Parashat Emor, Méditation sur la faute et sa réparation

Dans le cadre de la parashat Emor[1], nous méditerons sur la racine verbale ח.ט.א.  / ‘H. T. A signifiant « pécher, commettre une faute ».

ט וְשָׁמְרוּ אֶת-מִשְׁמַרְתִּי וְלֹא-יִשְׂאוּ עָלָיו חֵטְא וּמֵתוּ בוֹ כִּי יְחַלְּלֻהוּ אֲנִי יְהוָה מְקַדְּשָׁם. (ויקרא כב: ט).ש

9 Et qu’ils respectent mon observance et ne s’exposent pas, à cause d’elle, à un péché, car ils mourraient pour l’avoir violée : je suis l’Éternel qui les sanctifie. (Lévitique 22 : 9).

Le terme ‘HeT – חֵטְא extrait de la racine verbale ח.ט.א.  / ‘H. T. A signifiant « pécher, commettre une faute » est généralement traduit par « péché » ou « faute ». Si l’on s’en réfère à d’autres sources bibliques, il est possible de comprendre le sens original de cette même racine : « manquer à ».

כד  וְיָדַעְתָּ כִּי-שָׁלוֹם אָהֳלֶךָ וּפָקַדְתָּ נָוְךָ וְלֹא תֶחֱטָא. (איוב ה: כד).ש

24 Et tu verras la paix régner dans ta demeure, tu inspecteras ta maison et ne trouveras rien de manque. (Job 5 : 24)

Le sens « manquer » à la forme verbale active du Pa’al est identique à la forme verbale factitive du Hif’hil. Il signifie alors « échouer, manquer la cible » :

טז מִכֹּל הָעָם הַזֶּה שְׁבַע מֵאוֹת אִישׁ בָּחוּר אִטֵּר יַד-יְמִינוֹ כָּל-זֶה קֹלֵעַ בָּאֶבֶן אֶל-הַשַּׂעֲרָה וְלֹא יַחֲטִא. (שופטים כ: טז)ש

16 …élite de toute cette armée [les hommes de Guiva], ces sept cents hommes étaient gauchers, et, avec la pierre de leurs frondes, visaient un cheveu sans le manquer. (Juges 20 : 16).

Une attitude approchante de l’idée de « manquer ou ne pas manquer sa cible », comme exprimée par le terme ‘HeT – חֵטְא, est celle du Kyūdō japonais. Cet art du tir à l’arc dans un état de shin-zen-bi, signifiant approximativement « vérité-bonté-beauté », demande aux archers de tirer correctement (en toute vérité, selon la conception japonaise), avec un esprit vertueux et une attitude de bonté envers toute personne et toutes choses qui a trait au   kyūdō (signifiant « bonté ». Un beau tir est réalisé naturellement, et implique un développement moral et mental.

Ce même verbe ח.ט.א.  / ‘H. T. A détient aussi la signification de « détourner » ou « écarter de la voie divine » :

ג רַק בְּחַטֹּאות יָרָבְעָם בֶּן-נְבָט אֲשֶׁר-הֶחֱטִיא אֶת-יִשְׂרָאֵל דָּבֵק לֹא-סָר מִמֶּנָּה. (מלכים ב, ג: ג).ש

3 Mais il [Yoram] suivit, sans s’en écarter, les voies perverses de Jéroboam, fils de Nebat, qui avait induit Israël en erreur. (II Rois 3 : 3).

Au-delà de son sens négatif, la racine verbale ח.ט.א. / ‘H. T. A signifiant « manquer à sa vocation » renferme également en son sein, dans sa forme verbale intensive du Pi’el, une valeur positive : « purifier » :

יט וְהִזָּה הַטָּהֹר עַל-הַטָּמֵא בַּיּוֹם הַשְּׁלִישִׁי וּבַיּוֹם הַשְּׁבִיעִי וְחִטְּאוֹ בַּיּוֹם הַשְּׁבִיעִי וְכִבֶּס בְּגָדָיו וְרָחַץ בַּמַּיִם וְטָהֵר בָּעָרֶב. (במדבר יט: יט).ש

19 Et l’homme pur fera donc aspersion sur l’impur, au troisième et au septième jour ; et lorsqu’il l’aura purifié le septième jour, l’autre lavera ses vêtements, se baignera dans l’eau, et sera pur le soir. (Nombres 19 : 19).

Comment pouvons-nous concilier ces deux sens contradictoires ?

Nous pouvons tenter de répondre à cette interrogation en nous référant au Psaume 51 qui, à lui seul, évoque cette racine verbale à plusieurs reprises et interprète celle-ci dans ses deux sens, à savoir « manquer à son devoir » (Psaume 51 : 4-5 ; 7) et « purifier » (Psaume 51 :  9). Le roi David avoue et reconnaît explicitement sa faute d’avoir préalablement et intentionnellement fait assassiner Ouria le Hétéen pour prendre Bat-Shéva comme épouse. Le parallélisme synonymique du verset 9 est très explicite. La racine verbale ח.ט.א.  / ‘H. T. A est synonyme de la racine ט.ה.ר./ T.H.R. signifiant « purifier ».

ט  תְּחַטְּאֵנִי בְאֵזוֹב וְאֶטְהָר תְּכַבְּסֵנִי וּמִשֶּׁלֶג אַלְבִּין. (פרק תהלים נא: ט).ש

9 Puisses-tu me purifier avec l’hysope, pour que je sois pur ! Puisses-tu me laver, pour que je sois plus blanc que neige ! (Psaume 51 : 9).

Le Psaume 51 nous enseigne comment réparer nos manquements. Le texte veut mettre l’accent sur le fait que la purification de la tache morale n’est rendue effective qu’à la seule condition d’être sincèrement reconnue et corrigée. Le Mal, ח.ט.א. / ‘H. T. A, peut toujours être transformé en bien (ט.ה.ר./ T.H.R.).  Le secret du remède réside dans le manquement. Le sans-faute ne permettrait point le réajustement. Autrement dit, ce n’est plus l’échec de l’homme qui conduit à sa perte mais son refus à vouloir reconnaître les erreurs passées et présentes.

Ainsi, l’histoire édifiante de Shon Hopwood (né en 1975) nous prouve que tout homme peut transformer le Mal qui est en lui, en Bien : en effet, il commença sa vie d’adulte comme un voleur de banques et fut condamné à douze ans de prison ferme, au terme desquels il devint un avocat agréé très apprécié dans l’état de Washington.

כג הֶחָפֹץ אֶחְפֹּץ מוֹת רָשָׁע נְאֻם אֲדֹנָי יְהוִה הֲלוֹא בְּשׁוּבוֹ מִדְּרָכָיו וְחָיָה. (יחזקאל יח: כג).ש

23 Est-ce que je souhaite la mort du méchant, dit le Seigneur Dieu, ne préféré-je pas qu’il revienne de sa conduite et qu’il vive ? (Ezéchiel 18 : 23).

[1] Parashat Emor : Lévitique 21 : 1-24 : 23.

L’étude biblique vous passionne. Je vous invite à rejoindre notre Campus biblique: https://www.campusbiblique.com/

Shabbat shalom !

hebreubiblique@gmail.com

Avec toutes mes amitiés,

Haïm Ouizemann

Ce contenu a été publié dans Lectures bibliques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 Responses to Parashat Emor, Méditation sur la faute et sa réparation

  1. Yves Boutboul dit :

    וּפָקַדְתָּ נָוְךָ וְלֹא תֶחֱטָא.
    tu inspecteras ta maison et ne trouveras rien de manque
    quelle est cette traduction ?
    AC: tu inspectes ton oasis et ne faute pas.
    LSG: tu retrouveras tes troupeaux au complet.

  2. Yves Boutboul dit :

    tu n’avais jamais employé ces citations -sauf psaumes 51 9- depuis que tu enseignes !

    pour rire; de gangster à avocat pas de grande différence…….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.