Parashat Yitro, Tu seras le gardien de ton frère!

 Ley con los Diez Mandamientos

Ley con los Diez Mandamientos

La parasha Yitro, l’une des plus célèbres péricopes bibliques, relate l’évènement majeur de la Théophanie, de la révélation au mont Sinaï de l’Eternel à l’ensemble des enfants d’Israël. L’Eternel s’y révèle à travers le Don des Dix Paroles.  Ces Dix Paroles constituent le fondement du contrat spirituel et social garantissant l’indéfectible Alliance entre l’Eternel et Son peuple Israël.

La première Parole divine s’adresse en personne à chacun des fils d’Israël et, à travers Israël, l’Eternel fait preuve de miséricorde à l’égard de chacune de ses créatures. En brisant les chaînes de la servitude des Hébreux, Il prépare la rupture de celles de l’Humanité:

ב אָנֹכִי יְהוָה אֱלֹהֶיךָ אֲשֶׁר הוֹצֵאתִיךָ מֵאֶרֶץ מִצְרַיִם מִבֵּית עֲבָדִים. (שמות כ: ב).ש

2 « Je suis l’Éternel, ton Seigneur, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, d’une maison d’esclavage. (Exode 20: 2)[1]

Pourquoi l’Eternel prend-il soin de s’adresser à la deuxième personne du singulier? Quel peut être le dessein recherché par l’Eternel?

ג לֹא-תַעֲשֶׂה לְךָ פֶסֶל…

3 Tu ne te feras point d’idole…

ד לֹא-תִשְׁתַּחֲוֶה לָהֶם וְלֹא תָעָבְדֵם…

4 Tu ne te prosterneras point devant elles, tu ne les adoreras point…

ו לֹא תִשָּׂא אֶת-שֵׁם-יְהוָה אֱלֹהֶיךָ לַשָּׁוְא…

6 (3) « Tu n’invoqueras point le nom de l’Éternel ton Dieu à l’appui du mensonge…

ז זָכוֹר אֶת-יוֹם הַשַּׁבָּת לְקַדְּשׁוֹ.

7 (4) » Tu dois te souvenir du jour du Sabbat pour le sanctifier.

ח שֵׁשֶׁת יָמִים תַּעֲבֹד וְעָשִׂיתָ כָּל-מְלַאכְתֶּךָ.

8 Durant six jours tu travailleras et t’occuperas de toutes tes affaires,

ט וְיוֹם הַשְּׁבִיעִי שַׁבָּת לַיהוָה אֱלֹהֶיךָ  לֹא-תַעֲשֶׂה כָל-מְלָאכָה …

9 mais le septième jour est la trêve de l’Éternel ton Dieu: tu n’y feras aucun travail…

יא כַּבֵּד אֶת-אָבִיךָ וְאֶת-אִמֶּךָ…

11 (5) »Tu dois honorer ton père et ta mère…

יב לֹא תִרְצָח  לֹא תִנְאָף  לֹא תִגְנֹב  לֹא-תַעֲנֶה בְרֵעֲךָ עֵד שָׁקֶר.

12 (6) « Tu ne commettras point d’assassinat. (7)  » Tu ne commettras point d’adultère. (8)  » Tu ne commettras point de vol . (9) « Tu ne rendras point contre ton prochain un faux témoignage.

יג לֹא תַחְמֹד בֵּית רֵעֶךָ  לֹא-תַחְמֹד אֵשֶׁת רֵעֶךָ וְעַבְדּוֹ וַאֲמָתוֹ וְשׁוֹרוֹ וַחֲמֹרוֹ וְכֹל אֲשֶׁר לְרֵעֶךָ (שמות ג: יג).ש

13 (10) »Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain; Tu ne convoiteras point pas la femme de ton prochain, son esclave ni sa servante, son bœuf ni son âne, ni rien de ce qui est à ton prochain. » (Exode 20: 3-13).

Ce tutoiement de L’Eternel renvoie au dialogue entre le Maître du monde et Caïn:

ט וַיֹּאמֶר יְהוָה אֶל-קַיִן אֵי הֶבֶל אָחִיךָ וַיֹּאמֶר לֹא יָדַעְתִּי הֲשֹׁמֵר אָחִי אָנֹכִי. (בראשית ד: ט).ש

9 L’Éternel dit à Caïn: « Où est Abel ton frère? » Il répondit: « Je ne sais; suis-je le gardien de mon frère? » (Genèse 4: 9)

Caïn répond tout d’abord par une affirmation au passé en hébreu: «je n’ai [jamais] su» – «cela m’est indifférent»- que l’on pourrait également traduire: «Moi, Caïn, je ne te reconnais point [Toi, l’Eternel]». La seconde partie de la réponse se compose d’une interrogation remettant en cause la responsabilité personnelle de Caïn. La source biblique emploie délibérément une allitération: -« אָחִי AHi» («Mon frère») et «אָנֹכִי ANoKhi» se répondent l’un à l’autre. Ainsi, Caïn non seulement réfute toute responsabilité personnelle mais, plus grave encore, la reporte sur l’Eternel: «Toi l’Eternel, le Créateur de mon frère, n’aurais-tu point dû le protéger?» Notons à ce propos le lien étroit entre le  refus de Pharaon de reconnaître l’Eternel -le Tétragramme- et son opposition farouche à  la libération des Hébreux d’Egypte (Exode 5: 2). Les Egyptiens, comme les habitants de Sodome et Gomorrhe (Genèse 19: 25)  subiront individuellement le châtiment divin pour ne point s’être révoltés contre les exactions de Pharaon. Les Dix Paroles enseignent que nul homme ne détient le droit de légitimer le mal commis ou d’en couvrir sa portée en en rejetant l’accusation sur ses pères ou sur ses supérieurs respectifs. Ainsi, lors du Procès de Nuremberg (1946), les principaux protagonistes nazis plaideront «non-coupables» sous couvert d’avoir agi conformément aux ordres de leurs supérieurs. Les juges en décideront autrement en créant la notion de «crimes contre l’Humanité» en vertu du principe de conscience individuelle propre à chaque être humain. [2]

D’après la Torah, la faute est transmissible de père en fils (Exode 20: 4; 34: 7). Cependant, en réalité, elle ne l’est que si les générations suivantes persévèrent dans la faute de leurs pères. En effet, elle «décline» chaque génération à part, et ce, seulement jusqu’à la quatrième génération, contrairement aux pères qui font le bien, desquels l’Eternel se souvient éternellement («jusqu’à la millième génération»):

ז נֹצֵר חֶסֶד לָאֲלָפִים נֹשֵׂא עָוֺן וָפֶשַׁע וְחַטָּאָה וְנַקֵּה לֹא יְנַקֶּה פֹּקֵד עֲוֺן אָבוֹת עַל-בָּנִים וְעַל-בְּנֵי בָנִים עַל-שִׁלֵּשִׁים וְעַל-רִבֵּעִים. (שמות לד: ז).ש

7 il conserve sa faveur à la millième génération; il supporte le crime, la rébellion, la faute, mais il ne les absout point: il poursuit le méfait des pères sur les enfants, sur les petits-enfants, jusqu’à la troisième et à la quatrième descendance. » (Exode 34: 7).

Or, le prophète Ezéchiel, semblant s’opposer à la Torah, exprime en fait le sens profond caché dans la deuxième partie de ce verset: l’idée que chaque génération est responsable avant tout de ses propres fautes. Si une génération continue les fautes de ses pères, elle sera châtiée. Cependant, si elle revient à l’Eternel et s’oppose à  ses pères, les fautes de ses pères ne lui seront pas comptées.

יח אָבִיו כִּי-עָשַׁק עֹשֶׁק גָּזַל גֵּזֶל אָח וַאֲשֶׁר לֹא-טוֹב עָשָׂה בְּתוֹךְ עַמָּיו וְהִנֵּה-מֵת בַּעֲוֺנוֹ. יט וַאֲמַרְתֶּם מַדֻּעַ לֹא-נָשָׂא הַבֵּן בַּעֲוֺן הָאָב וְהַבֵּן מִשְׁפָּט וּצְדָקָה עָשָׂה אֵת כָּל-חֻקּוֹתַי שָׁמַר וַיַּעֲשֶׂה אֹתָם חָיֹה יִחְיֶה. כ הַנֶּפֶשׁ הַחֹטֵאת הִיא תָמוּת  בֵּן לֹא-יִשָּׂא בַּעֲוֺן הָאָב וְאָב לֹא יִשָּׂא בַּעֲוֺן הַבֵּן-צִדְקַת הַצַּדִּיק עָלָיו תִּהְיֶה וְרִשְׁעַת רשע (הָרָשָׁע) עָלָיו תִּהְיֶה. (יחזקאל יח: יח-כ).ש

18 Quant à son père, qui a exercé des actes d’oppression, qui a volé son frère, et n’a pas bien agi au milieu de son peuple, voici qu’il meurt pour sa faute. 19 Et vous dites: Pourquoi le fils n’a-t-il pas supporté la faute du père? C’est que le fils a pratiqué la justice et la vertu, il a observé toutes mes lois et les a pratiquées: il vivra. 20 C’est la personne qui pèche qui mourra: le fils ne portera pas la faute du père, ni le père la faute du fils; la justice du juste est imputable au juste, la méchanceté du méchant au méchant. (Ezéchiel 18: 18-20)

Les rois Saül (1080-1012 avant notre ère) et Salomon (982-930 avant notre ère) verront leur pouvoir décliner en raison de leurs fautes personnelles. David, épris de BaT Sheva,  ne pourra point fuir la justice divine. Enfreignant au moins trois interdits au cœur des Dix Paroles (la convoitise, l’adultère et la mise à mort de son fidèle général d’armée Ouria le Héthéen dont Bat Sheva était la femme), David perdra non seulement son premier fils à la naissance mais sera aussi témoin de la perte successive de l’ensemble de ses enfants, tous frappés de mort violente.

L’édification d’un «royaume de prêtres et une nation sainte» (Exode 19: 6) en Erets Israël ne pourra se réaliser que lorsque chacun, chacune s’érigera en rempart contre l’iniquité, la barbarie et le désordre social.

Jérémie, prophète solitaire, provoque essentiellement l’incompréhension, la colère et le mépris du roi, de ses conseillers et de ses proches, aussi bien que du peuple rebelle. Il constitue le rempart ultime de cette vertu et de cette justice que l’Eternel enseigna au Patriarche Avraham (Genèse 18: 19):

יח וַאֲנִי הִנֵּה נְתַתִּיךָ הַיּוֹם לְעִיר מִבְצָר וּלְעַמּוּד בַּרְזֶל וּלְחֹמוֹת נְחֹשֶׁת עַל-כָּל-הָאָרֶץ לְמַלְכֵי יְהוּדָה לְשָׂרֶיהָ לְכֹהֲנֶיהָ וּלְעַם הָאָרֶץ. (ירמיהו א: יח).ש

18 Or, dès aujourd’hui, je fais de toi une ville forte, une colonne de fer, une muraille d’airain à l’encontre de tout le pays, des rois de Juda, de ses princes, de ses prêtres et du peuple de la contrée. (Jérémie 1: 18)

Semblable à la lumière du jour, l’ampleur de la vocation qui incombe à Israël n’apparaît que progressivement. Ainsi, en préparation au Don des Dix Paroles, les Hébreux, tous unis en un même cœur, répondent:

ח וַיַּעֲנוּ כָל-הָעָם יַחְדָּו וַיֹּאמְרוּ כֹּל אֲשֶׁר-דִּבֶּר יְהוָה נַעֲשֶׂה וַיָּשֶׁב מֹשֶׁה אֶת-דִּבְרֵי הָעָם, אֶל-יְהוָה. (שמות יט: ח).ש

8 Le peuple entier répondit d’une voix unanime: « Tout ce qu’a dit l’Éternel, nous le ferons! » Et Moïse rapporta les paroles du peuple au Seigneur (Exode 19: 8)

Face à Jacob (Ya’akov) inquiet de voir son fils Benjamin (Benyamin) disparaître à jamais  en Egypte, Juda (Yehouda) prête serment à son père en se portant garant de son frère:

לב כִּי עַבְדְּךָ עָרַב אֶת-הַנַּעַר מֵעִם אָבִי לֵאמֹר  אִם-לֹא אֲבִיאֶנּוּ אֵלֶיךָ וְחָטָאתִי לְאָבִי כָּל-הַיָּמִים. (בראשית מד: לב) ש

32 Car ton serviteur (Yehouda) se porte garant de cet enfant (Benyamin) à son père, en disant: ‘Si je ne te le ramène, je serai coupable à jamais envers mon père. (Gen. 44: 32)

C’est ce puissant lien fraternel qui permettra l’édification du Temple à Jérusalem sur les territoires respectifs de Juda et Benjamin ouvrant, ainsi, la voie de la Paix aux Nations.

De cette union dans l’acceptation de l’écoute de la Parole de l’Eternel, ainsi que dans sa mise en pratique, naît la vocation de Son peuple, d’être «le gardien de son prochain», de l’Humanité!

[1] Parashat Yitro, Exode 18: 1- 20: 22

[2] Le  « procès de Tōkyō » suivra le modèle du Procès de Nuremberg.

Au plaisir de vous retrouver,

Shabbat shalom!

hebreubiblique@gmail.com

Avec toutes mes amitiés,

Haïm Ouizemann

Ce contenu a été publié dans Lectures bibliques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 Responses to Parashat Yitro, Tu seras le gardien de ton frère!

  1. Pour nous élever sur le plan spirituel, il faut prendre soin de tous nos frères, de notre prochain.C’est une façon d’aider Israël à accomplir sa mission envers son peuple et envers les nations : Seule possibilité pour un retour vers Hashem. Elevons nous par les bonnes actions, celles qui plaisent à l’E.ternel
    Toda rabba Haïm. Tes actions, ton enseignement, nous aident à vous aider.

    Bernadette Briers

    • Shalom !
      Je vois que le texte parle d’être gardien de nos frères. Qui est notre frère ? Nous savons par d’autres textes que notre frère est celui dont nous nous sommes rendus proches principalement lorsqu’il a besoin d’aide.
      En revenant à notre texte d’aujourd’hui, j’y observe que garder soi-même les commandements, la Parole divine est tacitement nécessaire pour être en mesure de devenir gardien de quelqu’un d’autre, notre frère. Ceci est, à mon sens, différent de prendre soin de nos frères dont le but de cette dernière action est de devenir proches. Mais les gens peuvent devenir proches pour faire du mal. C’est pour quoi d’après ce texte, à mon humble sens, il est nécessaire avant tout de devenir proches à l’Éternel et aussi de gardiens de Paroles/Lois divines pour nous mêmes. Ensuite oui, il serait possible d’être en conditions de devenir de gardiens de ceux auprès de qui nous devenons proches. Dans le cas contraire, le risque serait de dire : fait ce que je te dis mais pas ce que je fais ! Ceci serait de l’incohérence. Mais, la Parole divine vise à favoriser l’unité de pensée, parole, action en accord avec la Parole/Loi divine. Que l’Éternel nous aide à développer la cohérence dans l’unité et l’union avec l’Éternel et ses Lois afin de devenir de gardiens pour transmettre la Lumière reçue à nos frères! ברוך השם

  2. MIMOUNI dit :

    Hazak. Parachat Yitro : Aseret Hadibrot : Anokhi Adonay Elohekha. Lo Yiheyeh Lekha Elohim Aherim. Lo Ta’aseh Lekha Pesel. Lo Tisa Et Shem Adonay Elohekha Lashav. Zakhor Et Yom Hashabat Lekodsho. Kabed Et Avikha VeEt Imekha. Lo Tirtzah. Lo Tinaf. Lo Tignov. Lo Ta’aneh Bere’akha Ed Shaker. Lo Tahmod. AMEN. HallellouYAH. 36. Marc Amen. Y-Achir Didier. Lion de Judah. Avia. Kol Touv. Shabbat Shalom.

  3. Sonia Charbonne dit :

    Je m’accroche meme si je n’ai pas beaucoup detemps J’aspire à etre assidue de telles etude ; c’est si edifiant. Merci !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.