Parashat Shofetim, Des hommes et des femmes de Paix

Menahem Begin,Anouar el-Sadate et Jimmy Carter à Camp David le 17 septembre 1978

Menahem Begin,Anouar el-Sadate et Jimmy Carter à Camp David le 17 septembre 1978

L’armée israélienne, TsaHaL, est une armée de défense. Comment cela est-il compatible avec l’état de guerre permanent qu’est censé vivre Israël, avec plusieurs pays arabes ennemis à ses frontières?

י כִּי-תִקְרַב אֶל-עִיר לְהִלָּחֵם עָלֶיהָ וְקָרָאתָ אֵלֶיהָ לְשָׁלוֹם. (דברים כ: י).ש

10 Quand tu marcheras sur une ville pour l’attaquer, tu l’inviteras à la paix.[1] (Deutéronome 20: 10).

Or, avant d’entrer en guerre, Israël doit tout faire pour maintenir la Paix. En effet, la Tora d’Israël insiste sur le principe fondamental de Paix- Shalom- שָׁלוֹם.

Pourtant, l’Eternel ordonne explicitement à Moïse, Son serviteur fidèle, de combattre le roi Si’hon l’Amoréen, avant de commencer la conquête du Pays d’Israël et l’habiter.

כד קוּמוּ סְּעוּ וְעִבְרוּ אֶת-נַחַל אַרְנֹן–רְאֵה נָתַתִּי בְיָדְךָ אֶת-סִיחֹן מֶלֶךְ-חֶשְׁבּוֹן הָאֱמֹרִי וְאֶת-אַרְצוֹ הָחֵל רָשׁ וְהִתְגָּר בּוֹ מִלְחָמָה. (דברים ב: כד).ש

24 Allez, mettez-vous en marche, et passez le torrent de l’Arnon. Vois, je livre en ton pouvoir Si’hon, roi de ‘Heshbon, l’Amorréen, avec son pays; commence par lui la conquête! Engage la guerre avec lui! (Deutéronome 2: 24)

Moïse ne réfute point la possibilité d’une guerre avec l’Amoréen, mais auparavant, prend l’initiative de la Paix:

כו וָאֶשְׁלַח מַלְאָכִים מִמִּדְבַּר קְדֵמוֹת אֶל-סִיחוֹן מֶלֶךְ חֶשְׁבּוֹן דִּבְרֵי שָׁלוֹם לֵאמֹר: (דברים ב: כו).ש

26 Et j’envoyai, du désert de Kedêmoth, une députation à Si’hon, roi de ‘Hesbon, avec des paroles de Paix (Deuteronome 2: 26)

Effectivement, Moïse tente de convaincre Si’hon que les intentions d’Israël ne visent en rien à conquérir son pays mais à le traverser pacifiquement afin d’atteindre la terre promise aux Patriarches d’Israël (Deutéronome 2: 27-29). Moïse, l’homme de la Liberté,  est conscient qu’entrer en guerre est en soi un échec. Aucune des parties ne pourra prétendre à la victoire après que des hommes, des femmes et des enfants auront perdu la vie. Tout doit être mis en œuvre afin que toute vie précieuse d’êtres innocents soit préservée! Rien n’y fait. Si’hon demeure insensible aux paroles pacifiques de Moïse et décide de répondre à ces paroles de Paix, par la guerre (Deutéronome 2: 32). Israël, contraint malgré lui de se défendre par la guerre, finit par vaincre l’ennemi.

 

Si Moïse tente vainement d’éviter la guerre avec le roi Amoréen et son peuple, c’est un homme que le roi David, dont l’histoire est semée de guerres de défense, va éviter de tuer par vengeance, sur l’intervention de sa femme. En effet, Avigaïl réussit à convaincre David de ne point se venger ni de verser le sang de son époux Naval, très riche propriétaire de troupeaux de moutons (I Samuel 25: 25-35).  Effectivement, David, désireux d’être dédommagé de la garde des troupeaux de Naval, envoie chez ce dernier dix de ses serviteurs dans l’espoir que sa requête trouvera grâce aux yeux du riche propriétaire.

ה וַיִּשְׁלַח דָּוִד עֲשָׂרָה נְעָרִים וַיֹּאמֶר דָּוִד לַנְּעָרִים עֲלוּ כַרְמֶלָה וּבָאתֶם אֶל-נָבָל וּשְׁאֶלְתֶּם-לוֹ בִשְׁמִי לְשָׁלוֹם ו וַאֲמַרְתֶּם כֹּה לֶחָי וְאַתָּה שָׁלוֹם וּבֵיתְךָ שָׁלוֹם וְכֹל אֲשֶׁר-לְךָ שָׁלוֹם. (שמואל א, כה: ה-ו).ש

5 Il [David] envoya dix serviteurs en leur disant: « Montez à Carmel, allez trouver Naval, et vous vous enquerrez, en mon nom, de sa Paix. 6 Et vous direz: Ainsi soit pour la vie! Sois en Paix, en Paix ta maison, en Paix tout ce qui t’appartient! (I Samuel 25: 5-6).

David bénit Naval par le terme שָׁלוֹם- «Paix», marchant en cela sur les traces du Patriarche Yaakov bénissant Pharaon (Genèse 47: 10).  Toutefois, Naval repousse grossièrement la requête de Moïse et renvoie avec dédain les serviteurs de David. David décide, alors, de se venger et d’assassiner Naval afin de sauver l’honneur de son nom bafoué (I Samuel 25: 13).

C’est alors qu’Avigaïl, sa femme, va intervenir pour empêcher David de commettre un assassinat:

כה אַל-נָא יָשִׂים אֲדֹנִי אֶת-לִבּוֹ אֶל-אִישׁ הַבְּלִיַּעַל הַזֶּה עַל-נָבָל כִּי כִשְׁמוֹ כֶּן-הוּא נָבָל שְׁמוֹ וּנְבָלָה עִמּוֹ וַאֲנִי אֲמָתְךָ לֹא רָאִיתִי אֶת-נַעֲרֵי אֲדֹנִי אֲשֶׁר שָׁלָחְתָּ. (שמואל א, כה: כה).ש

25 Que mon seigneur  [David] ne s’occupe pas de cet homme indigne, de Naval, car il ressemble à son nom: Naval il se nomme, et naval[2] est son caractère. Pour moi, ta servante, je n’ai pas vu les jeunes gens envoyés par mon seigneur. (I Samuel 25: 25).

Avigaïl, non seulement sauve son époux d’une mort terrible, mais encore, elle évite à David d’outrepasser l’interdit de vengeance (Lévitique 19: 18).  Personne ne peut se substituer aux lois régentant le pays:

יח שֹׁפְטִים וְשֹׁטְרִים תִּתֶּן-לְךָ בְּכָל-שְׁעָרֶיךָ אֲשֶׁר יְהוָה אֱלֹהֶיךָ נֹתֵן לְךָ לִשְׁבָטֶיךָ וְשָׁפְטוּ אֶת-הָעָם מִשְׁפַּט-צֶדֶק. (דברים טז: יח).ש

18 Tu institueras des juges et des magistrats dans toutes les villes que l’Éternel, ton Dieu, te donnera, dans chacune de tes tribus; et ils devront juger le peuple selon la justice. (Deutéronome 16: 18).

Le juge Iphta’h HaGuil’adi (Jephté de Guil’ad, Juges 11: 18-20), rappelle Moïse devant le roi Amoréen Si’hon, roi de ‘Heshbon. En effet, Jephté va déployer tous ses efforts afin d’éviter la guerre avec Ammon, en vain (Juges 11: 28):

יב וַיִּשְׁלַח יִפְתָּח מַלְאָכִים אֶל-מֶלֶךְ בְּנֵי-עַמּוֹן לֵאמֹר  מַה-לִּי וָלָךְ כִּי-בָאתָ אֵלַי לְהִלָּחֵם בְּאַרְצִי. כז וְאָנֹכִי לֹא-חָטָאתִי לָךְ, וְאַתָּה עֹשֶׂה אִתִּי רָעָה לְהִלָּחֶם בִּי: יִשְׁפֹּט יְהוָה הַשֹּׁפֵט הַיּוֹם בֵּין בְּנֵי יִשְׂרָאֵל וּבֵין בְּנֵי עַמּוֹן. (שופטים יא: יב; כז).ש

12 Puis Jephté envoya des messagers au roi des Ammonites, pour lui dire: « Qu’ai-je à démêler avec toi, que tu sois venu porter la guerre dans mon pays? »… 27 Pour moi, je ne t’ai point lésé, et tu agis mal à mon égard en me faisant la guerre. Que l’Eternel, le vrai Juge, prononce maintenant entre les enfants d’Israël et les enfants d’Ammon!  (Juges 11:12; 27)

Beaucoup plus tard, le Président égyptien Anouar el-Sadate a l’idée de se rendre dans la cité de Beer Sheva (27 mai 1979) après  avoir prononcé son discours de Paix à la Knesset à Jérusalem (20 novembre 1977).

Pourquoi choisit-il Beer-Shev’a?

La cité de Beer-Sheva constitue le modèle  et le cœur de toute Paix. C’est là que la première alliance de Paix dans le TaNaKh est conclue entre Avimelekh et Avraham, le héraut même de la Paix et de l’Alliance conclue avec l’Eternel:

לב וַיִּכְרְתוּ בְרִית בִּבְאֵר שָׁבַע וַיָּקָם אֲבִימֶלֶךְ וּפִיכֹל שַׂר-צְבָאוֹ וַיָּשֻׁבוּ אֶל-אֶרֶץ פְּלִשְׁתִּים. (בראשית כא: לב). ש

32 Lorsqu’ils eurent contracté alliance à Beer Sheva, Avimelekh se leva, ainsi que Pikol son général d’armée et ils s’en retournèrent au pays des Philistins.  (Genese 21: 32).

Cette Alliance de Paix appartient à tous ceux qui, à la suite de Moïse et de Jephté, recherchent la Paix:

טו  סוּר מֵרָע וַעֲשֵׂה-טוֹב  בַּקֵּשׁ שָׁלוֹם וְרָדְפֵהוּ. (תהלים לד: טו).ש

15 éloigne-toi du mal et fais le bien, recherche la paix et la poursuis. (Psaume 34: 15).

Ainsi, Anouar el-Sadate, en se rendant à Beer Sheva, tenait à témoigner par ce haut geste symbolique et historique son attachement à vouloir instaurer une nouvelle ère fondée sur la confiance mutuelle entre les deux peuples égyptien et israélien et à  sceller, par la même, les termes de son projet de Paix. La Paix ne se construit point d’elle-même. Elle relève de la volonté sincère d’hommes et de femmes de courage disposés à consacrer leur vie à la construction d’un monde meilleur.

En France, la grandeur de Pierre Mendès France sera d’établir, en à peine un mois[3], la Paix avec le Vietnam, le Laos et le Cambodge («Accords de Genève», 1954)[4]. Pierre Mendes France écrit: «Et voici qu’apparaît aujourd’hui une nouvelle et redoutable menace : si le conflit d’Indochine n’est pas réglé — et réglé très vite — c’est le risque de la guerre, de la guerre internationale et peut-être atomique, qu’il faut envisager.»[5] «Ne sentez-vous pas de quelles gran­des entreprises, constructives celles-là, ce pays est capable pour peu qu’une volonté commune anime enfin tous ses enfants ? »[6] Pierre Mendes France sera le grand oublié du Comité Nobel norvégien. Le refus des Etats-Unis de vouloir signer les «Accords de Genève» conduira, alors, à la très contestée guerre du Vietnam qui durera pas moins de vingt ans!

ד וְשָׁפַט בֵּין הַגּוֹיִם וְהוֹכִיחַ לְעַמִּים רַבִּים וְכִתְּתוּ חַרְבוֹתָם לְאִתִּים וַחֲנִיתוֹתֵיהֶם לְמַזְמֵרוֹת לֹא-יִשָּׂא גוֹי אֶל-גּוֹי חֶרֶב וְלֹא-יִלְמְדוּ עוֹד מִלְחָמָה.  (ישעיהו ב: ד).ש

4 Il sera un arbitre entre les nations et le précepteur de peuples nombreux; ceux-ci alors de leurs glaives forgeront des socs de charrue et de leurs lances des serpettes; un peuple ne tirera plus l’épée contre un autre peuple, et on n’apprendra plus l’art des combats. (Isaïe 2: 4)

Sur le modèle du premier Patriarche d’Israël concluant la paix avec Avimelekh, la Déclaration d’Indépendance de l’Etat d’Israël invite les nations arabes à conclure la Paix, une Paix durable:

«Nous demandons…aux habitants arabes de l’État d’Israël de préserver la paix et de prendre leur part dans l’édification de l’État sur la base d’une égalité complète de droits et devoirs et d’une juste représentation dans tous les organismes provisoires et permanents de l’État. Nous tendons la main à tous pays voisins et à leurs peuples et nous leur offrons la paix et des relations de bon voisinage ; nous les invitons à coopérer avec le Peuple juif rétabli dans sa souveraineté nationale.»

Ce vœu sera partiellement réalisé avec la signature d’accords de paix avec l’Egypte (1979) et la Jordanie (1994).

Anouar el-Sadate, autrefois ennemi d’Israël, ne manque point, lors de son célèbre discours à la Knesset, de citer les paroles de Salomon et de Zacharie appelant à un monde meilleur où la guerre n’aura plus de sens et où sera rétablie la Justice:

א  טוֹב פַּת חֲרֵבָה וְשַׁלְוָה-בָהּ  מִבַּיִת מָלֵא זִבְחֵי-רִיב. (משלי יז: א).ש

1 Mieux vaut du pain sec, mangé en paix, qu’une maison pleine de festins, accompagnés de disputes (Proverbes 17: 1)

 

טז אֵלֶּה הַדְּבָרִים אֲשֶׁר תַּעֲשׂוּ  דַּבְּרוּ אֱמֶת אִישׁ אֶת-רֵעֵהוּ אֱמֶת וּמִשְׁפַּט שָׁלוֹם שִׁפְטוּ בְּשַׁעֲרֵיכֶם. (זכריה ח: טז).ש

16 Voici ce que vous devrez faire: Parlez en vérité l’un à l’autre, rendez des sentences de vérité et de paix dans vos portes! (Zacharie 8: 16)

[1] Parashat Shofetim, Deutéronome 16: 18- 21: 9.

[2] «Naval» a un sens aussi bien positif que négatif. Il peut se lire «Nevel» qui signifie «lyre, harpe». «Naval» veut également dire «escroc, corrompu». La racine hébraïque נ. ב. ל./ N. B[V]. L. signifie «se faner».

[3] La durée du gouvernement de Pierre Mendes France ne sera que de huit mois.

[4]  La guerre d’Indochine éclate le 19 décembre 1946 et ne s’achève que le 21 juillet 1954.

[5] EXTRAITS DE LA DÉCLARATION D’INVESTITURE DE PIERRE MENDÈS FRANCE (17 JUIN 1954).

[6]  Discours de Pierre Mendès France prononcé à l’Assemblée nationale française le 22 juillet 1954.

Shabbat shalom !

hebreubiblique@gmail.com

Avec toutes mes amitiés,

Haïm Ouizemann

Ce contenu a été publié dans Lectures bibliques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 Responses to Parashat Shofetim, Des hommes et des femmes de Paix

  1. cathou dit :

    Un passage de ton article révèle l’influence des USA sur les Nobels… hélas!!
    Les peuples se sont révoltés, ont manifesté avec fermeté contre la guerre au Vietnam, les USA ont été contraints d’instauré la Paix.
    Nous avons tous un rôle à jouer pour exiger la Paix!
    « Rendez des sentences de vérités et de Paix », c’est le seul chemin que nous devons suivre, Citoyens du Monde!!

  2. cathou dit :

    « On ne fait pas la paix avec les autres quand on n’est pas en paix avec soi-même » (Dalaï-Lama)
    en effet la paix commence par chacun de nous.
    -si je suis en paix avec moi, je suis en paix avec l’autre et j’élis des chefs de paix
    -si la Nation est en paix avec elle-même, elle est en paix avec les autres Nations.
    Faisons la paix en nous avant toute chose, et nous donnerons la paix aux autres. N’attendons pas que les autres travaillent sur notre paix.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.