Parashat Nasso, Hinnéni, répondre à sa vocation !

« En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez…
que les vocations manquées déteignent sur toute l’existence. » (Honoré de Balzac, la Maison Nucingen).

La parashah Nasso[1] commence par relater les fonctions sacerdotales respectives de chacune des trois familles composant la tribu des Lévy : Kéhat (Nombres 4 : 2-16), Gershon (Nombres 4 : 22-28), Mérari (Nombres 4 : 29-33). Or, ces mêmes familles, déjà mentionnées dans le livre de Béreshit (Genèse) apparaissent dans un ordre différent : Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat BéMidbar, la grandeur du nom

« Mieux vaut se rendre célèbre par ses actions que de recevoir en naissant la célébrité de ses aïeux » (Solon).

Le livre BéMidbar[1], généralement dénommé le livre des Nombres, recense les fils d’Israël regroupés en familles et en tribus. Toutefois, une lecture attentive de la parashah BéMidbar révèle que ce livre met l’accent sur le nom et l’ascendance des princes d’Israël et des chefs de tribus : Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Livret GRATUIT: « Jérusalem, un amour éternel »

Désirez-vous, en ce Jour historique de Jérusalem, mieux connaître la passionnante histoire de Jérusalem.

Inscrivez-vous afin de recevoir gratuitement le livret  » Jérusalem, un amour éternel »

https://haim-ouizemann.ravpage.co.il/Livret-Jerusalem

Tout inscrit aura également accès au film « les quatre significations de Jérusalem ».

Bon anniversaire à Jérusalem en ce jour de réunification!

Haim Ouizemann

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Parashat BéHar- Béhouqotaï, Le Jubilé, cri de Liberté !

« Dans les saintes Écritures, le Jubilé est un temps sacré pour se souvenir, revenir, se reposer, réparer et se réjouir » (Pape François, 1er septembre 2020, Journée Mondiale de Prière pour la Sauvegarde de la Création en référence au « Laudato Si »[1] ).

י וְקִדַּשְׁתֶּם אֵת שְׁנַת הַחֲמִשִּׁים שָׁנָה וּקְרָאתֶם דְּרוֹר בָּאָרֶץ לְכָל-יֹשְׁבֶיהָ יוֹבֵל הִוא תִּהְיֶה לָכֶם וְשַׁבְתֶּם אִישׁ אֶל-אֲחֻזָּתוֹ וְאִישׁ אֶל-מִשְׁפַּחְתּוֹ תָּשֻׁבוּ. (ויקרא כה: י).ש

10 Et vous sanctifierez cette cinquantième année, en proclamant, dans le pays, la Liberté pour tous ceux qui l’habitent : cette année sera pour vous le Jubilé, où chacun de vous rentrera dans son bien, où chacun retournera à sa famille. (Lévitique 25 : 10).

Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Emor, le Shabbat, une révolution du Temps

« Le « sabbat » a donc été interprété de manière suggestive comme un élément déterminant dans la sorte d' »architecture sacrée » du temps qui caractérise la révélation biblique. Il est là pour rappeler que le cosmos et l’histoire appartiennent à Dieu, et que l’homme ne peut se consacrer à son œuvre de collaborateur du Créateur dans le monde sans prendre constamment conscience de cette vérité. » (Pape Jean Paul II, Dies Domini, 1998).

En quoi le Jour du Shabbat[1] se distingue-t-il des autres jours de la semaine ? Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashot Aharei-Mot- Qedoshim, « Et tu aimeras ton prochain comme toi-même »

« Laissez la haine à ceux qui sont trop faibles pour aimer » (Martin Luther King)

יח … וְאָהַבְתָּ לְרֵעֲךָ כָּמוֹךָ  אֲנִי יְהוָה. (ויקרא יט: יח).ש

18… Et tu aimeras ton prochain comme toi-même : je suis l’Éternel. (Lévitique 19 : 18).

De tous les versets[1] composant le corpus biblique, ce verset est sans conteste celui qui a fait couler beaucoup d’encre et ne cesse d’être commenté. Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , , | 2 commentaires

Parashot Tazria- Métsora, Orgueil et pouvoir

Jordan River – Jordan River at the Hazbani, one of the streams feeding the main Jordan in the North of Israel

« L’homme est l’orgueil du cèdre emplissant le roseau » (Victor Hugo)

Les deux parashot Tazria-Métsora[1] développent longuement la notion de lèpre – TsaRA’aT / צָרָעַת qui est au cœur de notre lecture shabbatique. Cette plaie contagieuse, selon les Sages d’Israël, n’est en aucune manière d’ordre physique mais spirituel. Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , | Un commentaire

Parashat Shemini, fanatisme et feu dévorant 

« Rien n’égale la puissance de surdité volontaire des fanatismes. » (Victor Hugo)

Comment expliquer qu’au jour le plus solennel et le plus joyeux, le jour où est édifiée la Tente du Rendez-Vous, l’Eternel décide de mettre à mort NaDaV et AVIHOu, les deux fils de AHaRoN ?

Quelle peut être la raison de ce châtiment divin et pourquoi est-il advenu le jour même de l’inauguration du Tabernacle ?[1] Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Shabbat 7e jour de Pessah, le miracle de la mer fendue

Au septième jour de la fête de Pessah[1], le peuple d’Israël commémore la traversée de la mer des Joncs, l’un des passages bibliques les plus saisissants.

L’Eternel requiert la participation active de Moïse pour, en scindant la mer en deux, montrer à la face du monde la grandeur de la protection divine : Continuer la lecture

Publié dans Fêtes d'Israël | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Tsav, le sang animal ou le Devoir de respect du Vivant !

« Tout ce verbiage sur la dignité, la compassion, la culture ou la morale semble ridicule lorsqu’il sort de la bouche même de ceux qui tuent des créatures innocentes, pourchassent des renards que leurs chiens ont épuisés, ou même encouragent l’existence des combats de taureaux et des abattoirs. Toutes ces explications, selon lesquelles la nature est cruelle et donc nous sommes en droit d’être cruels, sont hypocrites. Rien ne prouve que l’homme soit plus important qu’un papillon ou qu’une vache. Je considère le fait d’être devenu végétarien comme la plus grande réussite de ma vie. Je ne prétends pas sauver beaucoup d’animaux de l’abattoir, mais mon refus de manger de la viande est une protestation contre la cruauté… Personnellement, je ne crois pas qu’il puisse y avoir de paix dans ce monde tant que les animaux seront traités comme ils le sont aujourd’hui ». (Isaac Bashevis Singer, « The Letter Writer« ). Continuer la lecture

Publié dans TaNaKh et Droits de l'Homme | Marqué avec , , , , , , , , , | Un commentaire