Parashot Aharei Mot- Quedoshim, l’Alliance du Pardon

(צילום: shutterstock)

(צילום: shutterstock)

Est-il du pouvoir du genre humain de définir la Grandeur de l’Eternel?

ו  מַה-גָּדְלוּ מַעֲשֶׂיךָ יְהוָה  מְאֹד עָמְקוּ מַחְשְׁבֹתֶיךָ. (תהלים צב: ו).ש

6 Qu’elles sont grandes tes œuvres, ô Eternel, infiniment profondes tes pensées! (Psaume 92: 6).

Nombreux sont les Sages qui prétendent que cette Grandeur se révèle à travers la contemplation des merveilles de la Création[1].  D’autres soutiennent que la Sortie des Hébreux d’Egypte témoigne de cette Grandeur face à la puissance armée de l’Egypte. Cependant, il existe un troisième motif découlant de la source biblique:

טז וְכִפֶּר עַל-הַקֹּדֶשׁ מִטֻּמְאֹת בְּנֵי יִשְׂרָאֵל וּמִפִּשְׁעֵיהֶם לְכָל-חַטֹּאתָם וְכֵן יַעֲשֶׂה, לְאֹהֶל מוֹעֵד הַשֹּׁכֵן אִתָּם בְּתוֹךְ טֻמְאֹתָם. (ויקרא טז: טז).ש

16 Il [L’Eternel] purifiera ainsi le sanctuaire des souillures des enfants d’Israël, et de leurs transgressions et de toutes leurs fautes; et il agira de même pour la Tente d’assignation, qui réside avec eux, parmi leurs souillures. (Lévitique 16: 16)[2]

Ce verset pouvant être lu de manière ambivalente laisse entendre que la Tente du Rendez-vous (donc l’Eternel y résidant) demeure parmi les impuretés des fils d’Israël! Cela implique que les Hébreux eux-mêmes ne sont point impurs, mais leurs impuretés qui ne peuvent atteindre les Hébreux dans leur intégrité, ainsi qu’il est dit:

ג קֹדֶשׁ יִשְׂרָאֵל לַיהוָה רֵאשִׁית תְּבוּאָתֹה. (ירמיהו ב: ג).  ש

3 Israël est une chose sainte, appartenant à l’Eternel, les prémices de sa récolte. (Jérémie 2: 3).

Comment l’Eternel peut-il donc résider au sein d’Israël alors que ces derniers semblent avoir abandonné la Source de la Bénédiction ?

כב כִּי אִם-תְּכַבְּסִי בַּנֶּתֶר וְתַרְבִּי-לָךְ בֹּרִית נִכְתָּם עֲוֺנֵךְ לְפָנַי נְאֻם אֲדֹנָי יְהוִה. כג אֵיךְ תֹּאמְרִי לֹא נִטְמֵאתִי אַחֲרֵי הַבְּעָלִים לֹא הָלַכְתִּי רְאִי דַרְכֵּךְ בַּגַּיְא, דְּעִי מֶה עָשִׂית בִּכְרָה קַלָּה מְשָׂרֶכֶת דְּרָכֶיהָ.  (ירמיהו ב: כב-כג).  ש

22 Quand même tu te laverais avec le nitre et que tu userais en abondance de potasse, ton crime resterait ineffaçable devant moi, dit le Seigneur, l’Eternel. 23 Comment oses-tu dire: « Je ne suis point souillée, je n’ai pas suivi les Baal! » Regarde tes courses dans la vallée, songe à ce que tu as fait, ô chamelle légère, aux allures désordonnées! (Jérémie 2: 22-23).

L’Alliance n’est jamais brisée. Les termes בֹּרִית/ «potasse» et  בִּכְרָה/ «chamelle», employés dans un sens peu élogieu, ne sont point sans rappeler respectivement les termes בְּרִית/Bérit – «Alliance» et  בְּכֹרָה /BéKhoRa – «droit d’aînesse» et la bénédiction de Jacob (Genèse 48: 14) qui donne délibérément à Ephraïm le droit d’aînesse alors qu’il est né après Menashé.

La Présence de l’Eternel chez son fils aîné a pour dessein de l’éduquer et de lui enseigner le chemin de la Vie:

יט תְּיַסְּרֵךְ רָעָתֵךְ וּמְשֻׁבוֹתַיִךְ תּוֹכִחֻךְ וּדְעִי וּרְאִי כִּי-רַע וָמָר עָזְבֵךְ אֶת-יְהוָה אֱלֹהָיִךְ וְלֹא פַחְדָּתִי אֵלַיִךְ נְאֻם-אֲדֹנָי יְהוִה צְבָאוֹת. (ירמיהו ב: יט).ש

19 Puissent tes fautes te corriger et tes désordres te devenir une leçon! Réfléchis et considère que c’est chose mauvaise et amère d’abandonner l’Eternel, ton Seigneur, et de cesser de me craindre, dit le Seigneur, l’Eternel-Tsevaot. (Jérémie 2: 19).

L’exil n’est donc plus à considérer comme un châtiment mais comme une épreuve à but éducatif visant à «épurer» Israël de sa gangue d’impuretés  et à ramener Israël vers la Source divine pour   qu’il remplisse sa vocation, à savoir glorifier le Nom de l’Eternel parmi les Nations.

יב הָלֹךְ וְקָרָאתָ אֶת-הַדְּבָרִים הָאֵלֶּה צָפוֹנָה וְאָמַרְתָּ שׁוּבָה מְשֻׁבָה יִשְׂרָאֵל נְאֻם-יְהוָה-לוֹא-אַפִּיל פָּנַי בָּכֶם  כִּי-חָסִיד אֲנִי נְאֻם-יְהוָה לֹא אֶטּוֹר לְעוֹלָם. (ירמיהו ג: יב).ש

12 Tu iras donc proclamer les paroles suivantes du côté du Nord, tu diras: Reviens, renégate, ô Israël! dit l’Eternel. Je ne ferai plus tomber mon courroux sur vous, car je suis clément, dit l’Eternel, mon ressentiment n’est pas durable. (Jérémie 3: 12).

Le terme מְשֻׁבָה  «renégate, rebelle» renferme la racine verbale ש. ו. ב. («revenir, retourner») exprimant le Retour parfait vers l’Eternel. Autrement dit, l’Eternel, malgré ses réprimandes adressées à son peuple Israël, laisse entendre que ce dernier ne s’est jamais vraiment coupé de sa racine, l’Eternel. En effet, même s’il faute, Israël n’est jamais touché jusque dans son âme par ces mêmes fautes. Rien n’est donc jamais vraiment perdu. Quand bien même Israël se serait éloigné – non point séparé – de l’Alliance conclue avec l’Eternel, l’Eternel demeurerait fidèle à sa bien-aimée Israël qui, malgré ses égarements de jeunesse, demeure «une vierge» (dans la quintessence de son âme):

לב הֲתִשְׁכַּח בְּתוּלָה עֶדְיָהּ כַּלָּה קִשֻּׁרֶיהָ וְעַמִּי שְׁכֵחוּנִי יָמִים אֵין מִסְפָּר. (ירמיהו ב: לב).ש

32 Une vierge oublie-t-elle sa parure, une fiancée ses atours? Et mon peuple m’a oublié depuis des jours sans nombre! (Jérémie 2: 32).

L’Eternel ne «couvre, כַּפֵּר» point seulement les fautes d’Israël mais les absout absolument. Il est l’Eternel qui gracie son peuple, et ce, dès qu’Il le voit revenir à lui:

יח לְכוּ-נָא וְנִוָּכְחָה יֹאמַר יְהוָה אִם-יִהְיוּ חֲטָאֵיכֶם כַּשָּׁנִים כַּשֶּׁלֶג יַלְבִּינוּ אִם-יַאְדִּימוּ כַתּוֹלָע כַּצֶּמֶר יִהְיוּ. (ישעיהו א: יח).ש

18 Oh! Venez, réconcilions-nous, dit l’Eternel! Vos péchés fussent-ils comme le cramoisi, ils peuvent devenir blancs comme neige; rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine. (Isaïe 1: 18)

L’Eternel, en vertu de l’Alliance conclue avec les Patriarches, ne peut couper le cordon ombilical qui le lie de manière indéfectible à son peuple, Israël. Ainsi, le Sage  Rabbi Abba Bar Zavda enseigne:

«חָטָא יִשְׂרָאֵל, אַף שֶֹחָטָא יִשְׂרָאֵל הוּא»

«Israël a fauté,  mais malgré sa faute il demeure Israël».

(Traité Sanhédrin 43: b; 44: a).

En effet, l’Eternel s’adressant à Josué,  lui apprend que tout Israël porte la faute d’Akhan ben Carmi (Josué 7: 20-21). Toutefois, cette faute ne remet jamais en question l’Election divine: l’Eternel ne renie point son peuple qu’il ne cesse de nommer explicitement Israël, et ce, parce qu’Israël a toujours préservé l’intégrité de son âme, ses fautes n’atteignant jamais la substance même de cette dernière!

יא חָטָא יִשְׂרָאֵל וְגַם עָבְרוּ אֶת-בְּרִיתִי אֲשֶׁר צִוִּיתִי אוֹתָם (יהושע ז: יא).ש

11 Israël a péché! Il a violé l’Alliance que je lui avais ordonnée!  (Josué 7: 11)

Ephraïm, le fils rebelle pourtant béni avant son frère Menashé par le patriarche Jacob  (Genèse 48: 14), n’en demeure pas moins le fils préféré de l’Eternel:

יט הֲבֵן יַקִּיר לִי אֶפְרַיִם אִם יֶלֶד שַׁעֲשֻׁעִים כִּי-מִדֵּי דַבְּרִי בּוֹ זָכֹר אֶזְכְּרֶנּוּ עוֹד עַל-כֵּן הָמוּ מֵעַי לוֹ-רַחֵם אֲרַחֲמֶנּוּ נְאֻם-יְהוָה. (ירמיהו לא: יט).ש

19 Ephraïm est-il donc pour moi un fils chéri, un enfant choyé, puisque, plus j’en parle, plus je veux me souvenir de lui? Oh! oui, mes entrailles se sont émues en sa faveur, il faut que je le prenne en pitié, dit l’Eternel. (Jérémie 31: 19).

Le retour à l’Eternel est motivé par l’amour, et non plus par la contrainte:

 

ד בְּחַבְלֵי אָדָם אֶמְשְׁכֵם בַּעֲבֹתוֹת אַהֲבָה וָאֶהְיֶה לָהֶם כִּמְרִימֵי עֹל עַל לְחֵיהֶם וְאַט אֵלָיו אוֹכִיל. (הושע יא: ד). ש

4 Je les ai menés avec des cordes d’humanité, avec les liens de l’amour; comme qui aurait soulevé le joug [posé] sur leurs mâchoires, ainsi ai-je été pour eux: je leur ai présenté de la nourriture. (Osée 11: 4)

 

Le Berger d’Israël n’abandonne point son troupeau. Il l’accompagne et le dirige afin que Son Nom soit grandi parmi les Nations:

כב כִּי לֹא-יִטֹּשׁ יְהוָה אֶת-עַמּוֹ בַּעֲבוּר שְׁמוֹ הַגָּדוֹל  כִּי הוֹאִיל יְהוָה לַעֲשׂוֹת אֶתְכֶם לוֹ לְעָם. (שמואל א, יב: כב).ש

22 Mais l’Eternel ne délaisse point son peuple, pour l’honneur de son saint nom, parce qu’il lui a plu de vous adopter pour son peuple. (I Samuel 12: 22)

 

[1]  La contemplation de la Nature conduit à la Crainte révérencielle face à la Grandeur infinie de l’Eternel (Maïmonide, Hil’hot Yéssodei HaTorah 2:2).

[2] Parashot Aharei Mot- Quedoshim, Lévitique 16: 1-20: 27

 

Shabbat shalom et Hag Pessah Sameah!

hebreubiblique@gmail.com

Avec toutes mes amitiés,

Haïm Ouizemann

 

Ce contenu a été publié dans Lectures bibliques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 Responses to Parashot Aharei Mot- Quedoshim, l’Alliance du Pardon

  1. Jean-Pierre Romain dit :

    Merci de envoyer tout les jour du peuple d Israël je lit tout vous été le peuple de éternel notre Dieu soiyer béni

    Obtenez Outlook pour iOS
    ________________________________

  2. cathou dit :

    Bel article Haïm.
    Cet article me parle fort, en ce moment, où nos Amis rejettent leur fille parce qu’elle a quitté son concubin violent pour un autre homme plus aimant. Quels parents aimant leur enfant peuvent ainsi le rejeter? Quels parents aimant leur enfant peuvent juger aussi durement leur enfant? Quels parents aimant leur enfant attendent des excuses pour avoir rejeter leur enfant en détresse?? je m’interroge sur l’Amour de tels parents.

    L’Éternel, à l’image des parents aimant, des parents ayant un amour véritable pour leurs enfants, sait que l’humain n’est pas parfait, qu’il doit faire des fautes pour avancer dans sa vie.
    L’Éternel ne ferme jamais sa porte; Il est présent dans la faute, le péché de l’humain, Il est présent
    dans la repentance.

  3. lebret dit :

    TODA pour et comme d’habitude, pour cet édifiant message de JPL

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.