Shavouot, l’Arbre de Vie

Shavouot, le cinquantième jour finalisant le comput de l’Omer, marque à la fois le temps des prémices, des premiers fruits d’Erets Israël que devait offrir l’agriculteur au Temple de Jérusalem comme signe de reconnaissance pour toutes les bénédictions dont l’Eternel l’avait comblé et le Don de la Tora au mont Sinaï :

יט רֵאשִׁית בִּכּוּרֵי אַדְמָתְךָ תָּבִיא בֵּית יְהוָה אֱלֹהֶיךָ …  (שמות כג: יט).ש

19 Les prémices nouvelles de ton sol, tu les apporteras dans la maison de l’Éternel ton Seigneur…Exode 23 : 19).

Ces prémices de la terre sont appelées en hébreu רֵאשִׁית reshit, ce qui nous rapporte au premier verset biblique (« בְּרֵאשִׁית, au commencement ») Or, le commentateur du Moyen-âge, Rashi, remarque[1] que le prophète Jérémie (2 : 3) dénomme le peuple d’Israël « רֵאשִׁית ReSHiT » soit « Prémices » :

ג קֹדֶשׁ יִשְׂרָאֵל לַיהוָה, רֵאשִׁית תְּבוּאָתֹה (ירמיה ב: ג).ש

3 Israël est une chose sainte pour l’Eternel, les prémices de sa récolte. (Jérémie 2 : 3).

De même, la Tora d’Israël :

כב  יְהוָה קָנָנִי רֵאשִׁית דַּרְכּוֹ קֶדֶם מִפְעָלָיו מֵאָז. (משלי ח: כב).ש

22 L’Eternel me créa au début [prémices] de son action, antérieurement à ses œuvres, dès l’origine des choses (Proverbes 8 : 22).

La Tora, matrice féconde du Monde, est symbolisée par le fruit et le produit de la terre.

יט  טוֹב פִּרְיִי מֵחָרוּץ וּמִפָּז וּתְבוּאָתִי מִכֶּסֶף נִבְחָר. (משלי ח: יט).ש

19 Mon fruit est meilleur que l’or et les métaux précieux, et ma récolte [produit de la terre] que l’argent de choix. (Proverbes 8 : 19).

Selon le Zohar, la Tora constitue la source nourricière du genre humain :

יח  עֵץ-חַיִּים הִיא לַמַּחֲזִיקִים בָּהּ וְתֹמְכֶיהָ מְאֻשָּׁר. (משלי ג: יח)ש

18 Elle [La Tora] est un arbre de vie pour ceux qui s’en rendent maîtres : ceux qui la soutiennent, connaissent le bonheur (Proverbes 3 : 18).

« Ceux qui s’en rendent maîtres » sont les justes, dont le fruit est comparé lui aussi à un arbre de vie, exactement comme la Tora inspirant l’œuvre du juste :

ל  פְּרִי-צַדִּיק עֵץ חַיִּים… (משלי יא: ל).ש

30 L’œuvre [littéralement : le fruit] du juste est un arbre de vie… (Proverbes 11 : 30).

Si Shavouot marque le temps de l’accomplissement de la promesse divine du Don de la Tora, la racine Sh.V. ‘ / שׁ.ב.ע identique à celle de S. V. ‘/ שׂ.ב.ע signifiant « plénitude, satiété », Shavouot – « semaines »- marque également les prémices d’une nouvelle ère : l’Humanité comme Israël est appelée à renouveler son serment. En effet, la racine Sh.V. ‘ / שׁ.ב.ע possède également le sens de « prêter serment, jurer ». L’Humanité est invitée à collaborer à l’édification d’un monde meilleur rappelant l’Alliance universelle que conclut l’Eternel avec toutes Ses créatures, hommes et animaux :

יג אֶת קַשְׁתִּי נָתַתִּי בֶּעָנָן וְהָיְתָה לְאוֹת בְּרִית בֵּינִי וּבֵין הָאָרֶץ. (בראשית ט: יג).ש

13 J’ai placé mon arc dans la nue et il deviendra un signe d’alliance entre moi et la terre. (Genèse 9 : 13).

Le Don de la Tora, son acceptation et sa mise en pratique par Israël annoncent la fin de toute guerre pour toute l’Humanité sur Terre et le retour à l’idéal de paix qui prévalait avant que la violence et l’iniquité – le חָמָס HaMaS- n’en viennent à semer la désolation et la mort parmi les hommes :

יא וַתִּשָּׁחֵת הָאָרֶץ לִפְנֵי הָאֱלֹהִים וַתִּמָּלֵא הָאָרֶץ חָמָס. (בראשית ט: יא).ש

11 Or, la terre s’était corrompue devant le Seigneur, et la terre s’était remplie d‘iniquité. (Genèse 9 : 11).

Le prophète Isaïe va renverser cette vision de mal en vision de bien, l’eau « couvrant » la mer faisant écho au Déluge, qui a « couvert » et la mer, et la terre à cause des « méfaits » et de la « corruption » régnant à cette époque, mais qui sont appelés à disparaître :

ט לֹא-יָרֵעוּ וְלֹא-יַשְׁחִיתוּ בְּכָל-הַר קָדְשִׁי כִּי-מָלְאָה הָאָרֶץ דֵּעָה אֶת-יְהוָה כַּמַּיִם לַיָּם מְכַסִּים.  (ישעיהו יא: ט).ש

9 Plus de méfaits, plus de corruptions sur toute ma montagne de sainteté ; car la terre sera emplie de la connaissance de l’Eternel, comme l’eau abonde dans le lit des mers. (Isaïe 11 : 9).

Alors, la Connaissance du Bien vainqueur du Mal, comme l’eau abondant dans les océans, se propagera sur toute la Planète, irriguera toutes les consciences de sa profonde et vivifiante Sagesse et enseignera à l’Humanité les voies de la réconciliation avec toute la Nature. La Tradition hébraïque recommande par ailleurs de ne pas consommer de viande en ce jour de miséricorde afin de ne point mélanger les principes de Vie- arbre de Vie de la Tora- et de mort- l’animal abattu, ayant été toléré seulement après le Déluge. Effectivement, le Déluge rendit la terre incultivable et non productrice. Ainsi, l’Homme fut contraint de trouver sa nourriture dans le monde animal.

יז  דְּרָכֶיהָ דַרְכֵי-נֹעַם וְכָל-נְתִיבוֹתֶיהָ שָׁלוֹם. (משלי ג: יז).ש

17 Ses voies [de la Tora] sont des voies de douceur, et tous ses sentiers de paix. (Proverbes 3 : 17).

[1] Dans son commentaire sur le Midrash, la Tradition exégétique d’Israël, sur le premier verset biblique.

L’étude biblique vous passionne. Je vous invite à rejoindre notre Campus biblique: https://www.campusbiblique.com/

Hag Shavouot Sameah !

hebreubiblique@gmail.com

Avec toutes mes amitiés,

Haïm Ouizemann

Ce contenu a été publié dans Fêtes d'Israël, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 Response to Shavouot, l’Arbre de Vie

  1. Yves Boutboul dit :

    יא וַתִּשָּׁחֵת הָאָרֶץ לִפְנֵי הָאֱלֹהִים וַתִּמָּלֵא הָאָרֶץ חָמָס. (בראשית ט: יא).ש
    11 Or, la terre s’était corrompue devant le Seigneur, et la terre s’était remplie d‘iniquité. (Genèse 9 : 11).
    il s’agit de Genèse 6 et pas 9.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.