Eternel, celle qu’il fit avec nos pères lorsqu’il les eut tirés du pays d’Egypte. » (I Rois 8: 21)

C’est effectivement la Présence Divine, la Shekhina, qui est appelée à être redécouverte comme un «cœur de chair», au moment où l’Homme aura lui-même transformé son «cœur de pierre» en «cœur de chair»:

כו וַהֲסִרֹתִי אֶת-לֵב הָאֶבֶן, מִבְּשַׂרְכֶם, וְנָתַתִּי לָכֶם, לֵב בָּשָׂר. (יחזקאל יא: יט; לו: כו).ש

26 j’enlèverai le cœur de pierre de votre sein et je vous donnerai un cœur de chair. (Ezéchiel 11: 19; 36: 26).

Or, le «cœur de chair» de l’Humanité se trouve au sein de l’Alliance établie entre l’Eternel et Son peuple, Alliance toujours renouvelée, initiée déjà au temps des Patriarches, en particulier avec Jacob, Alliance conclue en ce même lieu de la Présence Divine, en ce lieu, en cette terre où Jacob a érigé sa pierre, où la bénédiction que Jacob a reçue rejaillit sur l’ensemble des Nations:

יג וְהִנֵּה יְהוָה נִצָּב עָלָיו, וַיֹּאמַר, אֲנִי יְהוָה אֱלֹהֵי אַבְרָהָם אָבִיךָ, וֵאלֹהֵי יִצְחָק; הָאָרֶץ, אֲשֶׁר אַתָּה שֹׁכֵב עָלֶיהָ לְךָ אֶתְּנֶנָּה, וּלְזַרְעֶךָ. יד וְהָיָה זַרְעֲךָ כַּעֲפַר הָאָרֶץ וּפָרַצְתָּ יָמָּה וָקֵדְמָה וְצָפֹנָה וָנֶגְבָּה וְנִבְרְכוּ בְךָ כָּל-מִשְׁפְּחֹת הָאֲדָמָה וּבְזַרְעֶךָ. (בראשית כח: יג-יד).ש

13 Puis, l’Éternel apparaissait au sommet et disait: « Je suis l’Éternel, le Dieu d’Abraham ton père et d’Isaac; cette terre sur laquelle tu reposes, je te la donne à toi et à ta postérité. 14 Elle sera, ta postérité, comme la poussière de la terre; et tu déborderas au couchant et au levant, au nord et au midi; et toutes les familles de la terre seront bénies par toi et par ta postérité. (Gen. 28: 13-14).

C’est ce même lieu qu’Israël recouvre en 1967 (sauf le Mont du Temple, rendu à la Jordanie par Moshé Dayan), conformément à l’Alliance conclue avec Jacob et renouvelée d’âge en âge:

ג וְהָיָה בַיּוֹם-הַהוּא אָשִׂים אֶת-יְרוּשָׁלִַם אֶבֶן מַעֲמָסָה לְכָל-הָעַמִּים כָּל-עֹמְסֶיהָ שָׂרוֹט יִשָּׂרֵטוּ (זכריה יב: ג).ש

3 En ce jour, je ferai de Jérusalem une pierre lourde à soulever pour toutes les nations; tous ceux qui voudront la soulever s’écorcheront cruellement. (Zacharie 12: 3).

Or, ce lieu de la Présence Divine, ce lieu de l’Alliance, des Tables du Témoignage, Jacob lui donne un nom: «Beit El», «la Maison du Tout-Puissant»:

יט וַיִּקְרָא אֶת-שֵׁם-הַמָּקוֹם הַהוּא בֵּית-אֵל וְאוּלָם לוּז שֵׁם-הָעִיר לָרִאשֹׁנָה. (בראשית כח: יט).ש

19 Il appela cet endroit Béthel; mais Louz était d’abord le nom de la ville. (Genèse 28: 19)

Mais ce lieu possédait déjà un nom: «Louz». C’est avec ce nom de Louz que Jacob-Yaakov s’adresse à son fils Yossef. Pourquoi?

ג וַיֹּאמֶר יַעֲקֹב אֶל-יוֹסֵף אֵל שַׁדַּי נִרְאָה-אֵלַי בְּלוּז בְּאֶרֶץ כְּנָעַן וַיְבָרֶךְ אֹתִי. ד וַיֹּאמֶר אֵלַי הִנְנִי מַפְרְךָ וְהִרְבִּיתִךָ וּנְתַתִּיךָ לִקְהַל עַמִּים וְנָתַתִּי אֶת-הָאָרֶץ הַזֹּאת לְזַרְעֲךָ אַחֲרֶיךָ אֲחֻזַּת עוֹלָם. (בראשית מח: ג-ד). ש

3 Et Jacob dit à Joseph: « Le Dieu tout-puissant m’est apparu à Louz, au pays de Canaan et m’a béni. 4 Il m’a dit: « Je veux te faire croître et fructifier et je te ferai devenir une multitude de peuples; et je donnerai ce pays à te postérité ultérieure, comme possession perpétuelle. » (Genèse. 48: 3-4)

Le nom de Louz signifie à la fois «Noisetier», riche de fruits à l’écorce dure (Genèse 30: 37) et «atlas», la première vertèbre cervicale qui, selon les Sages d’Israël, reste inaltérable et indestructible même après la mort. Ainsi, grâce à l’Alliance contractée depuis les Patriarches jusqu’à nos jours, et renouvelée périodiquement, Jérusalem, ce lieu de l’Alliance, reste indestructible et inaltérable au fil des siècles et des millénaires, ainsi que le peuple hébreu, qui est toujours resté fidèle à l’Alliance, et grâce à qui l’Humanité reçoit la bénédiction divine.

ו הַבָּאִים יַשְׁרֵשׁ יַעֲקֹב יָצִיץ וּפָרַח יִשְׂרָאֵל וּמָלְאוּ פְנֵי-תֵבֵל תְּנוּבָה. (ישעיהו כז: ו).ש

6 Aux temps futurs, Jacob étendra ses racines, Israël donnera des bourgeons et des fleurs, et ils couvriront de fruits la surface du globe. (Isaïe 27: 6).

 

[1] Parashat VaYetse, Genèse 28: 10- 32: 3

[2] Le texte qumrânien corrige le texte: מְיַסֵּד ou  יוֹסֵד.

 

Au plaisir de vous retrouver,

Shabbat shalom!

Avec toutes mes amitiés,

Haïm Ouizemann

Ce contenu a été publié dans Lectures bibliques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 Responses to Parashat VaYetse, Jacob, la Pierre fondatrice d’Israël   

  1. MIMOUNI dit :

    Hazak. Amen

  2. Pauline de Merode dit :

    SHALOM, HAÏM !
    Très bel article… Ce qui m’a semblé le plus inattendu, c’est l’équivalence dans le texte hébreu de pierre de fondement, à « pierre d’introspection »… Malgré la culture très différente, c’est le « gnôtis euthon » des grecs… Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les dieux…
    Pour nous, chrétiens, cette pierre « du fondement » se trouve aussi dans le bas de notre colonne vertébrale… C’est à partir d’elle que, potentiellement, nous pourrons ressusciter …
    C’est aussi une référence importante pour tous les « hermétistes » car Hermes, c’est aussi cette pierre… Merci pour cette étude

  3. frederique de CARA dit :

    Superbe!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.