Parashat Aharey Mot, esclave du désert, maître du désir

Alex Honnold escalade en solo intégral – soit sans aucun système d’assurage le « El Capitan » au Yosemite Park

La Parasha Aharey Mot met l’accent sur la maitrise de soi, thème qui constitue en soi le principal fil conducteur de cette péricope shabbatique[1]. La Tora impose des limites religieuses et morales à l’homme. Celui-ci se doit de contrôler ses passions et ses pulsions,  aussi bien dans le domaine de l’approche au Divin que dans ceux de la consommation de la chair animale et du désir sexuel effréné,.

Liberté n’est ni hédonisme ni libertinage.

L’animal comme l’être humain se doit d’être respecté. Leur sang n’est-t-il point le même?! Leur souffle n’est-t-il point semblable?!

ג אִישׁ אִישׁ מִבֵּית יִשְׂרָאֵל אֲשֶׁר יִשְׁחַט שׁוֹר אוֹ-כֶשֶׂב אוֹ-עֵז בַּמַּחֲנֶה אוֹ אֲשֶׁר יִשְׁחַט מִחוּץ לַמַּחֲנֶה. ד וְאֶל-פֶּתַח אֹהֶל מוֹעֵד לֹא הֱבִיאוֹ לְהַקְרִיב קָרְבָּן לַיהוָה לִפְנֵי מִשְׁכַּן יְהוָה דָּם יֵחָשֵׁב לָאִישׁ הַהוּא דָּם שָׁפָךְ וְנִכְרַת הָאִישׁ הַהוּא מִקֶּרֶב עַמּוֹ. (ויקרא יז: ג-ד).ש

3 Tout homme de la maison d’Israël qui égorgera une pièce de gros bétail, ou une bête à laine ou une chèvre, dans le camp, ou qui l’égorgera hors du camp, 4 sans l’avoir amenée à l’entrée de la Tente d’assignation pour en faire une offrande à l’Éternel, devant son tabernacle, il sera réputé meurtrier, cet homme, il a répandu le sang; et cet homme-là sera retranché du milieu de son peuple.  (Lévitique 17: 3-4).

Nombreux sont les commentateurs comme Rashi (1040-1105) à affirmer qu’abattre un animal en-dehors des limites du Temple équivaut à tuer un homme!

ש«דָּם יֵחָשֵׁב, כְּשׁוֹפֵךְ דַּם הָאָדָם, שֶׁמִּתְחַיֵּב בְּנַפְשׁוֹ» (רש »י על הפסוק ויקרא יז: ד).ש

«Ce sera compté comme un meurtre (littéralement: «[comme s’il avait versé] le sang») Comme celui qui verse le sang d’un homme et qui se rend ainsi coupable sur son âme» (Rashi sur Lévitique 17: 4).

ש«דָּם שָׁפָךְ לְרַבּוֹת אֶת הַזּוֹרֵק דָּמִים בַּחוּץ» (רש »י על ויקרא יז: ד).ש

«Il a versé le sang Y compris celui qui asperge le sang d’une offrande hors du parvis (Zeva‘him 106a)» (Rashi sur le verset Lévitique 17: 4).

S’approprier la vie de l’animal non destiné à être offert comme sacrifice sur l’autel du sacrifice est totalement prohibé ( אִסוּר שְׁחוּטֵי חוּץ- Yissour Shehoutei-‘Houts, «interdiction des sacrifices ‘exterieurs’») et fait de l’homme un meurtrier face au Maître du monde, l’Eternel. L’Ecclésiaste rappelle que l’Homme se doit de respecter l’animal, car l’Homme comme l’animal sont des créatures de l’Eternel. A ce titre, l’Homme se doit de garantir à l’animal soins et entretien, dans le respect dû à des êtres créés par l’Eternel.

יח אָמַרְתִּי אֲנִי בְּלִבִּי  עַל-דִּבְרַת בְּנֵי הָאָדָם לְבָרָם הָאֱלֹהִים וְלִרְאוֹת שְׁהֶם-בְּהֵמָה הֵמָּה לָהֶם. יט כִּי מִקְרֶה בְנֵי-הָאָדָם וּמִקְרֶה הַבְּהֵמָה וּמִקְרֶה אֶחָד לָהֶם כְּמוֹת זֶה כֵּן מוֹת זֶה וְרוּחַ אֶחָד לַכֹּל וּמוֹתַר הָאָדָם מִן-הַבְּהֵמָה אָיִן כִּי הַכֹּל הָבֶל. (קהלת ג: יח-יט).ש

18 Ensuite j’ai réfléchi à cette prétention des hommes d’être l’objet des préférences du Seigneur, et j’ai vu que, considérés en eux-mêmes, ils sont comme les animaux. 19 Car telle la destinée des fils d’Adam, telle la destinée des animaux; leur condition est la même, la mort des uns est comme la mort des autres; un même souffle les anime: la supériorité de l’homme sur l’animal est nulle, car tout est vanité. (Ecclésiaste 3: 18- 19).

Quant au désir sexuel démesuré, ses conséquences provoquent un total désordre:

יז וְאִישׁ אֲשֶׁר-יִקַּח אֶת-אֲחֹתוֹ בַּת אָבִיו אוֹ בַת-אִמּוֹ וְרָאָה אֶת עֶרְוָתָהּ וְהִיא-תִרְאֶה אֶת-עֶרְוָתוֹ חֶסֶד הוּא וְנִכְרְתוּ לְעֵינֵי בְּנֵי עַמָּם עֶרְוַת אֲחֹתוֹ גִּלָּה עֲוֺנוֹ יִשָּׂא. (ויקרא כ: יז).ש

17 Si un homme épouse sa sœur, fille de son père ou fille de sa mère, qu’il voie sa nudité et qu’elle voie la sienne, c’est une honte, et ils seront exterminés à la vue de leurs concitoyens: il a découvert la nudité de sa sœur, il en portera la peine. (Lévitique 20: 17)

Ce dernier verset, extrait de la Parasha Quedoshim[2], reprend le verset:

ט עֶרְוַת אֲחוֹתְךָ בַת-אָבִיךָ אוֹ בַת-אִמֶּךָ מוֹלֶדֶת בַּיִת אוֹ מוֹלֶדֶת חוּץ לֹא תְגַלֶּה עֶרְוָתָן. (ויקרא   יח: ט).ש

9 La nudité de ta sœur, fille de ton père ou fille de ta mère, née dans la maison ou née au dehors, ne la découvre point. (Lévitique 18: 9).

Il y rajoute un terme qui n’apparaît point initialement: celui de חֶסֶד. N’est-il point troublant de découvrir ce terme signifiant généralement «bonté, amour» traduit par «honte, crime» dans le cas d’un rapport incestueux interdit?[3]. Un amour poussé à son extrême dépassant les limites imposées par la morale naturelle conduit inexorablement a une dérive sur le plan des mœurs comme le rappelle la Tora:

ג כְּמַעֲשֵׂה אֶרֶץ-מִצְרַיִם אֲשֶׁר יְשַׁבְתֶּם-בָּהּ לֹא תַעֲשׂוּ וּכְמַעֲשֵׂה אֶרֶץ-כְּנַעַן אֲשֶׁר אֲנִי מֵבִיא אֶתְכֶם שָׁמָּה לֹא תַעֲשׂוּ וּבְחֻקֹּתֵיהֶם לֹא תֵלֵכוּ. (ויקרא יח: ג).ש

3 Les pratiques du pays d’Egypte, où vous avez demeuré, ne les imitez pas, les pratiques du pays de Canaan où je vous conduis, ne les imitez pas et ne vous conformez point à leurs lois. (Lévitique 18: 3)

Rappelons le désir ardent des deux fils d’AHaRoN d’offrir un encens à l’Eternel, qui s’avère être un «feu étranger» car non ordonné par le Maître du monde. Il s’ensuit qu’AHaRoN aura à adopter de nombreuses précautions préliminaires avant d’accéder au Saint des saints:

ב וַיֹּאמֶר יְהוָה אֶל-מֹשֶׁה דַּבֵּר אֶל-אַהֲרֹן אָחִיךָ וְאַל-יָבֹא בְכָל-עֵת אֶל-הַקֹּדֶשׁ, מִבֵּית לַפָּרֹכֶת אֶל-פְּנֵי הַכַּפֹּרֶת אֲשֶׁר עַל-הָאָרֹן וְלֹא יָמוּת כִּי בֶּעָנָן אֵרָאֶה עַל-הַכַּפֹּרֶת. (ויקרא טז: ב).ש

2 et il dit à Moïse: « Signifie à Aaron, ton frère, qu’Il ne peut entrer à toute heure dans le sanctuaire, dans l’enceinte du voile, devant le propitiatoire qui est sur l’arche, s’il ne veut encourir la mort; car je me manifeste, dans un nuage, au-dessus du propitiatoire. (Lévitique 16: 2)

Les limites imposées par l’Eternel ont pour dessein de protéger la Vie en général, qu’elle soit animale ou humaine. L’esclave sorti d’Egypte s’émancipe avant tout  en devenant le maître de ses désirs qui, sublimés et canalisés au service divin, lui permettra de retourner en ce jardin d’Eden, la terre d’Israël:

לג כֹּה אָמַר אֲדֹנָי יְהוִה בְּיוֹם טַהֲרִי אֶתְכֶם מִכֹּל עֲוֺנוֹתֵיכֶם וְהוֹשַׁבְתִּי אֶת-הֶעָרִים וְנִבְנוּ הֶחֳרָבוֹת. לד וְהָאָרֶץ הַנְּשַׁמָּה תֵּעָבֵד, תַּחַת אֲשֶׁר הָיְתָה שְׁמָמָה לְעֵינֵי כָּל-עוֹבֵר. לה וְאָמְרוּ, הָאָרֶץ הַלֵּזוּ הַנְּשַׁמָּה הָיְתָה, כְּגַן-עֵדֶן וְהֶעָרִים הֶחֳרֵבוֹת וְהַנְשַׁמּוֹת וְהַנֶּהֱרָסוֹת בְּצוּרוֹת יָשָׁבוּ. לו וְיָדְעוּ הַגּוֹיִם אֲשֶׁר יִשָּׁאֲרוּ סְבִיבוֹתֵיכֶם כִּי אֲנִי יְהוָה בָּנִיתִי הַנֶּהֱרָסוֹת נָטַעְתִּי הַנְּשַׁמָּה אֲנִי יְהוָה דִּבַּרְתִּי וְעָשִׂיתִי. יחזקאל לו: לג-לו).ש

33 Ainsi parle le Seigneur Dieu: « Le jour où je vous aurai purifiés de tous vos péchés, je repeuplerai les villes, et les ruines seront rebâties. 34 Et ce sol dévasté sera cultivé, au lieu d’offrir l’image de la désolation aux yeux de tout passant. 35 Et l’on dira: Voyez-vous, cette terre dévastée est devenue comme le jardin d’Eden, et ces villes ruinées, dépeuplées, écroulées, les voilà fortifiées et habitées! 36 Elles sauront alors, les nations, qui sont restées autour de vous, que c’est moi, l’Eternel, qui ai rebâti les décombres, replanté le sol dévasté, moi, l’Eternel, qui l’avais annoncé et qui l’aurai accompli. » (Ezéchiel 36: 33-36).

[1]   Lévitique 16: 1-18-30.

[2]   Lévitique 19: 1-20-27.

[3] Cf. Rashi et Na’hmanide qui renvoient entre autres à Proverbes 25: 10 («יְחַסֶּדְךָ» traduit par «blâmé») et Genèse 34: 14 (Onkelos traduit « חֶרְפָּה, «déshonneur, honte» par le terme araméen «חִסּוּדָא» ).

L’étude biblique vous passionne. Je vous invite à rejoindre notre Campus biblique: https://www.campusbiblique.com/

Shabbat shalom!

hebreubiblique@gmail.com

Avec toutes mes amitiés,

Haïm Ouizemann

Ce contenu a été publié dans Lectures bibliques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.