Parashat VaYelekh, la Tora, Alliance sociale

International Human Solidarity Day concept: Human hands in shape of heart. Unity, world peace concept. World environment day on Natural green background. Elements of this image furnished by NASA

« Ce que l’homme perd par le contrat social, c’est sa liberté naturelle et un droit illimité à tout ce qui le tente et qu’il peut atteindre ; ce qu’il gagne, c’est la liberté civile et la propriété de tout ce qu’il possède. » (Jean-Jacques ROUSSEAU – Du contrat social (1762)

Moïse, le Prophète des prophètes[1], est sur le point de rendre l’âme. Conscient de la faiblesse d’Israël en voie de se constituer en peuple, Moïse prend soin de déléguer son pouvoir à son successeur Josué (Deutéronome 31 : 7) dont la tâche consistera à poursuivre celle de son maître. Toutefois, cette succession, pour fondamentale qu’elle soit, suffit-elle à assurer la continuité du message divin et l’accomplissement de la vocation d’Israël parmi les Nations ?

Moïse, s’il confère tous ses pouvoirs à Josué, n’en oublie certes point pour autant que l’essentiel de son message réside dans la Parole même de l’Eternel, autrement la Tora :

ט וַיִּכְתֹּב מֹשֶׁה אֶת-הַתּוֹרָה הַזֹּאת וַיִּתְּנָהּ אֶל-הַכֹּהֲנִים בְּנֵי לֵוִי הַנֹּשְׂאִים אֶת-אֲרוֹן בְּרִית יְהוָה וְאֶל-כָּל-זִקְנֵי יִשְׂרָאֵל. (דברים לא: ט).ש

9 Et Moïse mit par écrit cette Tora et la confia aux Cohanim, descendants de Lévi, chargés de porter l’arche d’Alliance du Seigneur, et à tous les anciens d’Israël. (Deutéronome 31 : 9),

Cette Tora que Moïse remet entre les mains des Cohanim, enseignants de la Tora et responsables de sa transmission, est nommée par les Sages d’Israël, « סֵפֶר עֲזָרָה Sefer Azara » (Baba Batra 14 : b).

ש«אָמַר רַבִּי יַנַּאי: כָּתַב שְׁלשׁ עֶשְׂרֵה תּוֹרוֹת, שְׁנֵים עָשָׂר לִשְׁנֵים עָשָׂר שְׁבָטִים, וְאַחַת הִנִּיחַ בָּאָרוֹן, שֶׁאִם יְבַקֵּשׁ לְזַיֵּף דָּבָר, שֶׁיִּהְיוּ מוֹצְאִים אוֹתָהּ שֶׁבָּאָרוֹן» (דברים רבה ט : ט).ש

« Rabbi Yannay enseigne : « Moïse a écrit treize Torot, douze d’entre elles pour les douze tribus, et une qu’il (Moïse) déposa à l’intérieur de l’Arche. Au cas où l’on en viendrait à travestir la Parole, que l’on puisse alors faire appel à cette Tora placée dans l’Arche. » (Deutéronome Raba 9 : 9).

Cette Tora, le modèle par excellence de tous les autres rouleaux de la Tora, doit être considérée comme la fondation du peuple d’Israël, en fait sa Constitution. Ce rouleau type rédigé par Moïse, duquel seront issus tous les autres Sifrei-Tora, est placé auprès de l’Arche d’Alliance et constitue à la fois son développement et son prolongement :

כו לָקֹחַ אֵת סֵפֶר הַתּוֹרָה הַזֶּה, וְשַׂמְתֶּם אֹתוֹ מִצַּד אֲרוֹן בְּרִית-יְהוָה אֱלֹהֵיכֶם וְהָיָה-שָׁם בְּךָ לְעֵד. (דברים לא: כו).ש

26 « Prenez ce livre de la loi et déposez-le à côté de l’arche d’alliance de l’Éternel, votre Seigneur ; il y restera comme un témoin contre toi. (Deutéronome 31 : 26)

La grandeur de Moïse est d’avoir compris qu’au-delà de sa propre personne « aussi éphémère qu’une ombre qui passe » (Psaume 144 : 4) et celle-là même de Josué, son successeur, seule une Constitution d’inspiration éternelle serait capable de diriger et de sauver le peuple d’Israël de ses futures erreurs (Deutéronome 31 : 20-21).

Où apprenons-nous que cette Constitution ou Alliance survit à Moïse ?

א וַיֵּאָסְפוּ כָל-הָעָם כְּאִישׁ אֶחָד אֶל-הָרְחוֹב אֲשֶׁר לִפְנֵי שַׁעַר-הַמָּיִם וַיֹּאמְרוּ לְעֶזְרָא הַסֹּפֵר לְהָבִיא אֶת-סֵפֶר תּוֹרַת מֹשֶׁה אֲשֶׁר-צִוָּה יְהוָה אֶת-יִשְׂרָאֵל. ב וַיָּבִיא עֶזְרָא הַכֹּהֵן אֶת-הַתּוֹרָה לִפְנֵי הַקָּהָל מֵאִישׁ וְעַד-אִשָּׁה וְכֹל מֵבִין לִשְׁמֹעַ בְּיוֹם אֶחָד לַחֹדֶשׁ הַשְּׁבִיעִי. ג וַיִּקְרָא-בוֹ לִפְנֵי הָרְחוֹב אֲשֶׁר לִפְנֵי שַׁעַר-הַמַּיִם מִן-הָאוֹר עַד-מַחֲצִית הַיּוֹם נֶגֶד הָאֲנָשִׁים וְהַנָּשִׁים וְהַמְּבִינִים וְאָזְנֵי כָל-הָעָם אֶל-סֵפֶר הַתּוֹרָה. (נחמיה ח: א-ג).ש

1 Et tout le peuple se réunit ensemble, comme un seul homme, vers la rue qui s’étend devant la porte de l’eau. On demanda à Ezra, le scribe, d’apporter le livre de la loi de Moïse, que l’Eternel avait prescrite à Israël. 2 Et Ezra le prêtre apporta la Tora devant l’assemblée, hommes, femmes et quiconque était capable de comprendre le premier jour du septième mois. 3 Il en fit la lecture devant la rue qui est devant la porte de l’eau, depuis l’aurore jusqu’au milieu de la journée, en présence des hommes, des femmes et de tous ceux qui pouvaient comprendre. Le peuple était tout oreille pour entendre le livre de la Tora. (Néhémie 8 : 1-3).

Le génie de Moïse est d’avoir permis, par l’établissement de cette Alliance sociale et juridique transmise à chacune des douze tribus, de cristalliser Israël autour de valeurs communes nécessaires à sa future formation de peuple pérenne.  Les hommes passent, leurs visions demeurent.

De grands hommes d’Etat porteurs d’une grande vision eurent le génie et la force de réformer leur pays par l’établissement d’une Constitution stable ou d’un texte fondateur. Ainsi le général de Gaulle en France eut l’idée d’établir la Cinquième République fondée sur la nouvelle Constitution du 4 octobre 1958. Cette Constitution tant décriée par ses détracteurs permet toutefois de maintenir un régime stable dans le temps. Quant à Napoléon, il comprend la nécessité, dans le but d’unifier la nation française, alors dominée par de nombreuses coutumes variant d’une province ou d’une région à l’autre, de regrouper et de codifier sous forme de texte toutes les règles de Droit grâce à des juristes de renom comme Cambacérès. Sous l’impulsion de Napoléon Bonaparte naissent plusieurs codes dont le plus célèbre est le « Code civil » (1804) nommé également « code Napoléon ». Cette œuvre napoléonienne s’avère pérenne plus de deux cents après son entrée en vigueur. Napoléon triomphe de la Révolution qui avait échoué dans ses efforts à créer un document écrit unificateur sur lequel reposerait le principe de l’indivisibilité de l’Etat français. Napoléon aurait affirmé sur l’ile de Sainte-Hélène : « Ma vraie gloire n’est pas d’avoir gagné quarante batailles ; Waterloo effacera le souvenir de tant de victoires ; ce que rien n’effacera, ce qui vivra éternellement, c’est mon Code civil ».

Qui se souvient de toutes les victoires remportées par le roi David ? Tous se souviennent du Psautier qui fait de David le roi le plus célèbre de tous les rois d’Israël et de ce monde (Pirkei Hilkhot Rabati, chapitre 7 : 1).

Aux Etats-Unis, c’est la Déclaration des droits (United States Bill of Rights), les dix premiers amendements de la Constitution s’inspirant du « Bill Of Rights » en Angleterre (1689) qui, adoptée en 1789-1790 assure la liberté des citoyens en limitant les pouvoirs du gouvernement fédéral.

Rabbi Lord Jonathan Sacks distingue entre le pacte social et l’alliance sociale. Il enseigne :

« Le contrat social crée un État ; l’alliance sociale crée une société. Le contrat social concerne le pouvoir et la manière dont il doit être géré dans un cadre politique. L’alliance sociale concerne la façon dont les gens vivent ensemble malgré leurs différences. Le contrat social concerne le gouvernement. Le pacte social concerne la coexistence. Le contrat social concerne les lois et leur application. Le pacte social concerne les valeurs que nous partageons. Le contrat social concerne l’utilisation d’une force potentiellement coercitive. L’alliance sociale concerne l’engagement moral, les valeurs que nous partageons et les idéaux qui nous inspirent à travailler ensemble pour le bien commun. » (« The Home We Build Together » p. 110).

קמד  צֶדֶק עֵדְוֺתֶיךָ לְעוֹלָם הֲבִינֵנִי וְאֶחְיֶה. (תהלים קיט: קמד).ש

144 Tes statuts sont à jamais équitables, permets-moi de les comprendre, pour que je vive. (Psaume 119 : 144).

[1] Parashat Vayelekh : Deutéronome 31 : 1-30.

L’étude biblique vous passionne. Je vous invite à rejoindre notre Campus biblique: https://www.campusbiblique.com/

Shabbat shalom !

hebreubiblique@gmail.com

Avec toutes mes amitiés,

Haïm Ouizemann

Ce contenu a été publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.