Parashat Eikev, Méditation sur l’adhésion divine

Dans le cadre de notre étude relative à la Parashat Eikev[1], nous méditerons sur la racine ד.ב.ק./ D. B [V]. K. signifiant « s’attacher à, se coller à » :

כ אֶת-יְהוָה אֱלֹהֶיךָ תִּירָא אֹתוֹ תַעֲבֹד וּבוֹ תִדְבָּק וּבִשְׁמוֹ תִּשָּׁבֵעַ. (דברים י: כ).ש

20 C’est l’Éternel, ton Seigneur, que tu dois révérer, c’est lui que tu dois servir ; tu t’attacheras à lui seul, tu ne prêteras serment que par son nom. (Deutéronome 10 : 20).

 Que peut donc signifier « דָּבַק s’attacher » au Seigneur ? La Torah ne nous enseigne-t-elle point que toute approche au Divin est sanctionnée par la mort ? L’abîme nous séparant du Divin peut-il être comblé et comment ? Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , | Un commentaire

Parashat VaEt’hannan, Méditation sur l’identité

Dans le cadre de la Parashat VaEt’hannan[1], nous méditerons sur la racine verbale ע.ב.ר. / ‘. B. R. signifiant « passer, traverser ».

כה אֶעְבְּרָה-נָּא וְאֶרְאֶה אֶת-הָאָרֶץ הַטּוֹבָה אֲשֶׁר בְּעֵבֶר הַיַּרְדֵּן הָהָר הַטּוֹב הַזֶּה וְהַלְּבָנֹן. (דברים ג: כה).ש

25 Je désire traverser et voir cette belle terre qui est au-delà du Jourdain, cette belle montagne, et le Liban ! » (Deutéronome 3 : 25).

Moïse supplie l’Eternel d’entrer en Erets Israël. Pourtant l’Eternel ne lui avait-il donc point interdit l’entrée en terre promise pour avoir à deux reprises frappé le rocher ? Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , | 2 commentaires

Résurrection de la synagogue de la ‘Hourva

Inscription sur la Parokhet: "Si je t’oublie jamais, Jérusalem, que ma droite m'oublie! " – Ps. 135: 7 (Haïm Ouizemann, Jérusalem 2020 ©)

Inscription sur la Parokhet: « Si je t’oublie jamais, Jérusalem, que ma droite m’oublie!  » – Ps. 135: 7 (Haïm Ouizemann, Jérusalem 2020 ©)

La synagogue de la ‘Hourva dénommée Beit ha-Knesset ha-Hourva, « la synagogue de la ruine » est totalement détruite, en 1948, par la légion arabe lors de la Guerre d’Indépendance. Erigée à partir de 1856 et achevée en 1868, la synagogue est appelée du nom « Beis Yaa’kov » (« Maison de Jacob ») en hommage à James (Ya’akov) Rothschild, l’un des plus grands bienfaiteurs de la cause sioniste. Cette synagogue de rite ashkénaze est alors considérée comme la plus grande et la plus prestigieuse synagogue d’Erets Israël.   Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , | 6 commentaires

Parashat Dévarim, Méditation sur le Serment

Dans le cadre de cette Parashat Devarim[1], notre méditation se concentrera sur la racine verbale ש.ב.ע.  signifiant « jurer, prêter serment ».

ח רְאֵה נָתַתִּי לִפְנֵיכֶם אֶת-הָאָרֶץ בֹּאוּ וּרְשׁוּ אֶת-הָאָרֶץ אֲשֶׁר נִשְׁבַּע יְהוָה לַאֲבֹתֵיכֶם לְאַבְרָהָם לְיִצְחָק וּלְיַעֲקֹב לָתֵת לָהֶם וּלְזַרְעָם אַחֲרֵיהֶם. (דברים א: ח). ש

8 Vois, je donne devant vous cette terre ! Allez prendre possession de la terre que l’Éternel a juré à vos pères, Abraham, Isaac et Jacob, de donner à eux et à leur postérité après eux. » (Deutéronome 1 : 8).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , , , , | 3 commentaires

Parashot Mattot-Massei, Méditation sur le mouvement

Dans le cadre de ces deux parashot[1] achevant le livre de BeMidbar (Nombres), nous méditerons sur la notion de mouvement.

יא וַתִּהְיֶינָה מַחְלָה תִרְצָה וְחָגְלָה וּמִלְכָּה וְנֹעָה בְּנוֹת צְלָפְחָד לִבְנֵי דֹדֵיהֶן לְנָשִׁים. (במדבר לו: יא).ש

11 Et Mahla, Tirça, Hogla, Milka et Noa se marièrent avec les fils de leurs oncles. (Nombres 36 : 11).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , | 2 commentaires

Mordecaï Emanuel Noah, précurseur de Herzl

Nombreuses furent les tentatives d’édifier un état pour les Juifs dans le dessein de trouver une réponse historique aux persécutions dont ils furent victimes en diaspora. Celle de Mordecaï Emanuel Noah en est une parmi tant d’autres.

  1. New York City. Mordecaï Emanuel Noah (14 juillet 1785- 22 mai 1851) délivre un discours très apprécié aux accents pré-herzliens où après avoir relaté l’histoire de la persécution juive dans le monde, il argue de l’établissement du peuple juif en nation indépendante avec son propre gouvernement comme solution à l’antisémitisme récurrent.

  Continuer la lecture

Publié dans Erets Israël | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Pin’has, Méditation sur l’Alliance

Dans le cadre de la Parashah Pin’has[1], notre méditation se concentrera sur la racine verbale [ב.ר.י[ה signifiant « manger ».

יב לָכֵן אֱמֹר הִנְנִי נֹתֵן לוֹ אֶת-בְּרִיתִי שָׁלוֹם. יג וְהָיְתָה לּוֹ וּלְזַרְעוֹ אַחֲרָיו בְּרִית כְּהֻנַּת עוֹלָם תַּחַת אֲשֶׁר קִנֵּא לֵאלֹהָיו וַיְכַפֵּר עַל-בְּנֵי יִשְׂרָאֵל. (במדבר כה: יב-יג).ש

12 C’est pourquoi, tu annonceras que je lui accorde [à Pin’has] mon alliance de paix. 13 Lui et sa postérité après lui posséderont, comme alliance, le sacerdoce à perpétuité ; parce qu’il a pris parti pour son Seigneur et procuré expiation aux enfants d’Israël. » (Nombres 25 : 12-13).

L’Eternel promet à Pin’has fils d’Eléazar et petit-fils de Aharon, le Grand-Prêtre, de conclure une alliance éternelle avec lui alors qu’il vient de tuer Salou ben Zimri qui transgressa l’interdit de cohabiter avec une Midianite à cause du danger d’idolâtrie.

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , | Un commentaire

Parashat Balak, Méditation : transformer la malédiction en bénédiction !

Dans le cadre de la Parashat Balak[1], notre méditation portera sur la racine de la malédiction נ.ק.ב./ N.K.B. ou ק.ב.ב./ K.B.B. signifiant « maudire ».

Balak, roi de Moav, recrute les services du prophète des Nations Bil’am, dans le dessein de maudire Israël :

ז וַיִּשָּׂא מְשָׁלוֹ וַיֹּאמַר מִן-אֲרָם יַנְחֵנִי בָלָק מֶלֶךְ-מוֹאָב מֵהַרְרֵי-קֶדֶם לְכָה אָרָה-לִּי יַעֲקֹב וּלְכָה זֹעֲמָה יִשְׂרָאֵל. (במדבר כג: ז).ש

7 Et il proféra son oracle en disant : « Il me fait venir d’Aram, BaLaK roi de Moab ; il m’appelle des monts de l’orient : « Viens maudire pour moi Jacob ! Oui, viens menacer Israël ! » (Nombres 23 : 7).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , | 2 commentaires

Parashat Houkat, Méditation sur le pur et l’impur

Dans le cadre de la Parashah Houkat[1], notre méditation portera sur deux racines verbales, la première ט.ה.ר. / T. H. R. signifiant « purifier, épurer » ; la seconde ט.מ.א. signifiant « souiller, profaner, déshonorer ».

יא הַנֹּגֵעַ בְּמֵת לְכָל-נֶפֶשׁ אָדָם וְטָמֵא שִׁבְעַת יָמִים. יב הוּא יִתְחַטָּא-בוֹ בַּיּוֹם הַשְּׁלִישִׁי וּבַיּוֹם הַשְּׁבִיעִי יִטְהָר וְאִם-לֹא יִתְחַטָּא בַּיּוֹם הַשְּׁלִישִׁי וּבַיּוֹם הַשְּׁבִיעִי לֹא יִטְהָר. (במדבר יט: יא-יב).ש

11 celui qui touchera au cadavre d’un être humain quelconque sera impur durant sept jours. 12 Qu’il se purifie au moyen de ces cendres, le troisième et le septième jour, et il sera pur ; mais s’il ne s’est pas purifié, le troisième et le septième jour, il ne sera point pur. (Nombres 19: 11-12).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Parashat Korah, Méditation sur l’être et l’avoir

Dans le cadre de la Parashat Korah[1], notre méditation se concentrera sur la racine ל.ק.ח. / L. K. H. signifiant « prendre, saisir, emporter, conquérir ».

א וַיִּקַּח קֹרַח בֶּן-יִצְהָר בֶּן-קְהָת בֶּן-לֵוִי וְדָתָן וַאֲבִירָם בְּנֵי אֱלִיאָב וְאוֹן בֶּן-פֶּלֶת בְּנֵי רְאוּבֵן. (במדבר טז: א).ש

1 Et Coré, fils de Yitsar, fils de Kehath, fils de Lévi, prit Dathan et Avirâm, fils d’Elïav, et On, fils de Péleth, descendants de Reouven. (Nombres 16 : 1).

Continuer la lecture

Publié dans Lectures bibliques | Marqué avec , , , , , , | 2 commentaires