Parashat Shémot, Méditation sur l’émancipation du pauvre

Neot Quedoumim (H. Ouizemann ©)

Neot Quedoumim (H. Ouizemann ©)

Dans le cadre de la Parashat Shémot[1], nous méditerons à partir de la racine ד.ל.י. [ה] / D. L. Y. [H] signifiant « puiser de l’eau ».

יט וַתֹּאמַרְןָ אִישׁ מִצְרִי הִצִּילָנוּ מִיַּד הָרֹעִים וְגַם-דָּלֹה דָלָה לָנוּ וַיַּשְׁקְ אֶת-הַצֹּאן. (שמות ב: יט).ש

19 Et elles [les filles de Yitro] répondirent : « Un certain Égyptien [Moïse] nous a défendues contre les pâtres ; bien plus, il a même puisé pour nous et a fait boire le bétail. » (Exode 2 : 19).

La racine ד.ל.י. [ה] / D. L. Y. [ H] signifiant « puiser de l’eau »  revêt également le sens de « tirer vers le haut » dans le dessein de sauver un être faible, désemparé, abandonné et humilié :

ב  אֲרוֹמִמְךָ יְהוָה כִּי דִלִּיתָנִי וְלֹא-שִׂמַּחְתָּ אֹיְבַי לִי. ג  יְהוָה אֱלֹהָי שִׁוַּעְתִּי אֵלֶיךָ וַתִּרְפָּאֵנִי. ד  יְהוָה הֶעֱלִיתָ מִן-שְׁאוֹל נַפְשִׁי חִיִּיתַנִי מיורדי- (מִיָּרְדִי-) בוֹר. (פרק תהלים ל: ב-ד).ש

2 Je t’exalterai, Seigneur, car tu m’as relevé ; tu n’as pas réjoui mes ennemis à mes dépens. 3 Eternel, mon Seigneur, je t’ai invoqué, et tu m’as guéri : 4 Seigneur, tu as fait remonter mon âme du Schéol, tu m’as permis de vivre, de ne pas descendre au tombeau. (Psaume 30 : 2-4)

La racine verbale ./ ד.ל.י. [ה] D. L. Y. [H] signifiant « puiser de l’eau, tirer vers le haut » n’est point sans rappeler une racine quasiment identique : ד.לּ.י.[ה] / D. Lּ. Y. [H] – avec point fort dans le lamed central, qui, équivalente à ד.ל.ל. / D. L.L., renvoie à une notion de « pauvreté » :

טז וּמִדַּלּוֹת הָאָרֶץ הִשְׁאִיר נְבוּזַרְאֲדָן רַב-טַבָּחִים  לְכֹרְמִים וּלְיֹגְבִים. (ירמיהו נב: טז).ש

16 Et le chef des gardes, Nevouzaradan, ne laissa dans le pays que les plus pauvres du pays comme vignerons et laboureurs. (Jérémie 52 : 16)

ו וַיִּדַּל יִשְׂרָאֵל מְאֹד מִפְּנֵי מִדְיָן וַיִּזְעֲקוּ בְנֵי-יִשְׂרָאֵל אֶל-יְהוָה.  (שפטים : ).ש

6 Et lsraël tomba ainsi dans une misère extrême par le fait de Midian, et il se plaignit à l’Eternel (Juges 6 : 6).

Ce sont les pauvres et eux seuls qui, après l’exil de Babylone, sauvegarderont Erets Israël! Pourtant, cette même acclamation nous interpelle : pourquoi Guid’on est-il choisi par l’Eternel pour sauver son peuple subissant le joug de la puissance midianite ?

טו וַיֹּאמֶר אֵלָיו בִּי אֲדֹנָי בַּמָּה אוֹשִׁיעַ אֶת-יִשְׂרָאֵל הִנֵּה אַלְפִּי הַדַּל בִּמְנַשֶּׁה וְאָנֹכִי הַצָּעִיר בְּבֵית אָבִי. (שופטים ו: טו).ש

15 Et Guid’on [Gédéon] répliqua : « De grâce, mon Seigneur, par quel moyen sauverais-je Israël ? Ma famille est la moindre en MénaSheH [Manassé], et moi je suis le plus jeune dans la maison de mon père ! » (Juges 6 : 15).

Le choix de Guid’on (Gédéon) par l’Eternel n’est point fortuit. Guid’on, issu de la plus petite des tribus d’Israël, donc la plus faible de toutes, s’avère à même de combattre contre les Midianites avec force et courage. Guid’on en vient également à réduire le nombre de guerriers israélites et ce afin de mieux publier la gloire et la miséricorde de l’Eternel. Or les plus faibles, ceux-là mêmes qui vivent l’expérience amère de l’humiliation et du rejet, sont les plus aptes à comprendre la douleur d’autrui, à éprouver de l’empathie à l’égard des délaissés et à venir pleinement à leur secours. Même MoShéH (Moïse) ne deviendra le libérateur de ses frères hébreux qu’après avoir perdu les honneurs que lui offrait le trône d’Egypte. Son exil contraint en Midian, dû au meurtre de l’Egyptien et la solitude qu’il doit affronter à la suite de sa perte de légitimité en Egypte, le préparent à sa mission de libérateur. Puiser ses forces aux eaux vivifiantes du puits de l’Eternel permet à Moïse de sauver la famille d’Israël d’épuisement physique, mental et spirituel.

L’Eternel reste proche de son peuple, le plus petit de tous les peuples.

ז לֹא מֵרֻבְּכֶם מִכָּל-הָעַמִּים חָשַׁק יְהוָה בָּכֶם וַיִּבְחַר בָּכֶם כִּי-אַתֶּם הַמְעַט מִכָּל-הָעַמִּים. (דברים ז: ז).ש

7 Si l’Éternel vous a préférés, vous a distingués, ce n’est pas que vous soyez plus nombreux que les autres peuples, car vous êtes le moindre de tous (Deutéronome 7 : 7)

Quel peut être le sens de cet amoindrissement d’Israël ?

Le commentateur Rashi enseigne :

 « כִּי אַתֶּם הַמְעַט : הַמְמַעֲטִין עַצְמְכֶם, כְּגוֹן אַבְרָהָם שֶׁאָמַר: « וְאָנֹכִי עָפָר וָאֵפֶר ». וּכְגוֹן מֹשֶׁה וְאַהֲרֹן שֶׁאָמְרוּ: « וְנַחְנוּ מָה » לֹא כִּנְבוּכַדְנֶאצַר שֶׁאָמַר: « אֲדַמֶּה לְעֶלְיוֹן  » וְסַנְחֵרִיב שֶׁאָמַר: « מִי בְּכָלאֱלֹהֵי הָאֲרָצוֹת ». וְחִירָם שֶׁאָמַר : « אֵל אָנִי מוֹשַׁב אֱלֹהִים יָשַׁבְתִּי».

«Car vous êtes le moins nombreux: Vous vous dépréciez vous-mêmes, comme Avraham qui a dit : « … moi, poussière et cendre » (Genèse 18 : 27), ou comme MoSheH et AHaRoN qui ont dit : « … et nous quoi [sommes-nous] ? » (Exode 16 : 7). Tandis que vous n’êtes pas comme Nevoukhadnètsar [Nabuchodonosor] qui a dit : « Je ressemblerai à l’Etre suprême » (Isaïe 14 : 14), ou comme San‘hériv [Sennachérib] qui a dit : « Qui de toutes les divinités de ces pays a délivré leur pays de ma main… ? » (Isaïe 36 : 20), ou comme ‘Hiram qui a dit : « Je suis une divinité, je m’assieds sur le siège de Eloqim » (Ezéchiel 28 : 2).

Point de liberté sans exigence d’une expression libre et humble, d’une expression ouverte à autrui, telle une porte ouvrant sur l’espoir d’une ère nouvelle de rédemption :

ג  שִׁיתָה יְהוָה שָׁמְרָה לְפִי  נִצְּרָה עַל-דַּל שְׂפָתָי. (פרק תהלים קמא: ג).ש

3 Exerce, ô Eternel, ta surveillance sur ma bouche, garde avec soin la porte de mes lèvres. (Psaume 141 : 3).

ז  מְקִימִי מֵעָפָר דָּל  מֵאַשְׁפֹּת יָרִים אֶבְיוֹן. (פרק תהלים קיג: ז).ש

7 Il [L’Eternel] redresse l’humble couché dans la poussière, fait remonter le pauvre du sein de l’abjection. (Psaume 113 : 7).

[1]  Parashat Shemot: Exode 1 : 1 – 1 : 6.

L’étude biblique vous passionne. Je vous invite à rejoindre notre Campus biblique: https://www.campusbiblique.com/

Shabbat shalom !

hebreubiblique@gmail.com

Avec toutes mes amitiés,

Haïm Ouizemann

Ce contenu a été publié dans Erets Israël, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.