Le Grand Shabbat, le Grand Seder

En ces temps de pandémie universelle, chacun est invité à rester chez soi, à rentrer en soi-même. C’est un temps privilégié pour réfléchir à ce qu’est le « Shabbat HaGadol », le « Jour du Repos du Grand ». En effet, alors que Pessah approche, temps où l’on se réunit en famille, il est probable que la plupart des familles juives vont devoir fêter chacune chez soi cette grande fête. Ce Shabbat, Shabbat HaGadol, est une bonne occasion pour faire retour sur notre lien avec l’Eternel, pour revenir au Divin pleinement, et non plus seulement du bout des lèvres. 

Selon le calendrier hébraïque, le peuple d’Israël lit chaque année le passage du prophète Malachie (Malachie 3) le Shabbat précédant Pessah commémorant la Sortie d’Egypte.

De nombreux Sages se sont interrogés sur la singularité de ce Shabbat. Si certains prétendent que l’agneau voué à être sacrifié dans le Désert fut attaché ce Shabbat, soit quatre jours avant le Grand Jour, celui de la libération des Hébreux d’Egypte, d’autres avancent la thèse selon laquelle les Hébreux, guidés par le Prophète Moïse, témoignèrent d’une Grande prise de conscience, à savoir que la liberté n’est point affaire des autres mais de soi-même.

Les derniers versets du prophète Malachie nous invitent à poursuivre la pensée des Sages d’Israël.

כג הִנֵּה אָנֹכִי שֹׁלֵחַ לָכֶם אֵת אֵלִיָּה הַנָּבִיא לִפְנֵי בּוֹא יוֹם יְהוָה הַגָּדוֹל וְהַנּוֹרָא. כד וְהֵשִׁיב לֵב-אָבוֹת עַל-בָּנִים וְלֵב בָּנִים עַל-אֲבוֹתָם פֶּן-אָבוֹא וְהִכֵּיתִי אֶת-הָאָרֶץ חֵרֶם. (מלאכי ג: כג-כד).ש

23 Or, je vous enverrai Elie, le prophète, avant qu’arrive le jour de l’Eternel, jour grand et redoutable ! 24 Et lui ramènera le cœur des pères à leurs enfants, et le cœur des enfants à leurs pères, de peur que je n’intervienne et ne frappe ce pays d’anathème. (Malachie 3: 23-24).

MaLBiM (Meïr Leibush ben Jehiel Michel Weiser), grand rabbin et commentateur russe, reconnu pour ses brillants et profonds commentaires fondés essentiellement sur l’analyse grammaticale des textes bibliques, explique que ce « Grand Jour » correspond à une nouvelle ère au cours de laquelle les générations -enfants/ parents- reviendront l’une vers l’autre, rencontre qui évitera la destruction d’Israël et par extension de la Terre entière :

« « וְהֵשִׁיב« : וֶהוּא יָשִׁיב אֶת כָּל הָעוֹלָם בִּתְּשׁוּבָה, עַד שֶׁהַבָּנִים שֶׁהוּדְּחוּ מִתּוֹרַת אָבוֹתֵיהֶם, יָשִׁיב לֵב הַבָּנִים אֶל אָבוֹתֵיהֶם לַחֲזוֹר אֶל הַדָּת וְתוֹרַת אָבוֹתָם, וְעַל יְדֵי כָּךְ, יָשִׁיב לֵב-אָבוֹת עַל-בָּנִים». (מלבי »ם על פסוק מלאכי ג: כד).

Et il (Le prophète Elyahou-Elie) fera revenir : il fera revenir le monde entier à la Téshouva (retour vers le Divin), jusqu’aux enfants qui avaient été écartés de l’Enseignement de leurs parents. Il ramènera leur cœur vers leurs parents, pour qu’ils reviennent vers la religion et l’enseignement de leurs parents et c’est ainsi qu’il ramènera le cœur des parents vers celui des enfants. (Malbim, sur le verset Malachie 3 : 24).

La Téshouva cosmique décrite par le Malbim, que le Rav Avraham Itshak HaCohen Kook, futur Grand Rabbin ashkénaze d’Israël, développera amplement dans l’une de ses œuvres majeures[1], peut être aussi comprise dans la perspective d’une coopération féconde entre les enfants- בָּנִים banim (racine : B.N.I. [H]/ ב.נ.י[ה]), les constructeurs de demain et les aïeuls- אָבוֹת avot- fondateurs et gardiens de la flamme sacrée de la Tradition. Malbim désigne la famille comme un arbre où la branche (l’enfant), pour croître, puiserait ses forces à la racine de son héritage (l’ancêtre), mais aussi où la racine, voyant la jeune branche demander plus de sève vivifiante, donnerait davantage de sa force vivifiante pour nourrir de sève la jeune branche.  L’échange bilatéral se fondant sur la capacité dialogale de part et d’autre se fonderait donc sur le partage et le croisement de Tradition et de Modernité, du Passé et du Futur, de Conservatisme et de Progressisme.

Là réside le sens sublime de la nuit du Seder, lorsque les membres d’une même famille, tous réunis autour de la même table, dépasseront – Pessah P. S. H. /פ.ס.ח  leurs clivages et leurs conflits personnels. Rappelons que Pharaon, tentera de briser ce lien familial (Exode 10: 8) et verra son dessein renversé et annulé par Moïse qui agit pour sauvegarder la cohésion des בְנֵי-יִשְׂרָאֵל Bney Israël appelés à devenir עַם-יִשְׂרָאֵל Am Israël, « le peuple d’Israël » :

ט וַיֹּאמֶר מֹשֶׁה בִּנְעָרֵינוּ וּבִזְקֵנֵינוּ נֵלֵךְ בְּבָנֵינוּ וּבִבְנוֹתֵנוּ בְּצֹאנֵנוּ וּבִבְקָרֵנוּ נֵלֵךְ כִּי חַג-יְהוָה לָנוּ. (שמות י: ט).ש

9 Et Moïse répondit : « Nous irons jeunes gens et vieillards ; nous irons avec nos fils et nos filles, avec nos brebis et nos bœufs, car nous avons à fêter l’Éternel. » (Exode 10 : 9).

La Haggadah, lue au soir de Pessah, dont le nom est tiré de la racine « raconter » en hébreu (N. G. D/ נ.ג.ד.) est bien plus qu’une histoire relatant le passé d’un peuple asservi mais invite, de surcroît, à un vis-à-vis, à un face-à-face transgénérationnel.

La réunion familiale du Leil HaSeder (La nuit du nouvel ordre national et cosmique) constitue probablement le secret du Grand Jour qui verra toutes les familles de la Terre se rassembler au-delà de leurs frontières économiques, politiques et religieuses afin de glorifier en chœur l’Eternel, le Libérateur d’Israël:

ה וְעֵינֵיכֶם תִּרְאֶינָה וְאַתֶּם תֹּאמְרוּ יִגְדַּל ה’ מֵעַל לִגְבוּל יִשְׂרָאֵל. (מלאכי א: ה).ש

5 Et vos yeux en seront témoins, et vous-mêmes direz : « L’Eternel s’est montré grand par-delà les frontières d’Israël » (Malachie 1 : 5).

[1]  « Orot Téshouva, Les Lumières du Retour ». Traduction et commentaires du professeur Benjamin Gross. Présences du Judaïsme, Albin Michel.

L’étude biblique vous passionne. Je vous invite à rejoindre notre Campus biblique: https://www.campusbiblique.com/

Shabbat shalom !

hebreubiblique@gmail.com

Avec toutes mes amitiés,

Haïm Ouizemann

Ce contenu a été publié dans Lectures bibliques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 Responses to Le Grand Shabbat, le Grand Seder

  1. Ratto dit :

    Que l’Éternel vous bénisse spécialement en ce Shabbat HaGadol, ainsi que tout IsraeI! Shalom depuis la France du Sud!

  2. Gritti Francis dit :

    C’est toujours une bénédiction que de t’entendre dans l’épreuve ; hag samèah

  3. Véronique dit :

    Merci beaucoup pour cet enseignement Shabbat Shalom

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.