Pourim, le secret de l’éternité d’Israël

En ce jour de la fête de Pourim, le peuple juif dans le monde entier va lire et entendre la lecture du Rouleau d’Esther. Il y est relaté comment Haman, l’Amalécite, élevé au rang de premier conseiller du roi Assuérus, prépare l’extermination totale d’Israël. Il initie ce que l’on pourrait appeler la première « solution finale » qui n’est point sans rappeler la célèbre et funeste Conférence de Wannsee lors de laquelle Hitler décida de décimer l’ensemble des Juifs d’Europe[1]. Continuer la lecture

Publié dans Fêtes d'Israël | Marqué avec , , , , , | 2 commentaires

Parashat Téroumah, Au cœur du dialogue


« Oui, ce qu’il faut combattre aujourd’hui, c’est la peur et le silence, et avec eux la séparation des esprits et des âmes qu’ils entraînent. Ce qu’il faut défendre, c’est le dialogue et la communication universelle des hommes entre eux. La servitude, l’injustice, le mensonge sont les fléaux qui brisent cette communication et interdisent ce dialogue ».
(Albert Camus, Vers le Dialogue, 1946, publié dans le Journal Combat) Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Mishpatim, Aime l’étranger comme toi-même !

« Est considéré comme immigrant tout étranger qui arrive dans un pays pour y chercher du travail et dans l’intention exprimée ou présumée de s’y établir de façon permanente ; est considéré comme simple travailleur tout étranger qui arrive dans le seul but de s’y établir temporairement » (Convention internationale de Rome, 1924). Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Yitro, A la racine du Mal, à la racine du Bien

« Nos souffrances viennent non de la pauvreté, mais de la convoitise. » (Epictète)

Moïse entend l’appel de l’Eternel sur le mont Sinaï et y monte pour recevoir les Dix Paroles.

Une lecture attentive du texte laisse apparaître la dixième Parole comme se distinguant des neuf autres Paroles. Ainsi, alors que les neuf premières Paroles ne sont prononcées qu’une seule fois, la dixième Parole est, quant à elle, répétée à deux reprises : Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , | Un commentaire

Parashat BéShala’h, le refugié, un homme libre


« Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l’asile en d’autres pays. » (Déclaration universelle des Droits de l’Homme, 10 décembre 1948, article 14. 1).

La parashah BéShala’h relate le miracle de la traversée de la Mer des Joncs et expose plus généralement la voie qu’emprunte l’Eternel afin que les enfants d’Israël ne retournent en aucune manière en Egypte. Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Bo, la naissance d’une Nation

« La liberté ne tombe pas du ciel… elle se prend et se conquiert » (Discours d’Aimé Césaire, 1948).

 Comment les Hébreux[1] vont-ils se libérer d’Egypte ? Quel est le secret de la libération d’Egypte ?

Les dix fléaux de l’Eternel frappant la puissance totalitaire égyptienne ne peuvent point, à eux seuls, suffire à libérer les Hébreux. Ceux-ci, après l’avertissement de l’Eternel leur enjoignant de sacrifier un agneau avant que la dixième plaie n’atteigne les garçons premiers-nés, comprennent qu’ils devront, cette fois-ci, être actifs et devenir maîtres de leur propre libération en se réappropriant leur identité d’hommes et de femmes nés libres. Alors que les derniers fléaux avaient préservé les Hébreux, le dixième et dernier fléau est appelé à frapper tous les premiers-nés : Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat VaEra, Laisse partir Mon peuple!

 

« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres

Il est vrai qu’au commencement on sert contraint et vaincu par la force ; mais les successeurs servent sans regret et font volontiers ce que leurs devanciers avaient fait par contrainte. Les hommes nés sous le joug, puis nourris et élevés dans la servitude, sans regarder plus avant, se contentent de vivre comme ils sont nés et ne pensent point avoir d’autres biens ni d’autres droits que ceux qu’ils ont trouvés ; ils prennent pour leur état de nature l’état de leur naissance ». (Etienne de la Boétie, Discours de la servitude volontaire, 1576). Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Shémot, Désobéissance, au nom du devoir moral

En hommage à ma disciple et amie Monique-Lise Cohen – Zal (Ahouva)                                                                                               

«Le fait que l’accusé a agi conformément aux instructions de son Gouvernement ou d’un supérieur hiérarchique ne le dégagera pas de sa responsabilité, mais pourra être considéré comme un motif de diminution de la peine, si le Tribunal décide que la justice l’exige». (Accord concernant la poursuite et le châtiment des grands criminels de guerre des Puissances européennes de l’Axe et statut du tribunal international militaire. Londres, 8 août 1945). Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Parashat VaYéhi, pour l’honneur de la Justice

« Ce que nous demandons à l’avenir, ce que nous voulons de lui, c’est la justice, ce n’est pas la vengeance. » (Victor Hugo)

ז אָרוּר אַפָּם כִּי עָז וְעֶבְרָתָם כִּי קָשָׁתָה אֲחַלְּקֵם בְּיַעֲקֹב וַאֲפִיצֵם בְּיִשְׂרָאֵל. (בראשית מט: ז).ש

7 Maudite soit leur colère, car elle fut malfaisante et leur indignation, car elle a été funeste ! Je veux les séparer dans Jacob, les disperser en Israël. (Genèse 49 : 7).

Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat VaYigash, le temps de la réconciliation

 

« Monsieur le Président, Monsieur le Président de la Knesset, Mesdames, Messieurs,

Je sais ce que cela signifie pour certains d’entre vous d’entendre la langue allemande parlée dans cette Assemblée. Votre décision de m’inviter ici m’emplit de gratitude. Elle témoigne, je crois, de votre détermination à ne jamais supprimer le passé et de votre courage de chercher, malgré ce passé, à surmonter la paralysie induite par ses horreurs.

Devant le peuple d’Israël, je rends un humble hommage à ceux qui ont été assassinés, qui n’ont pas de tombes où je pourrais demander leur pardon. Je demande pardon pour ce que des Allemands ont fait, pour moi et ceux de ma génération, pour l’amour de nos enfants et des enfants de nos enfants, dont je voudrais voir l’avenir aux côtés des enfants d’Israël… Ce nouveau siècle devrait devenir un siècle de paix : paix pour les fils et filles d’Abraham et pour notre monde entier ! » (Extrait du Discours de Johannes Rau, Président allemand à la Knesset, 16 février 2000). Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire