Parashat Vézot HaBerakha, Tikkoun HaOlam

La parasha Vezot HaBerakha conclut la lecture annuelle du Sefer HaTora (Le Rouleau du Pentateuque). Au moment de rendre l’âme au Seigneur, le plus grand des Prophètes d’Israël, Moïse, bénit tout d’abord chacune des douze tribus prise individuellement:

א וְזֹאת הַבְּרָכָה אֲשֶׁר בֵּרַךְ מֹשֶׁה אִישׁ הָאֱלֹהִים אֶת-בְּנֵי יִשְׂרָאֵל לִפְנֵי מוֹתוֹ. (דברים לג: א). ש

1 Or, voici la bénédiction dont Moïse, l’homme de Dieu, bénit les enfants d’Israël avant de mourir. (Deutéronome 33: 1)[1]

…puis l’ensemble du peuple d’Israël:

כח וַיִּשְׁכֹּן יִשְׂרָאֵל בֶּטַח בָּדָד עֵין יַעֲקֹב, אֶל-אֶרֶץ דָּגָן וְתִירוֹשׁ אַף-שָׁמָיו יַעַרְפוּ טָל. כט אַשְׁרֶיךָ יִשְׂרָאֵל מִי כָמוֹךָ עַם נוֹשַׁע בַּיהוָה מָגֵן עֶזְרֶךָ וַאֲשֶׁר-חֶרֶב גַּאֲוָתֶךָ וְיִכָּחֲשׁוּ אֹיְבֶיךָ לָךְ וְאַתָּה עַל-בָּמוֹתֵימוֹ תִדְרֹךְ. (דברים לג: כח-כט). ש

28 Et Israël réside avec sécurité, elle coule solitaire la source de Jacob, sur une terre riche de blé et de vin, sous des cieux qui lui versent la rosée. 29 Heureux es-tu, Israël! Qui est ton égal, peuple que protège le Seigneur? Bouclier qui te sauve, il est aussi le glaive qui te fait triompher: tes ennemis ramperont devant toi, et toi, tu fouleras leurs hauteurs. » (Deutéronome 33: 28-29).

Comment expliquer la conjonction de coordination /וְ devant l’expression «וְזֹאת הַבְּרָכָה Vézot HaBerakha, et voici la bénédiction»? N’aurait-il point été plus naturel que cette dernière péricope de la Tora débute par «זֹאת הַבְּרָכָה Zot HaBerakha, voici la bénédiction»? Que signifie donc la présence de la conjonction de coordination /וְ devant le pronom démonstratif זֹאת Zot?

Sur son lit de mort, il reste à Moïse la mission de transmettre fidèlement à Israël la bénédiction reçue de ses ancêtres, les Patriarches d’Israël. En effet, au tout début de l’appel de Moïse, l’Eternel, au buisson ardent, se révèle comme «le Seigneur des Patriarches»:

ו וַיֹּאמֶר אָנֹכִי אֱלֹהֵי אָבִיךָ אֱלֹהֵי אַבְרָהָם אֱלֹהֵי יִצְחָק וֵאלֹהֵי יַעֲקֹב. (שמות ג: ו). ש

6 Il ajouta: « Je suis le Seigneur de ton père, le Seigneur d’Abraham, le Seigneur d’Isaac et le Seigneur de Jacob… » (Exode 3: 6).

Moïse se rattache donc à la bénédiction d’abord transmise à Avraham:

ב וְאֶעֶשְׂךָ לְגוֹי גָּדוֹל וַאֲבָרֶכְךָ וַאֲגַדְּלָה שְׁמֶךָ וֶהְיֵה בְּרָכָה. (בראשית יב: ב).ש

2 Je te ferai devenir une grande nation; je te bénirai, je rendrai ton nom glorieux, et sois une bénédiction. (Genèse 12: 2).

Puis l’Eternel transmet cette même bénédiction d’Avraham à Isaac:

ג גּוּר בָּאָרֶץ הַזֹּאת וְאֶהְיֶה עִמְּךָ וַאֲבָרְכֶךָּ  כִּי-לְךָ וּלְזַרְעֲךָ אֶתֵּן אֶת-כָּל-הָאֲרָצֹת הָאֵל וַהֲקִמֹתִי אֶת-הַשְּׁבֻעָה אֲשֶׁר נִשְׁבַּעְתִּי לְאַבְרָהָם אָבִיךָ. (בראשית כו: ג).ש

3 Réside dans ce pays ci, je serai avec toi et je te bénirai; car à toi et à ta postérité je donnerai toutes ces provinces, accomplissant ainsi le serment que j’ai fait à ton père Avraham. (Genèse 26: 3).

Enfin, Isaac bénit son fils Jacob de la bénédiction accordée par l’Eternel à Avraham:

א וַיִּקְרָא יִצְחָק אֶל-יַעֲקֹב וַיְבָרֶךְ אֹתוֹ… ד וְיִתֶּן-לְךָ אֶת-בִּרְכַּת אַבְרָהָם לְךָ וּלְזַרְעֲךָ אִתָּךְ לְרִשְׁתְּךָ אֶת-אֶרֶץ מְגֻרֶיךָ אֲשֶׁר-נָתַן אֱלֹהִים לְאַבְרָהָם. (בראשית כח: א-ד).ש

1 Isaac appela Jacob et le bénit4 Et il t’attribuera la bénédiction d’Abraham, à toi et à ta postérité avec toi, en te faisant possesseur de la terre de tes pérégrinations, que Dieu a donnée à Abraham. » (Genèse 28: 1).

Puis Jacob, sur son lit de mort,  bénit chacun de ses enfants (Genèse 49: 2- 28):

כח כָּל-אֵלֶּה שִׁבְטֵי יִשְׂרָאֵל שְׁנֵים עָשָׂר; וְזֹאת אֲשֶׁר-דִּבֶּר לָהֶם אֲבִיהֶם וַיְבָרֶךְ אוֹתָם אִישׁ אֲשֶׁר כְּבִרְכָתוֹ בֵּרַךְ אֹתָם. (בראשית מט: כח).ש

28 Tous ceux-là sont les douze tribus d’Israël; et c’est ainsi que leur père leur parla et les bénit, dispensant à chacun sa bénédiction propre. (Genèse 49: 28).

La conjonction de coordination /וְ devant le pronom démonstratif « זֹאת Zot, ceci» précédant la bénédiction de Moïse indique donc la continuité et la permanence de la transmission de la berakha dont l’origine remonte aux trois Patriarches d’Israël.

Alors que l’Histoire de l’Humanité débute par l’expulsion d’ADaM et HaVaH du jardin d’Eden (Genèse 3: 24), Moïse achève son testament par une note positive, celle du retour d’Israël sur sa terre (Deutéronome 33: 28), finalisant le retour d’Adam au jardin d’Eden dont elle est le paradigme, et ainsi, réalisant l’Alliance divine avec l’Humanité. La comparaison  des versets révèle le renversement de l’Histoire par le biais de la bénédiction:

Ainsi, pour Adam, le texte emploie quatre termes négatifs par leur signification:

כד וַיְגָרֶשׁ אֶת-הָאָדָם וַיַּשְׁכֵּן מִקֶּדֶם לְגַן-עֵדֶן אֶת-הַכְּרֻבִים וְאֵת לַהַט הַחֶרֶב הַמִּתְהַפֶּכֶת לִשְׁמֹר אֶת-דֶּרֶךְ עֵץ הַחַיִּים. (בראשית ג: כד). ש

24 Et Il expulsa ADaM, il posta à l’Est du jardin d’Éden les chérubins, avec la lame de l’épée flamboyante, pour garder les abords de l’arbre de vie. (Genèse 3: 24).

Or, ces quatre termes: וַיְגָרֶשׁ , וַיַּשְׁכֵּן, מִקֶּדֶם הַחֶרֶב,, sont repris par Moïse:

כז מְעֹנָה אֱלֹהֵי קֶדֶם וּמִתַּחַת זְרֹעֹת עוֹלָם וַיְגָרֶשׁ מִפָּנֶיךָ אוֹיֵב וַיֹּאמֶר הַשְׁמֵד. כח וַיִּשְׁכֹּן יִשְׂרָאֵל בֶּטַח בָּדָד עֵין יַעֲקֹב אֶל-אֶרֶץ דָּגָן וְתִירוֹשׁ אַף-שָׁמָיו יַעַרְפוּ טָל. כט אַשְׁרֶיךָ יִשְׂרָאֵל מִי כָמוֹךָ עַם נוֹשַׁע בַּיהוָה מָגֵן עֶזְרֶךָ וַאֲשֶׁר-חֶרֶב גַּאֲוָתֶךָ וְיִכָּחֲשׁוּ אֹיְבֶיךָ לָךְ וְאַתָּה עַל-בָּמוֹתֵימוֹ תִדְרֹךְ.  (דברים לג: כז-כט).ש

27 Tu as pour refuge le Seigneur primordial, pour support, ses bras éternels il écarte devant toi l’ennemi. Il décrète sa ruine. 28 Et Israël réside avec sécurité, elle coule solitaire la source de Jacob, sur une terre riche de blé et de vin, sous des cieux qui lui versent la rosée. 29 Heureux es-tu, Israël! Qui est ton égal, peuple que protège le Seigneur? Bouclier qui te sauve, il est aussi le glaive qui te fait triompher: tes ennemis ramperont devant toi, et toi, tu fouleras leurs hauteurs. » (Deutéronome 33: 27-29)

Cependant, Moïse s’attache  à leur insuffler une nouvelle vie:

Alors qu’Adam était banni et expulsé וַיְגָרֶשׁ du jardin d’Eden, dans la bénédiction de Moïse, ce sont les ennemis d’Israël qui sont expulsés וַיְגָרֶשׁ, quand Israël, dont Adam est le paradigme, réintègre la terre d’Israël.

L’Eternel place (וַיַּשְׁכֵּן) des Chérubins à l’Est (מִקֶּדֶם) pour empêcher l’Homme d’y entrer de nouveau. Or, Israël s’installe de nouveau (וַיִּשְׁכֹּן) sur sa terre, sous la protection de l’Eternel venant de l’Est (קֶדֶם).

Enfin, l’épée (הַחֶרֶב), dans la main des Chérubins, tournée contre l’Humanité à l’entrée du jardin d’Eden pour l’empêcher d’y entrer servira (חֶרֶב), dans la main de l’Eternel, à triompher des ennemis d’Israël.

La bénédiction d’Israël qu’il transmet s’inscrit étroitement dans l’Alliance divine et a pour dessein de restaurer l’Humanité, dont Israël est en quelque sorte le paradigme, à sa place primordiale, un Monde réparé de ses brisures et de ses échecs.

Cette bénédiction transmise par Moïse à l’ensemble d’Israël vise à accomplir la promesse de l’Eternel faite à Avraham, à savoir devenir une bénédiction universelle où les hommes réconciliés entre eux formeront les familles de la terre- הָאֲדָמָה/ HaADaMaH, une terre non plus maudite (Genèse 3: 17) mais bénie pour toujours:

ג וַאֲבָרְכָה מְבָרְכֶיךָ וּמְקַלֶּלְךָ אָאֹר וְנִבְרְכוּ בְךָ כֹּל מִשְׁפְּחֹת הָאֲדָמָה. (בראשית יב: ג, ראה גם: בראשית כח: יד).ש

3 Je bénirai ceux qui te béniront, et qui te maudira je le maudirai; et par toi seront bénies toutes les familles de la terre. » (Genèse 12: 3; cf. aussi Genèse 28: 14)

[1] Parashat Vézot HaBéra’ha, Deutéronome 33 : 1 -34 : 12.

 

Shabbat shalom !

hebreubiblique@gmail.com

Avec toutes mes amitiés,

Haïm Ouizemann

Ce contenu a été publié dans Lectures bibliques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 Responses to Parashat Vézot HaBerakha, Tikkoun HaOlam

  1. Cathou dit :

    Pour moi, l’épisode de l’Eden n’indique pas une brisure, mais plutôt, au contraire une étape où l’humain, par son choix, devient responsable de ses actes. Mais aussi l’ Eden nous indique, tout comme la soukka, que l’humain n’est pas fait pour vivre isoler, fermer sur lui. Ni dans un jardin bien clôturé, Ni dans une maison hermétique. L’humain est fait pour vivre sur la totalité de la terre, espace mis à sa disposition, au milieu des autres humains.
    Les Israélites sont parties intégrantes des peuples de la terre. Aucun humain n’a le droit de les rejeter, de les exterminer, et de la même façon les Israélites n’ont pas vocation à s’isoler des autres.

    Aujourd’hui, le grand danger de l’Etat d’Israël est de se fermer de plus en plus aux autres. Cet enfermement voulu par une élite souveraine, pour qui l’Etat d’Israël est indispensable à leurs profits égoïstes met en danger juifs et Israël. Cette élite met d’ailleurs en danger l’humanité entière. C’est en comprenant ça, en nous mettant tous ensemble Peuples de la Terre, que nous imposerons Paix, Dignité, Respect

  2. cathou dit :

    Au fond il est très logique que cette parasha termine le pentateuque . Moïse est celui qui donne une réelle identité aux Hébreux (ou l’ensemble de nomades peu identifiées qui décident de le suivre)
    Sa bénédiction rappelle que le monothéisme a des racines, des origines nées au sein de populations polythéistes. Sa bénédiction rappelle que si les Hébreux, puis les Israélites, puis les Juifs d’aujourd’hui ne viennent pas de nul part, ils sont partie intégrante de l’humanité. Il n’y a pas de gêne juif, il n’y a pas de « peuple supérieur » autorisé à vivre en autarcie, en dehors des autres… cette bénédiction rappelle à toute l’humanité, mais avant tout aux juifs eux-même, qu’ils doivent vivre au milieu des autres peuples, en suivant les enseignements divins, non seulement ils survivront, vivront, mais ils deviendront des modèles. cette bénédiction rappelle que les Juifs ne deviendront pas un phare par la guerre, la violence, la haine, le rejet, l’exclusion, la peur des Autres. Ils deviendront un phare par la paisible certitude qu’ils ont en Dieu.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.